Louez Dieu avec mon coeur

15-02-19

S’échapper de l’« antre du tigre »

Xiaoyou, Chine

 Je m’appelle Xiaoyou et, cette année, je fête mes 26 ans. À l’origine, j’étais catholique. Quand j’étais petite, j’allais à la messe à l’église avec ma mère, je chantais les Saintes Écritures, je me confessais et recevais à la communion. Ma mère était une croyante très zélée. Elle donnait souvent à l’église de la nourriture et des vêtements, ainsi que de l’argent. Les dirigeants d’église et les nonnes en particulier aimaient bien ma mère. Quand ils la voyaient, ils la saluaient en lui souriant et lui témoignaient beaucoup d’intérêt. Et puis ils téléphonaient souvent à ma mère pour lui demander de participer à toutes sortes d’activités de l’église et d’aider à accomplir différentes tâches. Moi aussi je participais activement aux cours que les nonnes donnaient. Je chantais les Saintes Écritures avec mes amis d’église. À l’époque, j’éprouvais la joie et la paix qu’on ressent quand on est avec Dieu. J’étais heureuse tous les jours. Mais, à mesure que le temps passait, la foi de mes amis d’église tiédissait. Mon esprit aussi perdit sa force et je devins incapable d’adhérer aux leçons de Dieu. Je commettais fréquemment des péchés et je me confessais. Après m’être mariée, je partis avec mon mari dans d’autres régions du pays à cause du travail.

 Tout d’un coup, ce fut la période de Noël 2013, et j’eus la chance de rencontrer une des sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Elle me dit que le Seigneur Jésus était déjà de retour et qu’Il en était à une nouvelle étape de Son œuvre. Lorsque j’entendis cela, je fus surprise et je dis avec émotion : « Vraiment ? Le Seigneur est de retour ! Quand est-ce que le Seigneur est revenu ? Où est le Seigneur en ce moment précis ? Dites-le-moi tout de suite, ma sœur. » La sœur se mit à partager en disant : « Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus. Dieu Tout-Puissant S’est exprimé par des millions de paroles et Il accomplit l’œuvre du jugement des derniers jours. Il a exprimé toutes les vérités concernant la purification et le salut de l’humanité, y compris les trois étapes de l’œuvre que Dieu accomplit pour sauver les hommes, le mystère de l’incarnation, le mystère de la Bible, le sens du nom de Dieu et la fin et la destination de l’humanité, etc. C’est là la mise en œuvre des mots suivants du Seigneur Jésus : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. 13 Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir” (Jean 16:12-13). » Je pris au sérieux ce que me disait la sœur et je me dis : « Je n’aurais jamais imaginé avoir l’occasion de célébrer le retour du Seigneur. C’est fantastique. » Ensuite, la sœur me rendit témoignage des trois étapes de l’œuvre de Dieu et du nom de Dieu. De peur que je ne comprenne pas, la sœur me fit des analogies et me donna des exemples. Elle m’exprima les choses en détail pour que je comprenne bien et que tout soit clair pour moi. Grâce à ses paroles, je compris une grande partie de la vérité que je n’avais pas comprise jusque-là. J’appris aussi que Dieu était revenu pour accomplir l’œuvre de purification et de perfectionnement de l’homme par le jugement et le châtiment. Je sentis qu’il était tout à fait possible que Dieu Tout-Puissant soit le retour du Seigneur Jésus. Je dis alors à la sœur que j’étais prête à faire des recherches sur l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Ensuite, j’assistai à des réunions avec mes frères et sœurs, je lis la parole de Dieu, je chantai des hymnes, je dansai et je louai Dieu. Lorsque je lisais les paroles de Dieu et que je tombais sur des points que je ne comprenais pas bien, mes frères et sœurs m’expliquaient les choses patiemment. Ce qu’ils me communiquaient avait l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit. Assister à des réunions avec eux me permit d’éprouver à nouveau le plaisir de l’œuvre du Saint-Esprit. Je me sentais particulièrement heureuse. Dans cette grande famille de l’Église de Dieu Tout-Puissant, il n’y avait aucune distinction entre les riches et les pauvres, les classes favorisées et les classes défavorisées. Tout le monde s’exprimait et parlait avec son cœur. J’eus le sentiment de mener une vie vraiment heureuse ! Au bout de plus d’un mois de recherches, j’avais beaucoup lu les paroles de Dieu Tout-Puissant et je pouvais complètement confirmer que Dieu Tout-Puissant était la seconde venue du Seigneur Jésus. Je me sentais très chanceuse. En même temps, je voulais aussi annoncer la bonne nouvelle à ma mère et à mes amis d’église.

 Pendant la Fête du Printemps, mon mari et moi rentrâmes chez nous. Dès notre retour à la maison, je rendis témoignage de l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant à ma mère. Mais elle ne voulut pas me croire, quelle que fût la manière dont je lui expliquais les choses. Je me sentis un peu déçue et très perplexe. Il était clair que Dieu Tout-Puissant était le retour du Seigneur Jésus. Comment pouvait-elle ne pas y croire ? Lorsque je vis que ma mère ne voulait pas y croire, je fus forcée de laisser tomber le sujet. Puis je m’en retournai dans la région où je travaillais. J’assistais à des réunions avec mes frères et sœurs et je remplissais mes devoirs au sein de l’église. Je ressentais beaucoup de joie dans mon esprit à l’époque. Ma vie connaissait une grande abondance, un bonheur et une joie incomparables. Je vis à partir des paroles de Dieu comment Job avait perdu tous ses biens, ses fils et ses filles, et comment son corps s’était recouvert de plaies. Tout au long de cette épreuve, il fut quand même capable de louer le nom de Dieu et de garder une foi authentique en Dieu. Il y avait aussi Abraham, qui fut capable de sacrifier son seul fils Isaac pour Dieu. J’étais très émue par leur foi et leur obéissance envers Dieu. Je voulais être une personne de ce genre.

 Alors que je m’imprégnais de la chaleur de l’amour de Dieu, un cauchemar commença à hanter ma vie. Un jour, en août 2014, ma mère m’appela soudain pour me dire que ma fille était gravement malade. Les paroles de ma mère me brisèrent le cœur tout d’un coup. Ma fille est si jeune : comment peut-elle être gravement malade ? J’étais très inquiète pour ma fille et je me sentais terriblement mal. Je me présentai donc devant Dieu et Le priai : « Dieu, Tu m’as permis de me retrouver dans cette situation. La maladie de ma fille est entre Tes mains. Je suis prête à Te confier ma fille. Donne-moi, s’il Te plaît, une foi authentique. » Après avoir prié, je me calmai un peu. Ensuite, mon mari et moi nous hâtâmes de rentrer chez nous. Quand nous arrivâmes, ce qui me surprit beaucoup, ce fut que ma fille dormait paisiblement dans son lit. Je voulus la réveiller, mais ma mère leva la main pour m’arrêter et me dit sévèrement : « Ne la réveille pas. Elle est bien comme cela ! » C’est à ce moment-là que je m’aperçus que de nombreux membres de la famille étaient chez nous. Je sus alors que ma mère m’avait trompée pour me faire rentrer chez moi et m’empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant. Je me dis : « Aujourd’hui, Dieu a créé cette situation pour moi. C’est sans doute quelque chose dont je dois faire l’expérience. » Je demandai donc à ma mère : « Mère, ma fille va bien. Pourquoi m’as-tu trompée pour me faire rentrer à la maison ? » Avant que je puisse finir de parler, ma mère se mit en colère et me cria : « Je suis allée à l’église et j’ai interrogé les prêtres et les dirigeants. Ils ont dit : "l’Éclair Oriental est dangereux. On ne peut qu’y entrer. On ne peut pas en sortir." Cesse de croire. Je fais cela pour ton bien. Je crains que tu aies pris un mauvais chemin. » Ma mère me fit aussi part de certaines rumeurs et calomnies venant du monde religieux et concernant l’Église de Dieu Tout-Puissant. Lorsque j’entendis ma mère me dire ces choses, je pensai : « Fondamentalement, mes croyances ne sont pas mauvaises. J’ai suivi la nouvelle œuvre de Dieu. Le Dieu Tout-Puissant auquel je crois est la seconde venue du Seigneur Jésus qui, aujourd’hui, accomplit l’œuvre de juger, châtier et purifier l’homme. Je crois fermement que c’est là la vraie voie. Pourquoi y renoncerais-je ? Quand les prêtres et les dirigeants d’église disent : “Si vous croyez en l’Éclair Oriental, vous pourrez y entrer, mais vous ne pourrez pas en sortir”, ce ne sont que des rumeurs et des idées fausses destinées à tromper les gens. J’assiste à des réunions à l’Église de Dieu Tout-Puissant depuis plus de six mois maintenant. Je suis plus au clair que vous autres à ce sujet. La porte de l’Église de Dieu Tout-Puissant est grande ouverte. Y entrer ou en sortir relève purement de votre décision. Cela contredit complètement ce qu’ont dit les prêtres et les dirigeants d’église. Depuis que mes frères et sœurs ont confirmé la vraie voie à partir des paroles de Dieu, ils bénéficient de la nourriture vitale et de la source d’eau vivante. C’est pour cette raison qu’ils ne veulent pas partir. Nos esprits se nourrissent en lisant la parole de Dieu Tout-Puissant. Qui serait prêt à retourner dans des églises désolées qui n’offrent pas de nourritures spirituelles ? Les prêtres et les dirigeants d’église n’ont pas fait de recherches sur l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant. Ils n’ont pas lu les paroles de Dieu Tout-Puissant et ils n’ont pas assisté aux réunions de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Sur quoi s’appuient-ils pour dire ce qu’ils disent ? Ne font-ils pas qu’inventer des choses à partir de rien ? » Quand ma mère vit que je ne disais rien, elle s’approcha de moi et me gifla à deux reprises. Elle me força même à prononcer des mots de trahison à l’encontre de Dieu. Ce fut très pénible pour moi de la voir comme cela. Je me demandai : sans les rumeurs inventées par les prêtres et les dirigeants d’église, comment ma mère pourrait-elle me contraindre à ne pas croire en Dieu Tout-Puissant ? Puis je dis à ma mère : « Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus. Croire en Dieu Tout-Puissant, telle est la loi du ciel et tel est le principe de la terre. Je dois croire jusqu’au bout ! » Quand ma mère entendit cela, ses yeux devinrent rouges de rage. Elle me cria dessus : « Je suis ta mère. Tu dois m’écouter ! » Voyant à quel point ma mère était déraisonnable, je ne dis rien de plus. Les autres membres de ma famille se mirent alors à me critiquer eux aussi. Ils me dirent beaucoup de choses pour me forcer à trahir Dieu. Je pensai : « J’ai déjà accueilli le Seigneur Jésus. Le Dieu auquel je crois est réel et le chemin que j’emprunte est réel. Je ne veux absolument pas trahir Dieu ! » Je voulais vraiment leur conseiller de faire des recherches sur l’œuvre des derniers jours de Dieu, de ne pas se laisser tromper par les rumeurs des prêtres et des dirigeants d’église et de ne pas condamner Dieu Tout-Puissant, ni Lui résister sur cette base. Mais lorsque je vis que leur attitude haïssait la vérité et Dieu, je sentis qu’ils étaient des gens qui n’accepteraient pas la vérité. Ce que je pouvais dire n’aurait eu aucun impact, et donc je ne leur dis plus rien. Au bout d’un certain temps, ma mère et les membres de ma famille s’en allèrent. Mais ma mère ne lâcha pas prise. Elle fit venir mon frère cadet chez moi pour qu’il vive avec moi. Tous les jours, mon frère me surveillait comme si j’étais une prisonnière. Partout où j’allais, il me suivait. C’est ainsi que je perdis ainsi ma liberté personnelle.

 Deux jours plus tard, alors que je dînais avec mon mari, mon beau-père et mon enfant, ma mère fit soudainement irruption. Elle avait un grand sourire sur le visage et elle me dit d’un ton affecté : « Xiaoyou, regarde qui est là ! » L’expression et l’intonation de ma mère me firent me poser des questions : « Quel genre de personne a bien pu venir et causer une réaction aussi forte chez ma mère ? Cela ne laisse présager rien de bon. » C’est alors que la dirigeante Liu et l’ami Wang entrèrent. Je les saluai calmement et les invitai à s’asseoir. Après la fin du repas, la dirigeante d’église Liu me regarda en souriant et me dit : « Xiaoyou ! Nous n’allons pas tourner autour du pot. Selon ta mère, tu crois en l’Éclair Oriental. Je veux te dire que tes croyances sont fausses. Tu dois cesser d’y croire. Ta famille est catholique depuis de nombreuses générations. Tu ne peux pas quitter Dieu. Sinon, Dieu ne voudra pas de toi. Nous sommes venus aujourd’hui pour te convaincre. Si tu ne nous écoutes pas, tu ne pourras pas nous faire de reproches quand tu iras en enfer. Xiaoyou, nous faisons tout cela pour ton bien. Ton mari ne se serait pas mieux porté si ta mère et moi n’avions pas prié Dieu tous les jours. Si tu continues à croire en l’Éclair Oriental, la maladie de ton mari se manifestera à nouveau. Et si cela arrive, personne ne s’en souciera. » À ces mots, mon cœur s’arrêta de battre et je ne pus m’empêcher d’avoir peur. Je me dis : « Mon mari a été très malade et, même si nous avons dépensé beaucoup d’argent, cela ne lui a pas permis d’aller mieux. Il n’a pu se porter mieux que plus tard, grâce à nos prières quotidiennes. Si les choses sont bien telles qu’elle les dit et que la maladie de mon mari se manifeste à nouveau, que vais-je faire ? » Alors que j’étais perplexe, un verset rapportant les paroles de Dieu me vint à l’esprit : « Dieu Tout-Puissant est un médecin tout-puissant ! » (La Parole apparaît dans la chair). En pensant à ce verset, je me réveillai soudain. C’est correct. Je crois en Dieu Tout-Puissant qui est le retour de Dieu. Que mon mari tombe malade à nouveau dépend de Dieu ; cela ne dépend pas d’eux. Dieu a du pouvoir sur toute chose. Qu’est-ce que je peux bien avoir à craindre ! De plus, c’est Dieu qui a guéri mon mari. Ce ne sont pas leurs prières qui l’ont fait. Ils n’ont rien eu à voir là-dedans. Je n’aurais jamais imaginé que, pour me conduire à trahir Dieu, ils utiliseraient la maladie de mon mari comme menace. Ils ont voulu me faire peur concernant le bien-être de ma famille pour que je renie et trahisse Dieu. Comme ils sont malfaisants ! Quand je compris les mauvais motifs de leurs actions, j’éprouvai de l’écœurement à leur égard. Je ne voulus plus leur parler.

 Quand la dirigeante Liu vit que je ne voulais plus rien dire, elle dit bizarrement : « On dirait que tu es très obstinée ! Nous t’avons dit beaucoup de choses. Dis-nous ce que tu en penses ! » Parce qu’ils venaient de parler de la maladie de mon mari, je me sentais un peu perturbée. Mais, quand je repensai au pouvoir que Dieu a sur tout, je repris confiance. Quoi qu’il arrive, je ne trahirais pas Dieu. Je pris mon courage à deux mains et leur dis : « Laissez-moi vous dire que je crois fermement en Dieu Tout-Puissant ! Je ne renoncerai pas à ma foi en Dieu ! » Après m’avoir entendue parler ainsi, ma mère rugit : « Allez ! Nous allons prier à l’église. » Après qu’elle eut dit cela, ils partirent, haletant de colère. Voyant à quel point ils étaient pleins de méchanceté, je ne pus m’empêcher d’éprouver un peu de peur. Ils s’en vont prier : vont-ils me maudire ? Que puis-je faire ? Dans cet état d’impuissance, je me présentai devant Dieu et priai : « Dieu Tout-Puissant ! Ils sont tous ligués contre moi de l’autre côté du front et ils m’assiègent ! J’ai l’impression d’être toute seule, Dieu ! Je ne sais pas quoi faire. J’ai très peur. S’il Te plaît, guide-moi ! » Après avoir fini de prier, je me souvins de ces paroles de Dieu : « Tu dois savoir que toutes les choses dans l’environnement autour de toi sont là par Ma permission, J’arrange tout. Vois clairement et satisfais Mon cœur dans l’environnement que Je t’ai donné. Ne crains pas, Dieu Tout-Puissant, l’Éternel des armées, sera sûrement avec toi ; Il te protège et Il est ton bouclier » (« La vingt-seizième déclaration », La Parole apparaît dans la chair). Grâce à l’illumination et au conseil de ces paroles de Dieu, les choses devinrent claires dans mon cœur : « Oui ! Dieu est mon fervent soutien. Dieu est à mes côtés et je n’ai rien à craindre. La dirigeante d’église et l’ami m’ont dit ces choses juste pour me faire craindre d’aller en enfer, m’inquiéter au sujet de la tranquillité de ma famille et me faire craindre que mon mari retombe malade, pour me faire renoncer à Dieu. Si je me montrais timide ou craintive, ne tomberais-je pas dans le piège de Satan ? Le sort, la destinée finale et les hauts et les bas de mon mari et de moi-même, tout cela ne dépend de personne, pas même des prêtres et des dirigeants d’église. Cela repose entre les mains de Dieu. Ils n’ont pas besoin de condamner et de maudire qui que ce soit. » Quand je me dis cela, mon cœur retrouva sa paix et je ne ressentis plus la moindre peur. Du fond du cœur, je louai Dieu et Le remerciai de m’avoir guidée par Ses paroles. Je Le remerciai de m’avoir donné la foi et la force qui m’avaient permis de déjouer les desseins de Satan et de ne pas être perturbée ou trompée.

 Un après-midi, alors que j’étais sur le point de faire une sieste de mi-journée avec mon enfant, sœur Zhao et sœur Zhang vinrent me perturber. Sœur Zhao me dit un certain nombre de choses pour me menacer, puis sœur Zhang prit un air très sérieux et dit : « C’est vrai. Par le passé, nous avons été en contact avec des membres de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Ils ont presque réussi à nous tromper. » Quand j’entendis cela, je me sentis furieuse. Je savais que mes frères et sœurs étaient absolument incapables de faire une chose pareille. Ce que les deux sœurs disaient, ce n’était que des rumeurs et des calomnies. Je les interrogeai donc : « Comment vous ont-ils trompées ? » Sœur Zhang dit sur un ton apparemment sérieux : « Tu ne le devineras jamais ! Ils m’ont donné un livre ! » Je continuai à les interroger : « Dis-moi, quel livre t’ont-ils donné ? Quel en était le titre ? Quel en était le contenu ? » Elles me jetèrent un regard embarrassé et, après avoir bafouillé un moment, elles finirent par éluder la question en disant : « J’ai oublié. » Quand j’entendis cela, je me dis : « Êtes-vous vraiment des nonnes ? Comment osez-vous faire un faux témoignage et accuser autrui sciemment ? Comment pouvez-vous agir d’une manière complètement irrévérente envers Dieu ? Croyez-vous vraiment en Dieu ? Se pourrait-il que vous n’ayez pas peur d’être punies par Dieu ? » Puis sœur Zhao me demanda à nouveau : « Est-ce que tu vas travailler ? » Je lui répondis résolument que oui. Elle me conseilla de manière fausse : « Ne va pas travailler. Tu ferais bien mieux de rester chez toi et de t’occuper de ton enfant ! » Je ressentis de l’écœurement devant leur hypocrisie. Tout en marchant hors de la pièce, je leur dis : « Occupez-vous de vos affaires. » Quand elles virent qu’elles ne parvenaient pas à me troubler, elles s’en allèrent, découragées. Après leur départ, je me sentis très perturbée et déprimée. Je me dis que, dans cet épisode récent, ces dirigeants d’église et ces nonnes qui étaient venus me perturber n’avaient fait que propager des rumeurs, calomnier et attaquer Dieu Tout-Puissant, mes frères et sœurs, ou répandre des mensonges. Leur but avait été de me tromper et de me menacer. Même s’ils n’avaient pas réussi à me tromper et même si j’avais réfuté tous leurs arguments, à chaque fois, je me sentais perturbée et incapable de me calmer devant Dieu et de lire les paroles de Dieu après leur départ. Mon frère était toujours là pour me surveiller. Je me sentais limitée au moment de prier, de chanter des hymnes et de lire la parole de Dieu. Je me sentais particulièrement limitée. Dans ma souffrance, je priais Dieu : « Dieu Tout-Puissant ! Cette dirigeante d’église et ces nonnes sont venues me troubler plusieurs fois. Je me sens très perturbée et déprimée. Je ne sais pas comment les gérer à l’heure actuelle. Dieu, éclaire-moi et guide-moi ! »

 Après avoir prié, je pris mon lecteur MP5 juste au bon moment pour voir un paragraphe de la parole de Dieu. Il disait : « Ceux qui lisent la Bible dans des églises imposantes et récitent la Bible tous les jours, mais aucun d’eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun n’est capable de connaitre Dieu ; en plus, aucun n’est en accord avec le cœur de Dieu. Ils sont tous des hommes vils et inutiles, ils se placent en hauteur pour enseigner Dieu. Bien qu’ils brandissent le nom de Dieu, ils s’opposent à Lui volontairement. Bien qu’ils disent être croyants en Dieu, ce sont eux qui mangent la chair et boivent le sang de l’homme. Tous ces hommes sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons qui dérangent intentionnellement ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Puisqu’ils sont de “chair ferme”, comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui cherchent spécialement des âmes à dévorer ? » (« Tous ceux qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », La Parole apparaît dans la chair). Après avoir fini de lire les paroles de Dieu, je compris immédiatement. En fait, ces prêtres et ces dirigeants d’église étaient ces mêmes antéchrists religieux que Dieu avait dénoncés. Je me demandai comment, même s’ils croyaient en Dieu, ils pouvaient ne pas du tout chercher la vérité et ne pas du tout avoir de la révérence pour Dieu dans leur cœur. Non seulement ils ne faisaient pas de recherches sur l’œuvre des derniers jours de Dieu, mais ils blasphémaient Dieu, condamnaient la nouvelle œuvre de Dieu et propageaient des rumeurs pour tromper ma mère et faire en sorte qu’elle me frappe, me réprimande et m’emprisonne chez moi. Par la suite, ils essayèrent plusieurs fois de me perturber, de me piéger, de me tromper et de me menacer. Heureusement, guidée par les paroles de Dieu, je ne succombai pas à leurs manigances et je ne trahis pas Dieu. Par le passé, les Pharisiens utilisèrent eux aussi toutes sortes de méthodes malfaisantes pour empêcher les juifs ordinaires d’accepter l’Évangile du Seigneur Jésus. Ils propageaient même des rumeurs pour tromper les gens. Ils disaient que l’œuvre du Seigneur Jésus transgressait l’Ancien Testament et que Jésus n’était pas le retour du Messie. Cela conduisit les juifs ordinaires à aider les Pharisiens à clouer le Seigneur Jésus innocent sur la croix. Le Seigneur Jésus les critiqua en disant : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23:13). Quant aux actions des prêtres, des dirigeants d’église et des nonnes, je repensai à ce que mes frères et sœurs m’avaient dit autrefois concernant la façon de discerner l’essence des Pharisiens. Je vis clairement que ces prêtres et ces dirigeants d’église étaient en fait semblables aux Pharisiens du passé. Pour protéger leur statut social et leurs moyens de subsistance, ils utilisent tout ce qu’ils peuvent pour m’empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant. Ils ont peur de me voir prêcher l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant auprès de ma mère et de toute ma famille. Cela réduirait le nombre de leurs fidèles et le montant des dons de charité qu’ils reçoivent chaque mois diminuerait aussi. Ils sont vraiment avides de recevoir les sacrifices que les croyants destinent à Dieu, ce sont de mauvais serviteurs et des antéchrists qui empêchent les gens d’entrer dans le royaume des cieux ! Je vis clairement leur essence d’antéchrist et je sus comment les traiter. Ils croient en Dieu et, pourtant, ils résistent à Dieu et sont les ennemis de Dieu. Je dois donc les abandonner. Même si, ces derniers jours, j’ai souffert de leurs efforts pour me perturber, je suis guidée et éclairée par les paroles de Dieu. Je me sens particulièrement heureuse et je suis beaucoup plus calme. Leur pessimisme m’a permis de développer ma capacité à distinguer les choses et, en plus, elle m’a permis d’acquérir de l’expérience quant aux paroles de Dieu. J’ai fait par moi-même l’expérience de ce que les paroles de Dieu sont la vérité, le chemin et la vie. De plus, je suis encore plus certaine que Dieu Tout-Puissant est le vrai Dieu. Je me sens particulièrement heureuse et ferme dans mon cœur et, quelle que soit la façon dont Satan me perturbe, je ne trahirai pas Dieu. Je suis décidée à rendre témoignage à Dieu et à humilier le diable Satan !

 Après seulement deux jours de paix, je ne m’attendais pas à être confrontée à nouveau aux efforts de Satan pour me perturber et me contraindre. Une nuit, ma mère, quelques-uns de mes oncles et de mes tantes, ainsi que ma troisième grand-tante, vinrent pour m’empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant. Lorsque je compris quelle était la situation, je me mis très en colère. Je me dis : « Je ne fais que croire dans le vrai Dieu : est-ce là une erreur ? Pourquoi est-ce qu’ils m’ennuient sans cesse à ce sujet ? » Ma troisième grand-tante dit étrangement : « Xiaoyou, allez ! Rentrons à la maison pour voir ta mamie. » Quand j’entendis ma troisième grand-tante dire cela, je fus très surprise : « Ils sont venus pour m’emmener chez ma mère. Ils veulent m’enfermer avec ma mamie, qui est cliniquement folle ! Comment peuvent-ils être des membres de ma famille ? Comment peuvent-ils être aussi cruels ? » C’est alors que ma mère attrapa une corde et se précipita vers moi. Elle se mit à genoux et m’attacha les pieds. Je devins très inquiète. Je repoussai ses mains et je criai en même temps : « Qu’est-ce que tu fais ? Pourquoi est-ce que tu m’attaches ? » Quand ils virent cela, deux de mes oncles s’approchèrent et appuyèrent sur mes épaules pour que j’arrête de résister. Je me retrouvai alors assise sur le canapé, incapable de me lever. Dans mon cœur, j’implorai Dieu avec insistance : « Dieu ! Ils essaient de me piéger. S’ils réussissent, je ne pourrai plus croire en Toi et je ne pourrai plus retourner à l’église. Dieu ! Donne-moi la foi et la force et donne-moi un moyen de me sortir de là ! » Après avoir fini de prier, je ressentis beaucoup d’énergie dans mon corps. Je me débattis et criai en même temps : « Qu’est-ce que vous essayez de faire ? Laissez-moi !… » Quand ils virent avec quelle férocité je résistais, ils me relâchèrent. J’en fus très reconnaissante envers Dieu. Je fis vraiment l’expérience que, tant que tu t’en remets authentiquement à Dieu, tu peux voir les actes de Dieu et tu peux aussi sentir, d’une manière très réelle, comment Dieu est à tes côtés, te protége et te surveille à tout moment. Je pensai : « Dans cette situation, je dois offrir mon vrai cœur à Dieu et je dois complètement humilier Satan. » Je leur dis donc fermement : « Sur les autres sujets, je vous écouterai. Mais, quand il s’agit de croire en Dieu, je n’écouterai que Dieu ! Je crois fermement que Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur. Vous pouvez essayer de me contraindre : je ne me laisserai pas influencer ! » Maintenant que j’étais résolue à suivre Dieu, je vis à nouveau Dieu agir. Une de mes tantes dit : « Ne l’attachez pas. Il ne sert à rien de l’attacher. Je vois qu’elle croit fermement. » Puis ils s’en allèrent, découragés. Après leur départ, je me sentis immédiatement toute molle et j’eus la sensation d’être épuisée physiquement et mentalement. Il ne me restait plus aucune force. Je m’allongeai sur mon lit et je m’endormis. Le matin suivant, lorsque je me souvins de ce qu’il s’était passé la veille au soir, je ressentis des émotions encore très fortes. Lorsque je me rappelai la façon dont les membres de ma famille m’avaient traitée, je ne pus m’empêcher de penser : « Hélas ! Ma mère et les autres membres de ma famille ont été trompés par les rumeurs propagées par les prêtres et les dirigeants d’église. Ils essaient de me contraindre sans cesse. Quand tout cela va-t-il prendre fin ? » Puis je repensai aux fois où j’étais avec mes frères et sœurs. Ensemble, nous cherchions la vérité, nous accomplissions nos devoirs et nous nous entraidions. Personne ne me brutalisait et je n’avais pas besoin d’être sur mes gardes. Je me sentais libre et affranchie. Chaque journée était abondante et paisible. En revanche, à l’heure actuelle, je suis enfermée chez moi, je n’ai aucune liberté et je suis sur les nerfs tous les jours. Je ne sais pas quand les membres de ma famille ou les gens de l’ancienne église viendront. Dans les bons jours, ils me font de légères réprimandes. Dans les mauvais jours, ils me menacent. Je suis accablée par la douleur et la détresse intérieures. J’ai vraiment envie de retourner à l’église et d’assister aux réunions, de chanter les hymnes et de louer Dieu avec mes frères et sœurs...

 Immédiatement après cet incident, quelque chose d’encore plus inattendu arriva. Un jour, mon mari et moi étions sortis pour faire des achats. De retour chez nous, je voulus lire les paroles de Dieu sur mon lecteur MP5. Mais je ne pus pas le trouver. Je devins si nerveuse que je me mis à faire les cent pas dans la pièce. Je pensai : « Où a bien pu passer mon lecteur MP5 ? Il est sûr que je l’ai laissé à la maison. Pourquoi est-ce que je ne le trouve nulle part ? » Tout d’un coup, je me dis que ma mère devait l’avoir emporté. Je me souvins d’un jour où ma mère était entrée dans ma chambre et m’avait vue lire la parole de Dieu sur mon lecteur MP5. Après cela, elle vint souvent chez moi pour y chercher des choses. J’étais certaine qu’elle avait pris mon lecteur MP5 et que c’était la raison pour laquelle je ne pouvais pas le trouver. Je me mis très en colère quand j’y pensai. Je me rendis chez ma mère, folle de rage. Lorsque je passai la porte, je vis ma mère en train de parler avec ma deuxième grand-tante. Je m’approchai d’elle et lui dis : « Mère, as-tu pris mon lecteur MP5 ? Il est à moi. Si tu l’as pris, rends-le-moi tout de suite. » Je ne m’attendais pas du tout à ce que ma mère nie les faits. Lorsque je vis son expression méprisante, je lui dis avec colère : « J’ai laissé mon lecteur MP5 chez moi. Personne d’autre que moi n’oserait y toucher. Tu es la seule personne qui fouille constamment dans mes affaires. Je suis sûre que c’est toi qui l’as pris. Rends-le-moi ! » À force d’être questionnée, ma mère me répondit avec dureté : « Je ne te le rendrai pas. Tu ne me le reprendras jamais ! » Ensuite, j’eus beau insister, elle ne voulut pas me le rendre. Je n’eus pas d’autre choix que de rentrer chez moi les mains vides. Sur le chemin du retour, je me sentis très triste. Je pensai : « Je n’ai plus mon lecteur MP5. Je ne peux plus lire les paroles de Dieu. Avant, même si ma mère et d’autres personnes venaient me déranger, je pouvais lire les paroles de Dieu et être guidée par les paroles de Dieu. Grâce à cela, je pouvais comprendre les intentions de Dieu et avoir assez de foi et de force pour résister à leurs attaques. Mais, maintenant, je n’ai plus mon lecteur MP5. Que vais-je faire ? Sans les paroles de Dieu, n’est-ce pas la fin pour moi ? » Plus j’y pensais, plus j’avais le sentiment d’errer sans but et plus mon esprit s’enfonçait dans un puits de pessimisme. Je me sentis extrêmement triste. Lorsque je me sentis le plus faible et le plus découragée, les paroles de Dieu m’éclairèrent. Le chant des paroles de Dieu flotta sur l’océan de mon esprit : « Aujourd’hui, la plupart des gens ne réalisent pas : Ils croient que la souffrance est sans valeur, ils sont rejetés par le monde, leur vie familiale est troublée, ils ne sont pas aimés de Dieu, et leurs perspectives sont sombres. La souffrance de certaines personnes atteint un certain degré, et leurs pensées tournent à la mort. Ce n’est pas le véritable amour pour Dieu ; ces gens sont des lâches, ils ne sont pas persévérants, ils sont faibles et impuissants ! […] Ainsi, au cours de ces derniers jours, vous devez rendre témoignage à Dieu. Quelle que soit votre souffrance, vous devrez aller jusqu’à la fin, et même à votre dernier souffle, vous devez toujours être fidèle à Dieu et à la merci de Dieu ; c’est ce qui est d’aimer véritablement Dieu, et seulement cela est le témoignage fort et retentissant » (Suivre l’Agneau et chanter de nouvelles chansons). Guidée par les paroles de Dieu, je compris que Dieu espérait que je sois capable de Lui rendre témoignage dans ces circonstances. Peu importait la difficulté de la situation, il fallait que je sois fidèle à Dieu jusqu’au bout et que je ne perde pas la foi en Dieu. Quand je repensai à toutes les contraintes que j’avais subies, je compris ceci : Chaque incident est une bataille dans le monde spirituel. Satan a utilisé toutes sortes de méthodes pour que je m’écroule petit à petit. À l’heure qu’il est, il m’a arraché ma « vie et nourriture spirituelle ». N’essaie-t-il pas d’avaler mon âme ? Satan est vraiment un sauvage. Je ne dois pas succomber à ses manigances. Même si je n’ai plus mon lecteur MP5, j’ai encore Dieu. Dieu continuera à m’éclairer et à me guider. Je crois que, tant que je m’en remettrai à Dieu à chaque instant, Dieu m’aidera à surmonter toutes les difficultés et toutes les épreuves. Peu importaient les circonstances auxquelles j’allais faire face dans le futur, tant qu’il me resterait un souffle, il me faudrait rendre témoignage à Dieu. Les paroles de Dieu me guidèrent à nouveau et me donnèrent la force dont j’avais besoin pour avancer.

 Faire l’expérience de ces contraintes et de ces épreuves me permit de voir le pouvoir qu’avaient les paroles de Dieu. Toutes les fois que je devenais très négative, faible, perdue et perplexe, les paroles de Dieu me donnaient la foi et la force dont j’avais besoin pour déjouer les manigances de Satan et témoigner de Dieu. En même temps, je pouvais aussi voir que Dieu était à mes côtés à chaque instant. Il était mon soutien et Il m’ouvrait la voie. Ma foi en Dieu augmentait petit à petit. Par ailleurs, mon désir de quitter ma famille devenait de plus en plus grand. Je voulais vraiment m’échapper de l’« antre du tigre » et retourner à l’église parmi mes frères et sœurs. Le Seigneur Jésus dit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? […] Car, quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma soeur, et ma mère » (Marc 3:33, 35). Je priai donc Dieu et Lui confiai ce problème. Je demandai à Dieu de me guider. Quelques jours plus tard, j’échappai à la surveillance de mon frère et réussis à m’enfuir de chez moi. Je retournai à l’Église de Dieu Tout-Puissant pour vivre une vie d’église et remplir mes devoirs de mon mieux. C’était enfin la fin d’un mois d’épreuves. La dépression et les soucis qui résidaient dans mon cœur s’évanouirent comme de la fumée. Merci, Dieu, de m’avoir guidée et permis de me soustraire à l’influence néfaste de Satan, de m’échapper de l’« antre du tigre » et de retourner dans la famille de Dieu.

 Cette expérience reste bien vivace dans ma mémoire. Lors de cet épisode, je fis l’expérience forte de l’amour et de l’œuvre du salut de Dieu, je vis que Dieu était à mes côtés et qu’Il me protégeait à chaque instant, qu’Il m’empêchait de me laisser tromper et avaler par Satan. Cette expérience unique me permit aussi d’apprendre à connaître les prêtres et les dirigeants d’église. Ils condamnèrent Dieu et blasphémèrent contre Lui frénétiquement, ils propagèrent des rumeurs et firent de faux témoignages pour me tromper. Ils utilisèrent toutes sortes de ruses pour m’empêcher de suivre Dieu Tout-Puissant. Ce sont des obstacles nous empêchant d’accepter l’œuvre des derniers jours de Dieu et d’être enlevés et emmenés vers le royaume des cieux. Ce sont des démons sataniques qui sont là pour dévorer l’âme des hommes ! C’est à ce moment-là que je compris enfin le vrai sens des paroles de Dieu suivantes : « Les croyants et les incroyants ne sont pas compatibles, mais plutôt opposés les uns aux autres » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair). Je sus que, même si les prêtres, les dirigeants d’église, les nonnes, les membres de l’église et ma mère croyaient en Dieu en apparence, ils ne comprenaient pas la voix de Dieu et ne reconnaissaient pas Dieu. Ils refusent d’accepter l’œuvre de Dieu revenu sur terre. De même, Dieu ne reconnaît pas leur foi. Aux yeux de Dieu, ce sont des incroyants. Ce sont les tares révélées par l’œuvre des derniers jours de Dieu. Ce sont par essence des démons et des antéchrists qui s’opposent à Dieu. De plus, je vis aussi que les contraintes provenant de ma famille et les perturbations effectuées par les personnes religieuses étaient toutes des attaques de Satan. Ce furent des combats spirituels intenses. Satan veut les utiliser pour me perturber, me conduire à renoncer à la vraie voie, à trahir Dieu, à accepter son emprise, à manquer la dernière occasion offerte par Dieu d’un salut de l’humanité et à être ainsi anéantie en enfer. Mais la sagesse de Dieu s’exerce là où Satan manigance. Lorsque Satan m’attaque et me perturbe, Dieu me guide encore et Il me montre la voie à tout moment pour que je fasse l’expérience des paroles de Dieu, que j’apprenne à distinguer les choses et à être éclairée par les paroles de Dieu et que ma foi en Dieu puisse être amenée à la perfection. Cela permettra à ma foi en Dieu de devenir vraie et ferme, et non faible. Je remercie Dieu de m’avoir guidée et aidée à comprendre une partie de la vérité en seulement un mois. Je sais maintenant ce que sont le bien et le mal, la beauté et la laideur. Ma foi en Dieu s’est affermie et je suis devenue plus proche de Dieu. La souffrance est vraiment une bénédiction de Dieu ! Pour le reste de ma vie de croyante, je suis prête à faire encore plus l’expérience de l’œuvre de Dieu et à suivre Dieu jusqu’au bout !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14-02-19

Percer l’étroit encerclement de Satan

Zhao Gang, Chine

 Il faisait très froid en novembre dernier dans le nord-est de la Chine, la neige tombée au sol n’avait pas du tout fondu et de nombreux passants avaient tellement froid à l’extérieur qu’ils se mettaient les mains sous les aisselles et avançaient avec précaution, le corps penché en avant. L’autre jour au petit matin, le vent soufflait du nord-ouest lorsque mon beau-frère, son épouse, environ une douzaine de frères et sœurs et moi-même étions assis dans ma maison sur le kang chaud (lit chauffant en brique). Chacun avait une Bible à côté de lui et tenait entre ses mains un exemplaire du livre Le jugement commence par la maison de Dieu. Deux sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant partageaient sur la vérité concernant les trois étapes de l’œuvre de Dieu. Les deux sœurs faisaient des dessins des trois étapes de l’œuvre pendant leur échange : « L’œuvre de Dieu pour le salut de l’humanité peut être divisée en trois étapes, de l’ère de la Loi à l’ère de la Grâce et ensuite à l’ère du Règne. Chaque étape de l’œuvre est plus récente et plus améliorée et aussi plus profonde que l’étape précédente. L’œuvre effectuée dans les derniers jours est la dernière étape de l’œuvre dans laquelle Dieu exprime des paroles pour juger et purifier l’homme... » Nous hochions la tête en écoutant, l’esprit particulièrement clair : qui aurait pensé que le plan de gestion de Dieu pour le salut de l’humanité renfermerait autant de mystères ! Outre Dieu lui-même, qui d’autre pourrait parler des mystères de ces trois étapes de l’œuvre de Dieu avec autant de clarté ? C’est vraiment l’œuvre de Dieu ! Nous avons échangé jusqu’au soir du lendemain, et tout notre groupe a exprimé le désir de rechercher et de contempler l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours.

 Après cela, les deux sœurs ont ensuite échangé sur la vérité au sujet de la signification de l’incarnation de Dieu, et les autres écoutaient attentivement lorsque tout d’un coup, Wang Ping, notre dirigeante d’église, est apparue. Quand elle est entrée dans la maison, elle a sévèrement pointé du doigt dur les deux sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant et m’a demandé : « Que font ces deux-là ? » J’ai parlé franchement : « Ce sont les sœurs Zhang et Mu... » Mais avant même que j’eusse fini de parler, elle dit d’un ton exaspéré : « Qui sont sœur Zhang et sœur Mu ? Je vois qu’elles sont des prédicatrices de l’Éclair Oriental, elles sont des voleuses de brebis... » Après que Wang Ping eut fini de parler, nous étions tous sous le choc. Je me suis dit : sœur Wang Ping a presque toujours parlé d’aimer les autres comme l’on s’aime soi-même et d’aimer ses ennemis ; pourquoi ce fait-il qu’aujourd’hui elle vienne ici dire des choses si déraisonnables ? Pourquoi juge-t-elle et condamne-t-elle ces deux sœurs ? J’y réfléchissais lorsque j’ai entendu sœur Zhang dire calmement à Wang Ping : « Ma sœur, nous n’avons aucune intention cachée en venant ici aujourd’hui. Le Seigneur Jésus est déjà revenu. Nous voulons seulement vous partager l’évangile de Dieu des derniers jours... » Wang Ping interrompit sœur Zhang et s’est écriée : « Le retour du Seigneur ? Même ceux d’entre nous qui servons comme dirigeants ne connaissons rien au sujet du retour du Seigneur, alors comment pourriez-vous en savoir quelque chose ? Ce n’est pas possible ! Le Seigneur Jésus a dit : “Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés” (Jean 10:8). Partez immédiatement, toutes les deux, et ne revenez jamais ici. » Quand j’ai entendu Wang Ping dire cela, j’ai ressenti du dégoût au dedans de moi : habituellement, elle prêche bien ; comment peut-elle tout d’un coup manquer à ce point de compassion ? Alors j’ai demandé à Wang Ping : « Sœur Wang, il est tard. Où voulez-vous qu’elles aillent ? Le Seigneur nous enseigne que nous devons aimer nos ennemis, à combien plus forte raison ces deux sœurs qui croient en Dieu. Si nous les traitons de cette manière, nous ne ressemblerons en aucune manière aux croyants dans le Seigneur... » Mais avant même que je finisse ce que je disais, Wang Ping a anxieusement saisi la main de l’épouse de mon beau-frère et lui a dit, ainsi qu’à son mari : « Si Zhao Gang ne veut pas que ces deux femmes partent, alors allons-nous-en. Nous ne les écouterons pas ! » Quand elle a fini de parler ainsi, elle les a furieusement attrapés et est sortie.

 Après leur départ, sœur Mu s’est tournée vers nous et a demandé : « Frères et sœurs, comment vous sentez-vous tous après la scène que nous venons de vivre ? Parlons-en ! » Les frères et sœurs ont tous tourné la tête vers moi, sans que personne ne dise un mot. J’ai dit en toute franchise : « Ma sœur, à travers nos lectures de la parole de Dieu au cours de ces deux derniers jours, et en écoutant ton échange, je crois fermement que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont la vérité et que Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus. Cependant, les choses que Wang Ping a dites ne sont pas sans raison. Après tout, elle est notre dirigeante et elle a foi au Seigneur depuis longtemps. Elle connait bien la Bible et elle a toujours utilisé son énergie pour servir le Seigneur. Si le Seigneur revient, elle devrait être la première à le savoir. » Sœur Zhang a répondu gentiment : « Les gens croient que le retour de Dieu devrait d’abord être connu par les dirigeants qui ensuite en parlent aux croyants, mais y a-t-il vraiment un fondement biblique à ce genre de raisonnement ? Est-ce un fait conforme à la vérité et à l’œuvre de Dieu ou non ? Le Seigneur Jésus a dit : “Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent” (Jean 10:27). “Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises” (Apocalypse 2:7). Le Seigneur Jésus nous dit clairement que lorsqu’Il viendra, Il prononcera certainement des paroles et exprimera la voix de Dieu et que tous ceux qui entendront la voix de Dieu et qui, ensuite, la chercheront et l’accepteront accueilleront le retour du Seigneur et seront élevés devant Dieu. Le Seigneur a-t-Il dit qu’Il illuminerait un dirigeant à Son retour ? Non. Par conséquent, cette perception qu’ont les gens n’a fait qu’égarer et troubler les hommes et, s’ils attendent que le Seigneur les illumine en fonction de cette déclaration, ils ne font alors qu’attendre passivement que la fin arrive. Voyons ce qui est dit dans les paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant a dit : “Plus de gens encore croient que le nouveau travail de Dieu, quel que soit ce travail, doit être corroboré par des prophéties, et que dans chaque étape de ce travail, tous ceux qui Le suivent avec un cœur sincère doivent également recevoir des révélations, autrement le travail ne peut pas être de Dieu. Ce n’est déjà pas une tâche facile pour l’homme de connaitre Dieu. Considérant en plus le cœur absurde de l’homme et sa nature rebelle, suffisante et vaine, il est d’autant plus difficile à l’homme d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu. L’homme n’étudie pas la nouvelle œuvre de Dieu avec attention ni ne l’accepte avec humilité ; au contraire, l’homme adopte une attitude de mépris, en attendant les révélations et les conseils de Dieu. N’est-ce pas le comportement de l’homme qui se rebelle et s’oppose à Dieu ? Comment de tels hommes peuvent-ils gagner l’approbation de Dieu ?” (“Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ?”, La Parole apparaît dans la chair). À partir des paroles de Dieu, nous nous apercevons que, en ce qui concerne la venue du Seigneur, si les hommes s’accrochent à leurs conceptions et à leur imagination propres et ne cherchent pas la vérité ou ne sont pas à l’affût de la voix de Dieu, mais, au contraire, ne font qu’attendre que Dieu les éclaire, alors jamais ils ne seront capables d’accueillir le retour du Seigneur. Seuls ceux qui prêtent attention à la voix de Dieu sont capables d’accueillir la manifestation du Seigneur. En fait, à part ceux qui ont suivi le Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce, aucun n’a été illuminé par Dieu avant de suivre Jésus. Ils ont entendu quelqu’un d’autre témoigner du Seigneur Jésus, ou ils ont entendu le Seigneur parler ou donner un sermon et ne L’ont suivi qu’après avoir reconnu la voix du Seigneur. Même si Pierre a gagné l’illumination de Dieu et savait que le Seigneur Jésus était Christ et Fils de Dieu, cela n’est arrivé qu’après qu’il a suivi le Seigneur Jésus pour quelque temps ; ce n’est qu’après en être arrivé à une certaine connaissance du Seigneur à partir de Ses paroles et de Son œuvre qu’il a gagné l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit – c’est un fait. Désormais dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant incarné exprime la vérité et accomplit l’œuvre du jugement, de la purification et du salut de l’humanité. Nombreux sont les hommes à accepter et à suivre Dieu Tout-Puissant, mais il n’y en a pas un parmi eux qui ait gagné l’illumination de Dieu avant de L’avoir suivi. Dieu est juste et Il ne fait assurément aucune différence entre les personnes. Dieu approuve les personnes au cœur bienveillant assoiffées de connaitre la vérité. Tout comme le Seigneur Jésus l’a dit : “Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! […] Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu !” (Matthieu 5:6,8). Dieu Tout-Puissant a également dit : “Dieu cherche ceux qui rêvent de Son apparition. Il cherche ceux qui sont capables d’entendre Ses paroles, ceux qui n’ont pas oublié Sa commission et Lui offrent leurs cœurs et leurs corps. Il cherche ceux qui sont aussi obéissants que des enfants devant Lui, et ne Lui résistent pas” (“Dieu préside au destin de toute l’humanité”, La Parole apparaît dans la chair). Cela nous permet de voir que tant que celui qui aime la vérité et a soif de la vérité, indépendamment du fait qu’il ait un statut ou pas, qu’il connaisse bien la Bible ou pas, Dieu l’éclairera et le guidera. Il lui permettra d’écouter Sa voix et d’être témoin de Son apparition. Si ceux qui servent comme dirigeants pensent que Dieu doit d’abord leur donner la révélation au sujet de Son retour, alors cela montre qu’ils n’ont aucune compréhension de l’œuvre de Dieu, qu’ils ne connaissent pas le juste tempérament de Dieu. Cela montre aussi qu’ils sont très arrogants. Tel qu’il est dit dans la parole de Dieu Tout-Puissant : “Et donc Je dis que ceux qui ont ‘perçu’ Dieu et Son œuvre sont inefficaces, ils sont tous arrogants et ignorants. L’homme ne devrait pas définir l’œuvre de Dieu ; d’ailleurs, l’homme ne peut pas définir l’œuvre de Dieu. Aux yeux de Dieu, l’homme est plus petit qu’une fourmi, alors comment l’homme peut-il pénétrer l’œuvre de Dieu ? Ceux qui passent leur temps à dire : ‘Dieu ne fonctionne pas de cette façon’ ou ‘Dieu est comme ceci ou comme cela’ ne sont-ils pas tous des arrogants ?” (“Préface”, La Parole apparaît dans la chair). La toute-puissance et la sagesse de Dieu sont profondes et incommensurables. Les hommes sont juste de petites créatures. Leur esprit et leurs pensées sont limités. Comment pourraient-ils être capables de sonder l’œuvre du Créateur ? Ainsi, alors que nous attendons le retour du Seigneur, nous devons vénérer Dieu dans notre cœur, Le chercher et L’étudier soigneusement. Nous ne devons pas utiliser nos propres conceptions et imagination pour confiner Dieu et juger Dieu selon nos désirs, car cela offensera le tempérament de Dieu et ruinera également nos propres chances de recevoir le salut de Dieu. »

 Après avoir entendu la parole de Dieu, j’ai compris que nous sommes vraiment insignifiants dans la présence de Dieu. Nous sommes encore plus petits que des fourmis. De plus, nous avons été corrompus par Satan au point d’être remplis d’un tempérament corrompu d’orgueil et imbus de nous-mêmes. Nous aimons toujours compter sur notre imagination et nos conceptions pour confiner Dieu. Chaque fois que l’œuvre de Dieu ne s’accorde pas avec nos conceptions, nous nions même Dieu, nous Le condamnons et Lui résistons. Apparemment, si l’homme ne comprend pas la vérité et n’a pas la moindre révérence pour Dieu dans son cœur, il est possible pour lui de faire ce qu’il veut. C’est très dangereux ! Cela m’a rappelé que le Seigneur Jésus avait dit une fois : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi » (Matthieu 11: 25-26). Ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai vu que les choses sont vraiment ainsi ! La révélation de la parole de Dieu et l’échange de la sœur Zhang m’ont permis de reconnaître que l’idée selon laquelle « les dirigeants devraient être les premiers à recevoir la révélation au sujet du retour du Seigneur » est fausse et absurde, elle ne cadre tout simplement pas avec la vérité ; c’est absolument la conception et l’imagination de l’homme. En réalité, seuls ceux qui ont soif de la vérité et cherchent la voix de Dieu auront l’occasion de recevoir l’œuvre de Dieu et Sa direction, ainsi que d’être amenés devant Dieu. Cette pensée m’a donné une nouvelle compréhension de l’impartialité et de la justice de Dieu. Rendons grâce à Dieu !

 Tôt le lendemain matin, après le départ de sœur Zhang et la sœur Mu, mon frère Guan, qui est mon supérieur dans notre église, est venu me voir pour me demander : « Frère Zhao, j’ai entendu dire que vous croyiez tous à l’Éclair Oriental ? » Je lui ai dit solennellement : « Oui, j’accepte l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours parce que, par les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai compris de nombreuses vérités que je ne comprenais pas auparavant, telles que les mystères de des trois étapes de Son œuvre et la signification de l’incarnation de Dieu. Je constate que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont “les paroles que le Saint-Esprit a dites aux Églises”, telles que prophétisées dans le Livre de l’Apocalypse. » Frère Guan m’a regardé et a dit : « Frère Zhao, vas-tu vraiment suivre la croyance de ces gens ? Sais-tu quel genre de personnes ils sont ? » J’ai dit : « Je vois que leur humanité est grande et qu’ils échangent très clairement au sujet de la vérité. Tous les sujets qu’ils abordent ont trait aux vérités de l’œuvre de Dieu. J’ai vraiment beaucoup appris ces deux derniers jours. » Frère Guan m’a répondu avec colère : « Comment peux-tu être si entêté ? Hébreux 6: 6-8 nous dit : “et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie. Lorsqu’une terre est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu’elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu ; mais, si elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée et près d’être maudite, et on finit par y mettre le feu.” Tu es un prédicateur, tu jouis tellement de la grâce du Seigneur, mais non seulement tu ne conduis pas les frères et sœurs à croire au Seigneur, au contraire, tu les conduis à quitter l’église. Serait-ce que tu n’as pas peur d’être puni ? Si tu ne t’en détournes pas, tu pourrais perdre la protection du Seigneur, et tu ne pourras pas vivre les bons jours d’antan. Tes anciennes maladies resurgiront, et vos deux enfants n’auront pas de bons emplois... »

 Après le départ de frère Guan, je me suis senti un peu nerveux et je me suis dit : Ce qu’il a dit semble fondé ; que dois-je donc faire au cas où ma foi en Dieu Tout-Puissant me ferait perdre la grâce du Seigneur ? En pensant à tout cela, j’ai senti mon cœur s’affaiblir, alors je me suis précipitamment mis à genoux et j’ai prié Dieu : « Dieu Tout-Puissant ! Les paroles de frère Guan m’ont affaibli. Dieu ! Les choses qu’il a dites sont-elles vraies ou pas ? Je ne sais vraiment pas quoi faire maintenant… » Pendant que je priais Dieu, mon épouse est revenue et je lui ai raconté ce qui venait de se passer. Après m’avoir écouté, elle a dit avec nervosité : « Est-ce vraiment ce qu’il a dit ? » J’ai hoché la tête, et mon épouse a dit avec inquiétude : « C’est un dirigeant principal qui croit au Seigneur depuis de nombreuses années et il connaît très bien la Bible. Je ne pense pas qu’il dirait des mensonges. Si les choses vont vraiment se dérouler tel qu’il le dit, alors que devrions-nous faire ? » À ce moment-là, j’ai soudainement pensé à la vérité des trois étapes de l’œuvre de Dieu que les sœurs Zhang et Mu avaient échangées : L’œuvre de Dieu pour le salut de l’humanité est divisée en trois étapes, mais ces étapes de l’œuvre sont toutes les trois accomplies par un seul Dieu. Comme j’y réfléchissais, les choses sont tout à coup de venues claires pour moi et j’ai dit à mon épouse : « Je sais que les propos de frère Guan semblent ne pas être corrects. Il a dit qu’en acceptant l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, nous nous écartions du chemin du Seigneur et nous trahissions le Seigneur Jésus, mais les paroles de Dieu Tout-Puissant que nous avons lues ces quelques jours sont véritablement la voix de Dieu. Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus. En suivant Dieu Tout-Puissant, nous suivons réellement les traces de l’Agneau. C’est nous qui sommes les vierges sages. Pourquoi le Seigneur nous punirait-il ? […] » Nous étions en train d’en parler lorsque les sœurs Zhang et Mu sont arrivées…

 Mon épouse a raconté aux sœurs ce que frère Guan nous a dit quand il est venu chez nous et sœur Zhang m’a demandé le sentiment que j’éprouvais face à tout cela. Alors j’ai parlé aux sœurs de la faiblesse que j’éprouvais et de la connaissance que je venais de découvrir. Sœur Zhang a souri en disant : « Rendons grâce à Dieu ! C’est une compréhension si pure, c’est la direction de Dieu ! » Mon épouse, confuse, a demandé : « Puisque nous n’avons fait aucun faux pas, pourquoi frère Guan dit-il des choses pareilles ? C’est un dirigeant principal qui croit au Seigneur depuis de nombreuses années ! » J’ai regardé ma femme et j’ai dit : « Eh ! il veut simplement que nous revenions à notre ancienne église ! » Sœur Zhang a souri en disant : « En ce moment tout ce que nous regardons est leur apparence extérieure, mais nous n’avons pas examiné le contenu de leur nature ! Le Seigneur Jésus a dit une fois : “Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer” (Matthieu 23:13). “Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés” (Matthieu 23:27). Si vous regardez quelqu’un à partir de son apparence extérieure, alors les pharisiens étaient très loyaux dans leur service à Dieu. Dans l’esprit des gens, les pharisiens étaient de fervents serviteurs de Dieu et ils étaient les chefs religieux les plus dignes de confiance. Cependant, lorsque le Seigneur Jésus est venu accomplir Son œuvre, la nature des pharisiens qui résiste à Dieu a été révélée. Ce sont ces pharisiens qui ont résisté avec frénésie et condamné l’œuvre du Seigneur Jésus. Ils fabriquaient toutes sortes de rumeurs et portaient de faux témoignages pour tromper les personnes ordinaires : Ils disaient que le Seigneur Jésus trompait tout le monde, qu’il chassait les démons par Belzébuth, le prince des démons. Et une fois que le Seigneur Jésus a été ressuscité trois jours après avoir été cloué à la croix, ils ont soudoyé les soldats pour qu’ils répandent des rumeurs au sujet du vol du corps du Seigneur Jésus par Ses disciples. Les pharisiens ont inventé toutes sortes de mensonges et ont employé toutes les ruses possibles pour empêcher les gens de chercher et de trouver le vrai chemin. Leur objectif était d’éteindre l’œuvre de Dieu afin qu’ils puissent dominer à jamais les élus de Dieu. Bien qu’ils paraissent pieux à l’extérieur, ils détestaient la vérité, étaient des antéchrists et des ennemis de Dieu. Quand Il les a exposés et condamnés, le Seigneur Jésus a dit : “Serpents, race de vipères ! comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ?” (Matthieu 23:33). Alors maintenant, pensez-y. Ces chefs religieux d’aujourd’hui sont-ils différents des pharisiens ? » Alors que je réfléchissais à ces propos, les sœurs ont trouvé un passage de la parole de Dieu Tout-Puissant et me l’ont donné à lire : « Ceux qui lisent la Bible dans des églises imposantes et récitent la Bible tous les jours, mais aucun d’eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun n’est capable de connaitre Dieu ; en plus, aucun n’est en accord avec le cœur de Dieu. Ils sont tous des hommes vils et inutiles, ils se placent en hauteur pour enseigner Dieu. Bien qu’ils brandissent le nom de Dieu, ils s’opposent à Lui volontairement. Bien qu’ils disent être croyants en Dieu, ce sont eux qui mangent la chair et boivent le sang de l’homme. Tous ces hommes sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons qui dérangent intentionnellement ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Puisqu’ils sont de “chair ferme”, comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui cherchent spécialement des âmes à dévorer ? » (« Tous ceux qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », La Parole apparaît dans la chair). Les sœurs ont échangé avec moi en détail ces paroles de Dieu, analysant toutes les actions des chefs religieux avec l’essence de leur nature, jusqu’au point où je me suis rendu compte qu’en nous dérangeant constamment et en nous empêchant de croire en Dieu Tout-Puissant et même en nous effrayant et en nous menaçant, les dirigeants n’agissaient pas dans le but de nous protéger, mais plutôt pour qu’ils puissent dominer les élus de Dieu, afin que nous puissions les traiter comme s’ils étaient Dieu, les adorant et les enchâssant. Donc en réalité, ils sont exactement comme les pharisiens. Ils sont tous des antéchrists qui détestent la vérité et résistent à Dieu. Dieu est venu nous sauver, mais ils inventent toutes sortes de méthodes pour nous empêcher d’accepter l’œuvre de Dieu et de lire les paroles de Dieu. N’est-ce pas la même chose que de nous entraîner en enfer ? Ils sont véritablement si méchants ! Sans les paroles de Dieu Tout-Puissant révélant l’essence de la façon dont ces gens résistent à Dieu et luttent contre Dieu à propos de l’homme, j’aurais presque été emporté par leurs ruses, anéantissant ma propre chance de recevoir le salut. À ce moment-là, ma femme a dit avec stupeur : « Il se trouve qu’ils étaient là pour nous faire du mal ! Pff ! Ces gens ne s’arrêteront vraiment pas avant de nous avoir traînés en enfer ! Je ne croirai plus à qu’ils disent. »

 Pendant que nous réfléchissions à cela, sœur Mu nous a lu un autre passage de la Parole de Dieu : « Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme s’il était né des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job vint des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille » (« Seulement aimer Dieu est vraiment croire en Dieu », La Parole apparaît dans la chair). Ensuite, sœur Zhang a commencé à échanger : « À travers les paroles de Dieu, nous pouvons voir que tout ce qui nous arrive, bien que cela puisse sembler provenir de l’homme, c’est en réalité Satan qui, dans les coulisses, parie avec Dieu. C’est comme lorsque Job avait été tenté par Satan. Sa femme lui a demandé d’abandonner Jéhovah, mais il a pu déceler la ruse de Satan. Il a compté sur sa foi en Dieu pour témoigner de Lui et Job a réprimandé sa femme pour son ignorance et son obstination. Les expériences de Job nous montrent que tous ceux que Dieu veut sauver, Satan les tentera et les perturbera toujours avec frénésie. Il emploiera toutes les ruses possibles pour les attaquer de sorte qu’ils abandonnent Dieu et Le trahissent, finissant par perdre l’occasion d’obtenir le salut. Puisque Satan veut nous contrôler pour toujours et dévorer l’homme, il ne veut pas permettre à l’homme d’obtenir le salut de Dieu ! » Sœur Mu a également partagé : « C’est vrai. Satan a souvent utilisé des dirigeants pour nous attaquer et nous menacer, avec le but de nous amener à renier Dieu, à Le trahir, et à abandonner le vrai chemin. Voilà la ruse de Satan. Nous devons être capables de voir clairement ce combat qui se déroule dans le monde spirituel ! » Après avoir écouté les échanges de ces deux sœurs, j’ai réfléchi pendant un moment, puis j’ai dit : « Alors Satan fait un pari avec Dieu et c’est à travers les choses que les dirigeants disent que Satan attaque nos points faibles et il veut que nous abandonnions le vrai chemin et que nous quittions Dieu à cause de notre lâcheté ! Ce Satan est véritablement perfide ! » Puis ma femme a aussi ajouté : « Ce Satan est si repoussant ! Si nous n’avions pas écouté les paroles de Dieu et votre partage, alors comment aurions-nous pu connaître les mesquineries de Satan ? » J’ai dit avec plaisir : « Maintenant que je comprends ces choses, nous devons compter sur Dieu pour percer l’encerclement étroit de Satan, être témoins de Dieu et faire honte à Satan par nos actions concrètes ! » Alors, sœur Zhang a joyeusement répondu : « Mon frère, ma sœur, à partir de maintenant, réunissons-nous et échangeons au sujet de la parole de Dieu. C’est seulement de cette manière que nous pouvons acquérir une grande part de la vérité afin que nous puissions bientôt être certains de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Lorsque nous poserons une fondation dans la vérité, Satan n’osera pas nous déranger ! » J’ai dit : « D’accord ! Si vous pouviez souvent venir échanger avec nous, ce serait encore mieux. » Sœur Mu a souri en disant : « Alors c’est ce que nous ferons. »

 Tôt le matin, quelques jours plus tard, je me suis levé et j’ai regardé par la fenêtre pour constater qu’il y avait eu une grosse chute de neige. J’ai commencé inconsciemment à me frotter les mains. Ensuite, j’ai mis un bonnet de laine et des gants de coton et je suis allé dans la cour pour dégager la neige. Quand j’ai eu fini, je suis retourné à l’intérieur. J’ai ouvert le haut de la cuisinière et attisé le feu pendant que mon épouse rangeait la maison. À ce moment, le frère aîné de ma femme et son épouse sont entrés et, dès que ma belle-sœur est entrée, elle a dit d’une voix inquiète : « Le dirigeant Wang et M. Guan sont venus ici et vous ont dit tellement de choses. Comment ne les avez-vous pas écoutés ? Ils nous ont spécialement demandé de venir ici aujourd’hui pour essayer de vous convaincre une fois de plus. Ne croyez pas à l’Éclair Oriental. Ce sont nos dirigeants qui sont responsables de nos vies ! » Après l’avoir entendu dire cela, j’ai fermement déclaré : « S’ils sont vraiment responsables de nos vies, alors ils devraient nous conduire à rechercher l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et à accueillir le retour du Seigneur ! » Ma femme a alors dit sans ménagement : « Quel bien nous ont-ils fait ? Ils craignent que si nous croyons tous en Dieu Tout-Puissant, alors il n’y aura plus personne pour les écouter. » Ma belle-sœur est devenue un peu irritée en entendant ces paroles ; elle a rétorqué : « Comment pouvez-vous tous les deux dire des choses pareilles ? Ils ne vous ont pas demandé de faire autre chose. Ne veulent-ils pas simplement que vous retourniez à l’église ? Écoutez-moi. Sur la base de la relation entre nos deux familles, comment puis-je chercher à vous nuire ? » La femme de mon frère a poursuivi : « Pensez à la façon dont je vous ai traité au fil des ans. Savez-vous combien nous avons dépensé sur vous ? Avez-vous vraiment à cœur de vous séparer de nous ? Ne vous sentez-vous pas coupables ? » Après avoir entendu ces deux personnes dire ces choses, je me suis senti très bouleversé et je me suis dit : Ils nous ont vraiment beaucoup aidés et, maintenant, ils voient que nous insistons pour suivre Dieu Tout-Puissant. Ils se sentent sûrement profondément blessés, mais que peut-on faire ? Il est impossible de me demander d’abandonner la vraie voie et de trahir Dieu, car je sais que Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus. Mais si j’insiste pour croire en Dieu Tout-Puissant, que penseront-ils de moi ? Diront-ils que je suis une personne ingrate ? À ce moment-là, je me suis senti bouleversé et influencé dans mon cœur. J’ai prié Dieu en silence, lui demandant de me donner une voie de sortie. Soudain, j’ai pensé à ces paroles de Dieu : « Tout ce qui arrive aux gens est quand Dieu a besoin qu’ils tiennent ferme dans leur témoignage en Sa faveur » (« Seulement aimer Dieu est vraiment croire en Dieu », La Parole apparaît dans la chair). Puis j’ai repensé aux paroles des échanges que les sœurs Zhang et Mu m’avaient données quelques jours auparavant : Tout ce qui t’arrive est relié au combat mené dans le monde spirituel ; combat selon lequel Satan fait un pari avec Dieu. Aujourd’hui, le frère de ma femme et ma belle-sœur ont essayé d’utiliser notre parenté pour nous exhorter à trahir Dieu et à retourner à leur religion, mais c’est l’une des ruses de Satan. Si je devais trahir Dieu afin de protéger mes sentiments interpersonnels, alors ce serait vraiment ingrat et sans scrupules. Si je ne veux pas laisser tomber mon beau-frère, alors je devrais partager avec lui l’évangile de Dieu dans les derniers jours, afin que lui aussi ait l’occasion d’obtenir le salut. C’est le seul moyen de montrer la compassion que je devrais posséder. En pensant à cela, ma réflexion s’est clarifiée et j’ai dit : « Frère, belle-sœur, je sais que vous deux avez été bons avec moi et c’est pour cela que je dois vous dire que Dieu Tout-Puissant est véritablement le retour du Seigneur Jésus. Ce n’est qu’en suivant l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours que nous pourrons obtenir le salut de Dieu ! Autrement, notre foi au Seigneur pendant toutes ces années aura été vaine et nous n’obtiendrons rien ! Écoutez, laissez-moi vous lire un passage de la parole de Dieu et, après l’avoir entendu, vous saurez si ces paroles sont la vérité, sont des déclarations de Dieu. » J’ai pris le livre de la parole de Dieu et, au moment où j’allais commencer à le lire, ma belle-sœur s’est levée et a dit avec mécontentement : « Nous sommes venus ici aujourd’hui pour essayer de vous persuader, mais au lieu de changer d’avis, vous essayez même de nous prêcher cet évangile, mais nous ne vous écouterons pas. » Après avoir dit cela, elle a saisi son mari et est sortie en colère.

 Je les ai suivis dans la cour jusqu’à l’entrée, mais j’ai vu qu’ils étaient déjà loin. Me sentant impuissant, je suis resté là à secouer la tête. C’est à ce moment-là que j’ai vu que le temps s’était éclairci et qu’une lumière chaude brillait sur un pin à l’extérieur de la cour. La neige qui s’était accumulée sur le pin commençait à fondre, comme si à ce moment précis, l’arbre venait de subir un baptême. Contrairement au sol couvert de neige, le grand arbre droit semblait particulièrement verdoyant. Je me sentais très heureux, comme si j’étais le même que le pin et que j’avais aussi connu le baptême du vent et de la neige, grandissant à partir de la nourriture du soleil. Je savais que c’était les paroles de Dieu qui m’avaient conduit à percer l’étroit encerclement et à témoigner de Lui. Rendons grâce à Dieu ! Que toute la gloire soit à Dieu Tout-Puissant !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13-02-19

L’éveil d’un esprit déçu

Yuan Zhi, Brésil

 Je suis né dans une petite ville du nord de la Chine. En 2010, j’ai suivi ma famille au Brésil. Au Brésil, j’ai fait la connaissance d’un ami chrétien. Il m’a emmené à l’église écouter les sermons. Mais même si j’y suis allé trois fois, je ne l’ai jamais absorbé. Par la suite, parce que mon travail me tenait occupé, je ne suis retourné à l’église qu’un jour de juin 2015, quand mon ami m’a emmené à l’église une fois de plus. Cette fois, à travers ce que les frères et sœurs ont partagé, j’ai compris que le Seigneur Jésus est le Rédempteur. Particulièrement, quand j’ai lu la Genèse pour la première fois, j’ai senti que le Créateur est vraiment merveilleux. A l’école, les manuels m’avaient appris que l’homme était issu de singes et que toutes les choses du monde s’étaient formées naturellement. Ce jour-là, en lisant la Genèse, j’ai compris qu’en fait, l’homme a été créé par Dieu et que Dieu a créé toutes choses. Soudain, j’ai senti que, pendant plus de vingt ans, j’avais été trompé. Ce jour-là, je me suis soudainement et complètement réveillé. À partir de ce moment, j’ai cru au Seigneur Jésus.

 Fin 2015, je suis retourné en Chine et, après 5 mois, je suis retourné au Brésil. Cette fois, j’ai décidé de trouver un emploi stable et de m’installer convenablement. Mais les choses allaient parfois à l’encontre de ce qu’on souhaitait. Mon travail et ma vie personnelle ne se sont pas déroulés sans heurts. Cela m’a rendu très agité et anxieux. Un soir, j’ai téléphoné à cet ami chrétien pour me plaindre. Il m’a dit : « Calmez-vous et priez Dieu. Voyez comment le Seigneur a tout arrangé pour vous ». J’ai donc calmé mon cœur et prié le Seigneur : « Seigneur Jésus ! Actuellement, je rencontre des difficultés au travail. Je ne sais pas quoi faire. Seigneur, j’espère que je peux recevoir Ton aide ». Je ne m’attendais pas à ce que quatre jours plus tard, mon patron m’appelle et me demande de revenir travailler. J’étais ravi et reconnaissant que le Seigneur Jésus entende mes prières. Ensuite, j’ai reçu encore plus de grâce du Seigneur. Afin de rendre au Seigneur Son amour, j’ai assisté à des rassemblements chaque semaine. J’y suis allé et j’y ai participé même si je devais prendre congé du travail.

 À partir de juin 2016, non seulement j’ai assisté à des rassemblements à l’église, mais j’ai aussi partagé la Bible avec des amis sur Facebook, ou encore je parcourais Facebook pour mieux comprendre le Seigneur. J’ai ajouté beaucoup de bons amis. Quand ils avaient le temps, ils partageaient la Bible avec moi. C’était extrêmement gratifiant pour moi. Un jour, alors que je naviguais sur Facebook, j’ai vu une vidéo dans laquelle les mots « Dieu descend avec Son jugement » m’ont immédiatement attiré. J’ai curieusement cliqué sur la vidéo pour la regarder. Je ne m’attendais pas à ce que la vidéo ait été aussi bien tournée. C’était tout simplement spectaculaire ! J’ai été attiré par les voix sonores et puissantes, les paroles qui me faisaient vibrer le cœur, et l’enthousiasme de tous les spectateurs. Quand j’ai concentré mon attention, j’ai vu que la vidéo provenait de L’Église de Dieu Tout-Puissant. Je me suis dit : Tout le monde se plonge dans le spectacle de cette vidéo. C’est comme s’ils chantaient pour que Dieu entende. L’Église de Dieu Tout-Puissant n’est pas mauvaise du tout ! C’est la première fois que j’entends parler de cette Église. Si j’en ai l’occasion, je devrais contacter cette Église.

 Un jour, j’ai envoyé un lien pour demander cette vidéo par Facebook à sœur Yang, avec qui je communiquais souvent au sujet de la Bible. Après l’avoir vu, elle a aussi trouvé très bonne cette vidéo et elle a dit qu’elle voulait aussi mieux comprendre l’Église de Dieu Tout-Puissant. Elle a senti que cette Église était vraiment très spéciale et qu’elle était remplie de l’œuvre du Saint-Esprit. Par conséquent, j’ai partagé cette vidéo sur ma page Facebook. Je ne m’attendais pas à ce que, après avoir vu la vidéo, un de mes bons amis me dise que l’Église de Dieu Tout-Puissant n’était pas bonne. Il m’a aussi envoyé beaucoup de propagande négative sur cette Église. J’ai été surpris de voir ces paroles qui blasphémaient Dieu Tout-Puissant et condamnaient l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je me suis dit : cette Église est plutôt correcte. Pourquoi ces critiques ? Lorsque j’ai rouvert cette vidéo, j’ai soudainement pensé à ce que mon pasteur m’avait dit un jour. Dans les derniers jours, de faux christs apparaîtront. Si je m’écarte de la voie du Seigneur Jésus, tout ne sera-t-il pas fini pour moi ? Ce problème ne peut être ignoré. Je ferais mieux d’arrêter de ça regarder maintenant. Immédiatement, j’ai parlé de la situation à sœur Yang. Elle a dit : « Nous ne pouvons pas nous fier simplement à une version de l’affaire pour déterminer si elle est réelle ou fausse. Cela n’est pas conforme aux enseignements du Seigneur. Nous croyons au Seigneur, et nous attendons donc tous avec impatience Son retour. En ce moment, des gens disent que le Seigneur est déjà revenu. Nous devons enquêter là-dessus. Nous ne devons pas simplement suivre le troupeau, juger et condamner aveuglément. Trouvons des gens de l’Église de Dieu Tout-Puissant et enquêtons. Si c’est vrai, ce sera dur pour eux de faire semblant. S’ils font semblant, ce sera dur pour eux de prétendre être authentiques ». J’ai pensé : Ce que dit sœur Yang est correct. C’est en effet la première fois que j’entends la bonne nouvelle que le Seigneur est revenu. Je ne sais pas non plus si sont vraies ou fausses les paroles sur Internet qui condamnent l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je vois que les vidéos et les films tournés par L’Église de Dieu Tout-Puissant sont assez bons. Je devrais chercher à les comprendre. C’est une façon rationnelle de traiter du retour du Seigneur. De cette façon, j’ai accepté d’enquêter sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours avec sœur Yang.

 Avec les coordonnées fournies à la fin de la vidéo, sœur Yang contacte frère Zhang, de la branche nord-américaine de L’Église de Dieu Tout-Puissant. Une fois en ligne, sœur Yang et moi avons posé la même question : « Nous savons tous deux que le Seigneur reviendra dans les derniers jours, mais le Seigneur Jésus a dit : “Si quelqu’un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus” (Matthieu 24:23-24). Frère Zhang, que pensez-vous de cette question de faux christs émergeant dans les derniers jours pour tromper les gens ?

 Frère Zhang a dit : « Le Seigneur Jésus a dit ces choses pour nous avertir. Quand Il reviendra pendant les derniers jours, de faux christs émergeront aussi. Les intentions du Seigneur sont que nous apprenons à nous différencier et à ne pas être trompés par de faux christs. Cependant, en disant ceci, le Seigneur n’avait pas l’intention de nous demander d’ignorer aveuglément quelqu’un qui dit que le Seigneur est revenu et même les juge et les condamne. C’est un malentendu sur les paroles du Seigneur Jésus. Le Seigneur Jésus parla très clairement au sujet des faux christs : “Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus”. Les caractéristiques des faux christs c’est qu’ils imiteront le Seigneur Jésus pour montrer des signes, faire des miracles, guérir les maladies et chasser les démons. Ce sont des domaines où les faux christs sont les plus fourbes et les plus mauvais, et ce sont aussi les traits principaux des faux christs. En ce qui concerne les manifestations et les traits du faux christ, les paroles de Dieu Tout-Puissant sont encore plus spécifiques et incisives. Dieu Tout-Puissant a dit : “Si, en ce jour, il émergeait une personne capable de manifester des signes et des prodiges et de chasser les démons, de guérir, et d’opérer beaucoup de miracles, et si cette personne affirmait qu’elle est Jésus qui est venu, alors ce serait de la contrefaçon et de l’imitation de Jésus faites par les mauvais esprits. Souviens-toi de ceci ! Dieu ne reprend pas la même œuvre. L’étape de l’œuvre de Jésus a déjà été réalisée et Dieu ne va plus entreprendre cette étape de l’œuvre. […] Si, au cours des derniers jours, Dieu continuait à manifester des signes et des prodiges, à chasser les démons, à guérir — s’Il faisait exactement la même chose que Jésus —, alors Dieu serait en train de répéter la même œuvre et l’œuvre de Jésus n’aurait aucune signification ou valeur. Ainsi, Dieu réalise une étape de l’œuvre à chaque ère. Une fois que chaque étape de Son œuvre est achevée, elle est immédiatement imitée par les mauvais esprits et, après que Satan commence à suivre Dieu sur Ses talons, Dieu opte pour une autre méthode ; une fois que Dieu a accompli une étape de Son œuvre, elle est imitée par les mauvais esprits. Vous devez être conscients de ces réalités” (“Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui”, La Parole apparaît dans la chair). Nous savons tous que tout ce qui est faux ne peut que suivre et imiter ce qui est vrai. Les Faux christs ne font pas exception. Les Faux christs sont des esprits diaboliques. Ils n’ont pas l’essence du Christ. Ils sont incapables de faire l’œuvre du Christ, ils sont incapables d’exprimer la vérité, et ils sont incapables d’exprimer le tempérament de Dieu et tout ce que Dieu a et est. Ils ne peuvent pas apporter à l’homme la vérité, le chemin et la vie. Par conséquent, les Faux christs ne peuvent qu’imiter le travail que le Seigneur Jésus a fait. Tout ce qu’ils peuvent faire c’est d’accomplir quelques signes et prodiges pour tromper les gens stupides et ignorants. Ils sont exactement comme certaines personnes qui ont été possédées par des mauvais esprits. Ils déclarent faussement qu’ils sont eux-mêmes le Seigneur Jésus revenu, et L’imitent en faisant des choses comme de guérir les maladies et chasser les démons, faire des miracles et prêcher le chemin de la repentance et du pardon. Sans aucun doute, ce sont des faux christs qui trompent les gens. Les principes de l’œuvre de Dieu sont qu’elle est toujours nouvelle et jamais dépassée. Son œuvre va toujours de l’avant. Il ne répétera jamais une œuvre qu’il a déjà fait auparavant. Ceci ressemble à l’époque où le Seigneur Jésus est venu pour faire Son œuvre et a conclu l’ère de la Loi pour commencer l’ère de la Grâce. Il n’a pas répété le travail que l’Éternel Dieu a fait en publiant des lois et en guidant la vie des gens. Au lieu de cela, Il a accompli Son œuvre de rédemption sur la base du travail accompli pendant l’ère de la Loi. Le Seigneur Jésus a apporté à l’humanité le chemin de la repentance et du pardon. Tout ce que nous avions à faire c’était de venir devant Lui, de nous confesser et nous repentir. En conséquence, le Seigneur pardonne nos péchés et oublie nos transgressions. Après cela, nous aurions le droit de jouir de la grâce et des bénédictions abondantes que le Seigneur a accordées à l’homme. Toute cette œuvre était nouvelle. Aucun mauvais esprit ou Satan n’aurait pu accomplir cela. De même, avec le retour du Seigneur Jésus dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant a conclu l’ère de la Grâce et a commencé l’ère du Règne. Dieu Tout-Puissant n’a pas répété l’œuvre rédemptrice du Seigneur Jésus. Il ne chasse pas les démons, ne guérit pas les maladies, ne fait pas de miracles pour les gens. Au lieu de cela, sur la base de l’œuvre rédemptrice, Il exprime la vérité et accomplit une étape de l’œuvre de jugement et de purification de l’homme. Il sauve complètement l’humanité de l’emprise de Satan et les amène dans le royaume de Dieu. Cette œuvre de Dieu est toute nouvelle et n’a jamais été exécutée auparavant. Elle ne peut être accomplie par aucun faux christ. Tant que nous savons que l’œuvre de Dieu est toujours nouvelle et jamais dépassée et que nous comprenons les principes pour discerner les faux christs, nous ferons naturellement la différence entre l’apparence et l’œuvre de Dieu et la tromperie des faux christs. »

 J’ai compris beaucoup de choses grâce à la communication du frère Zhang. Il était très clair pendant son échange. Les faux christs ne peuvent que répéter et imiter certaines œuvres que Dieu a faites dans le passé. Cependant, ils ne peuvent pas amener l’homme sur un nouveau chemin, ni faire de nouvelles œuvres. À ce moment-là, j’ai compris le vrai sens des paroles du Seigneur Jésus : « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. » sœur Yang a dit aussi qu’elle a beaucoup gagné de cet échange. Par conséquent, nous avons pris rendez-vous avec frère Zhang pour le lendemain soir afin de continuer à écouter son échange.

 J’ai senti que le frère Zhang de l’Église de Tout-Puissant parlait très bien et que ce qu’il disait m’était très bénéfique. Cependant, quand j’ai pensé aux rumeurs sur Internet, j’avais encore un peu d’appréhension. Quand je suis retourné dans mon Église, j’ai demandé à l’un des frères ainés s’il connaissait l’Église de Dieu Tout-Puissant. Il m’a dit que le pasteur avait dit qu’il ne fallait pas contacter cette Église. Il a également relaté quelques paroles de jugement, d’attaque et de condamnation dirigés contre Dieu Tout-Puissant de la bouche des pasteurs. Après l’avoir écouté, je me suis sentie un peu secoué. J’ai immédiatement parlé à sœur Yang de cette propagande négative, afin qu’elle aussi cesse de contacter l’Église de Dieu Tout-Puissant. Cependant, sœur Yang semblait déterminée à enquêter sur l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant. Elle me dit : « Partout où les pas de l’Agneau me mèneront, je Le suivrai. Grâce à cette période de lecture des paroles de Dieu Tout-Puissant en ligne et en regardant toutes sortes de vidéos et de films évangéliques sur l’Église de Dieu Tout-Puissant, j’ai compris beaucoup de vérité. Bon nombre des difficultés et des perplexités que j’avais rencontrées dans le passé ont été résolues. Je sens que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont la vérité. Quelle que soit la façon dont certains condamnent l’Église de Dieu Tout-Puissant, j’enquêterai là-dessus clairement... ». Je n’ai pas réussi à convaincre sœur Yang et par conséquent, j’ai dans mon compte Facebook inscrit sur ma liste noire son nom et celui de frère Zhang et je n’ai plus osé les contacter à nouveau.

 Cependant, après deux jours, je n’avais plus rien à faire. À part cuisiner à la maison tous les jours, je n’avais pas de travail. Comme je n’avais rien à faire, j’ai ouvert YouTube et regardé des films. Mystérieusement, chaque fois que j’ouvrais YouTube, apparaissaient des films, des clips musicaux et des vidéos de chœurs associés à l’Église de Dieu Tout-Puissant. J’ai commencé à penser : Les vidéos et les films de l’Église de Dieu Tout-Puissant sont enregistrés si rapidement. C’est assez étonnant ! Les choses qui viennent de Dieu doivent être prospères. Se pourrait-il que l’Église de Dieu Tout-Puissant vienne vraiment de Dieu ? Les choses que j’ai entendues de frère Zhang la dernière fois étaient conformes à la vérité. Je devrais peut-être essayer de comprendre encore une fois l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je ne peux pas simplement refuser d’enquêter sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours juste à cause de ce que d’autres disent. Cependant, une fois que j’ai rappelé les mots de condamnation concernant Dieu Tout-Puissant sur Internet ainsi que l’avertissement de mon pasteur de ne pas contacter l’Église de Dieu Tout-Puissant, j’ai pensé : Peut-être que je ne devrais pas aller plus loin. Par conséquent, j’ai décidé de chercher d’autres vidéos à regarder sur YouTube. Cependant, partout où j’ai regardé, il y avait des vidéos de l’Église de Dieu Tout-Puissant. J’ai commencé à me sentir impuissante. En fin de compte, ma curiosité a pris le dessus et je me suis dit : Que l’Église de Dieu Tout-Puissant soit bonne ou non, je ne vais que regarder leurs vidéos. S’ils ne sont vraiment pas bons, alors ce sera une leçon sur la façon de distinguer les choses. En conséquence, j’ai ouvert la vidéo intitulée « Le Salut de l’âme - Chœur chinois de louange du royaume de l’Église de Dieu Tout-Puissant 9e exécution. » Cette vidéo m’a intéressé parce que son histoire était une véritable représentation de la société contemporaine et je me suis vraiment identifiée à elle. La vidéo dépeignait la vie humaine de façon très vivante, réaliste et authentique. J’ai pleuré et j’ai ri avec lui et mon cœur était très ému, et en même temps je me sentais très énergique. J’ai eu le sentiment de vouloir immédiatement regarder toutes les vidéos produites par l’Église de Dieu Tout-Puissant. Dès lors, je regardais quotidiennement les vidéos de l’Église de Dieu Tout-Puissant. En une semaine, j’ai regardé les 17 épisodes de la chorale chinoise. Plus je regardais, plus je me sentais bien. Il semblait y avoir une force dans mon cœur qui me poussait à regarder et à enquêter sans tarder. Je me suis dit : j’ai regardé tant de vidéos de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Chaque vidéo m’a été si bénéfique. De plus, il n’y a pas un mot de négativité dans les vidéos. Tout est positif, certains exposent les ténèbres du monde, d’autres rendent témoignage à Dieu et d’autres encore guident l’homme dans son retour devant Dieu. Ils ne contiennent aucune matière charnelle ou terrestre. L’Église de Dieu Tout-Puissant est remplie de l’œuvre du Saint-Esprit. Ce n’est pas du tout comme la façon dont les rumeurs le décrivaient. L’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours vaut vraiment la peine d’être étudiée !

 Un jour, alors que je parcourais Facebook, j’ai lu un article sur l’expérience et le témoignage de quelqu’un intitulé « J’ai trouvé le salut dans les derniers jours sur Facebook ». Après l’avoir ouverte, j’ai lu que cette sœur avait vécu des expériences similaires à la mienne. Quand elle a commencé à contacter l’Église de Dieu Tout-Puissant, elle a rencontré des rumeurs à ce sujet que ses amis lui ont envoyé. Elle était très perturbée. Cependant, il y avait beaucoup de contenu dans l’article après ce point et je voulais comprendre quelle était la conclusion. Par conséquent, j’ai continué à lire avec impatience. J’ai lu que cette sœur a prié le Seigneur et lui a demandé de la guider. Après avoir fini de prier, elle sentit qu’elle ne pouvait pas écouter et croire sélectivement. Elle a dû faire des recherches réalistes sur l’Église de Dieu Tout-Puissant pour savoir si elle était vraie ou fausse. Si elle écoutait aveuglément les rumeurs et refusait d’enquêter sur la seconde venue du Seigneur, ce ne serait pas très rationnel. Elle devait découvrir la vérité sur le retour du Seigneur. Quand j’ai lu ceci, j’ai senti que c’était correct. Le retour du Seigneur est une chose importante et il faut le traiter avec prudence. Je ne peux pas simplement suivre le troupeau et rejeter aveuglément et lui résister. J’ai continué à lire l’article et j’ai vu que les circonstances concernant l’Église de Dieu Tout-Puissant que cette sœur est venu à comprendre était complètement différente de ce que ses amis en ligne lui disaient. De plus, elle a reçu personnellement comme visiteurs quelques sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Ils ont fraternisé avec elle au sujet des paroles de Dieu Tout-Puissant et ils l’ont aussi aidée et soignée. Ils ne lui ont fait aucun mal et ne l’ont pas du tout trompée. Les vraies expériences de cette sœur m’ont dit que je ne pouvais plus continuer à être trompée par ces rumeurs, et que je ne pouvais plus croire aux ragots et rejeter l’enquête sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours. Sinon, il est possible que je perde la grâce de Dieu des derniers jours. Je dois me connecter à nouveau avec l’Église de Dieu Tout-Puissant pour une enquête plus approfondie !

 La nuit, alors que je me retourne sans cesse dans mon lit, je me dis : « Je dois trouver sœur Yang, que j’ai mise sur liste noire. Si je peux la retrouver, je pourrais certainement trouver le frère Zhang de l’Église de Dieu Tout-Puissant. » Je me souviens que sœur Yang est quelqu’un qui croit vraiment en Dieu. Depuis le début, elle a enquêté sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours. Pour l’instant, elle aurait dû déjà beaucoup comprendre. Je veux savoir où en est son enquête. Avec l’aide de quelques amis, deux jours plus tard, avec difficulté, j’ai trouvé le compte Facebook de sœur Yang. J’étais content qu’elle ne m’en veuille pas de l’avoir bloquée. Après que je l’ai contactée, elle m’a dit qu’elle avait déjà très clairement enquêté. Dieu Tout-Puissant est le retour de Jésus. Elle m’a aussi joyeusement mis en relation avec frère Zhang.

 Par Internet, j’ai contacté frère Zhang et sœur Yang. J’ai dit : « Après cette période d’expérience, je vois que le Seigneur me guide. Je suis également disposé à rechercher et à enquêter sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours. Cependant, j’ai beaucoup de questions à vous poser. Ce que je ne comprends pas le plus, c’est que le Seigneur Jésus incarné comme un homme pour faire Son œuvre. Mais aujourd’hui, pourquoi le Seigneur Jésus peut-il s’incarner en tant que femme pour faire le travail ? C’est un mystère. Frère Zhang, pouvez-vous m’expliquer ? » En réponse à ma question, frère Zhang répondit : « Oui. Dans l’incarnation de Dieu, il y a un mystère. La signification de Son incarnation est grande et profonde. C’est aussi quelque chose que nous ne pouvons pas comprendre. Par conséquent, nous devons avoir un cœur de révérence en ce qui concerne le retour du Seigneur. Même si l’œuvre de Dieu n’est pas du tout en accord avec nos notions, nous devons surveiller nos langues. Nous ne devons pas le juger sans réfléchir. Sérieusement parlant, arbitrairement juger l’œuvre de Dieu est blasphémer contre Dieu. Le péché de blasphémer Dieu ne peut être pardonné dans cette vie ou dans la suivante. Dieu Tout-Puissant des derniers jours est venu et a ouvert tous les mystères. C’est exactement cela qui accomplit les prophéties de Jésus : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les supporter maintenant. Quand le défenseur sera venu, l’Esprit de la vérité, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir” (Jean 16:12-13). Si nous lisons ensemble les paroles de Dieu Tout-Puissant, nous pourrons comprendre cet aspect de la vérité. Dieu Tout-Puissant a dit : “Quand Jésus est venu, Il était un homme, et cette fois, Il est une femme. Ainsi, tu peux voir que Dieu a créé l’homme et la femme pour Son œuvre, et pour Lui, il n’y a aucune distinction de sexe. Lorsque Son Esprit arrive, Il peut prendre toute chair à volonté et la chair Le représente. Homme ou femme, les deux représentent Dieu aussi longtemps que c’est Sa chair incarnée. Si Jésus était apparu comme une femme quand Il est venu, en d’autres termes, si une petite fille et non un garçon avait été conçue par le Saint-Esprit, cette étape d’œuvre aurait quand même été accomplie. Si tel est le cas, l’étape actuelle d’œuvre devrait être complétée par un homme et l’œuvre serait alors tout de même achevée. L’œuvre effectuée dans les deux étapes est significatif ; aucune œuvre n’est répétée ou n’entre en conflit avec l’autre. Au moment de Son œuvre, Jésus était appelé le Fils unique, ce qui indique le sexe masculin. Alors pourquoi le Fils unique ne figure-t-il pas dans l’étape actuelle ? Ce sont les besoins de l’œuvre qui ont nécessité un changement de sexe. Avec Dieu, il n’y a pas de distinction de sexe. Son œuvre est accomplie selon Son désir, n’est soumise à aucune restriction, est particulièrement libre, mais chaque étape a une signification réelle. […] Au commencement, quand l’Éternel a créé l’humanité, Il a créé l’homme et la femme ; par conséquent, Sa chair incarnée également a été différenciée entre homme ou femme. Sa décision au sujet de Son œuvre n’était pas fondée sur les paroles qu’Il a dites à Adam et Eve. Ses deux incarnations furent déterminées en accord avec Sa pensée quand Il a créé l’humanité au commencement. Cela signifie qu’Il a effectué l’œuvre de Ses deux incarnations sur la base de l’homme et de la femme qui n’avaient pas été corrompus” (“Les deux incarnations complètent la signification de l’incarnation”, La Parole apparaît dans la chair). “En genre, l’un est masculin et l’autre féminin ; en cela le sens de l’incarnation de Dieu a été complété. Il dissipe les idées fausses de l’homme sur Dieu : Dieu peut devenir à la fois mâle et femelle, et le Dieu incarné est par essence sans genre. Dieu a fait l’homme et la femme, et Il ne fait pas la différence entre les genres” (“L’essence de la chair habitée par Dieu”, La Parole apparaît dans la chair). »

 Après que nous ayons fini de lire les paroles de Dieu, frère Zhang a dit : « Le principe de l’œuvre de Dieu est le suivant : Dieu ne s’implique absolument pas dans les choses qui n’ont pas de sens ou de valeur. Tout ce que Dieu fait a un sens. La Bible dit : “Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme” (Genèse 1:27), et c’est de là que nous pouvons voir, au commencement, qu’Il a créé l’homme et la femme à son image. La raison pour laquelle Il a choisi d’incarner des genres différents les deux fois où Il s’est incarné est de rendre entier le sens de Sa création d’homme et de femme. En même temps, en faisant cela, Il dissipe la croyance fallacieuse de l’homme que Dieu peut seulement s’incarner en tant qu’homme et qu’Il ne peut pas s’incarner en tant que femme. Cela permet à l’homme de reconnaître que non seulement l’incarnation de Dieu pourrait incarner l’identité d’un homme, mais qu’elle pourrait aussi incarner l’identité d’une femme. Cela permet à l’homme de voir que Dieu est vraiment tout-puissant, que l’homme est incapable de Le comprendre et qu’il ne devrait pas arbitrairement juger ou définir Dieu. De plus, l’essence de Dieu est l’esprit. Les spiritueux ne sont pas différenciés selon le sexe. Le sexe ne s’applique qu’à l’humanité créée. Pour sauver et racheter les hommes, Dieu s’est incarné deux fois. Par conséquent, le sexe de l’incarnation de Dieu dépend seulement de la période dans laquelle Il accomplit Son travail. Une fois que l’œuvre de Dieu incarné sur terre sera terminée, Dieu reviendra au monde spirituel. À ce moment-là, Il ne sera plus différencié par sexe. Par conséquent, si nous enfermons Dieu dans un certain sexe, c’est un grand blasphème contre Dieu !… »

 Après avoir écouté les paroles de Dieu Tout-Puissant et la communion fraternelle du frère Zhang, j’ai eu un éclair de perspicacité soudain. Enfin, j’ai compris la raison pour laquelle Dieu a pris un sexe différent les deux fois qu’Il s’est incarné. Il s’avère que cela incarne la volonté que Dieu avait quand Il a créé l’homme pour la première fois et qu’il incarne aussi les bonnes intentions de Dieu. Si Dieu a incarné un homme les deux fois qu’il a été incarné pour faire le travail, nous aurions cru que Dieu est éternellement un homme et nous aurions cru faussement que le sexe masculin est plus grand et a un statut plus élevé que le sexe féminin. Dieu incarné des derniers jours de travail en tant que femme incarne l’impartialité et la justice de Dieu et cela me permet de voir que l’incarnation de Dieu, cette fois, travaillant en tant que femme est très significative ! Sinon, je ne connaîtrais jamais Dieu et mes notions et définitions de Dieu n’auraient jamais été éliminées. De plus, à cause de mon Dieu qui me définit, j’aurais offensé le tempérament de Dieu. La première fois que Dieu s’est incarné, Il a incarné l’identité d’un homme. Dans les derniers jours, l’incarnation de Dieu incarnait l’identité d’une femme. De ces deux temps de l’incarnation de Dieu, on peut voir que ces deux instances rendent en effet entier le sens de l’incarnation de Dieu. Cela me permet d’avoir une compréhension plus précise et plus sincère de Dieu. Dieu merci ! L’œuvre de Dieu est vraiment sage !

 Après que sœur Yang et frère Zhang eurent écouté ma compréhension et ma connaissance des paroles de Dieu, ils furent heureux que j’aie pu comprendre la volonté de Dieu et que j’aie éliminé mes notions et mes malentendus au sujet de Dieu. Ils étaient tellement émus par l’œuvre de salut que Dieu avait fait sur moi qu’ils criaient. Par la suite, nous avons eu la communion fraternelle trois fois de plus. Grâce à la direction de Dieu, j’ai compris de plus en plus la vérité, j’ai appris le mystère de l’incarnation de Dieu et j’ai appris le mystère des trois étapes de l’œuvre de Dieu. J’ai appris les différences entre le travail de Dieu et le travail de l’homme, les différences entre le travail du Saint-Esprit et celui de Satan et d’autres aspects de la vérité. Je pouvais vraiment sentir que Dieu Tout-Puissant est le retour de Jésus et qu’Il est la vérité, le chemin et la vie. Samedi soir, sœur Yang m’a envoyé un nouveau un nouveau clip musical intitulé « Aime le Dieu concret de tout mon cœur », « La volonté de Dieu a été révélée – perfectionner ceux qui L’aiment vraiment. Innocents, fourmillant de vie, offrez- Lui vos louanges ! Dansez de belles danses, sautez et dansez autour du vrai Dieu ! Des quatre coins de la terre, nous venons, invoqués par la voix de Dieu. Ses paroles de vie nous ont été données librement, nous sommes purifiés par le jugement de Ses paroles […]. » Après avoir écouté cette chanson, j’ai été très encouragé, et j’ai pleuré des larmes pleines d’émotion. J’ai appelé le téléphone de sœur Yang, mais j’étais si émue que je ne pouvais pas parler. Tout ce que je pouvais faire, c’était de répéter une phrase : « Dieu merci ! Merci... »

 Après que mes émotions se soient apaisées, cette nuit-là, j’ai eu une conversation très sincère avec mon frère et ma sœur. J’étais reconnaissante que Dieu Tout-Puissant n’abandonne pas mon salut pendant tout ce temps et qu’Il ne me punisse pas pour ma résistance et ma contradiction. Au lieu de cela, Il était avec moi tout ce temps. Il s’est servi de films ou de vidéos gospel et d’articles sur l’expérience de mes frères et sœurs pour me guider et m’émouvoir petit à petit, et m’a ramené à Sa famille et devant Lui. Du fond du cœur, j’ai dit à mon frère et à ma sœur : « J’ai déjà expérimenté l’amour de Dieu. Je comprends aussi la vérité de l’incarnation de Dieu. Je ne crois plus aux ouï-dire et aux rumeurs. J’accepte complètement le Dieu Tout-Puissant comme mon Sauveur et mon Dieu. Puisque j’ai déjà déterminé que Dieu Tout-Puissant est le retour de Jésus, Il est un Dieu qui m’a donné beaucoup de grâce et Il est le Rédempteur de l’humanité. »

 Je me suis souvenu du passé quand j’ai écouté des rumeurs, était plein de conflit par rapport à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et a dit quelques mots de jugement contre Dieu. J’étais si rebelle ! Mon cœur se sentait très endetté envers Dieu et j’avais des remords et un chagrin. Cependant, sœur Yang m’a dit : « Dans des circonstances où quelqu’un ne connaît pas Dieu, il est très facile pour lui d’être trompé par des mensonges. Tant que nous nous repentons vraiment, Dieu ne se souviendra pas. La parole de Dieu dit : “Dieu n’est pas venu cette fois pour frapper les gens, mais au contraire pour sauver les gens dans toute la mesure du possible. Qui est entièrement exempt de faire des erreurs ? Si tout le monde est frappé, alors comment pourrait-on parler de salut ? Il y a des péchés qui sont commis volontairement et d’autres péchés qui sont commis involontairement. Dans le cas de péchés involontaires, tu peux changer après les avoir reconnu donc Dieu te frapperait-Il avant que tu ne changes ? Est-ce ainsi que Dieu sauve les gens ? Ce n’est pas ainsi ! Peu importe si tu commets des péchés involontairement ou à cause de ta nature rebelle, souviens-toi de ceci : Dépêche-toi et réveilles-toi pour voir la réalité en face ! Va de l’avant ; peu importe la situation qui se présente, tu dois aller de l’avant. Dieu œuvre pour sauver les gens et Il ne va pas frapper au hasard les gens qu’Il veut sauver” (“La volonté de Dieu est de sauver les gens dans toute la mesure du possible”, Récits des entretiens du Christ). » Les paroles de Dieu m’ont procuré un grand réconfort et m’ont permis de voir que Dieu est plein de miséricorde et de pardon. L’amour de Dieu est grand ! Dans mon cœur, je ne peux m’empêcher d’être reconnaissant envers Dieu. Par la suite, j’ai pris contact avec les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je pouvais voir que l’Église de Dieu Tout-Puissant n’était pas du tout ce que les rumeurs prétendaient qu’elle était. En fait, c’était tout le contraire. C’était l’endroit le plus propre du monde. Quand nous avons eu des rassemblements dans l’Église de Dieu Tout-Puissant, personne ne parlait d’une vie de plaisir. Personne ne parlait de voitures, d’argent ou de maisons. Personne n’a parlé du mal sale et sale dans le monde. Tout le monde a lu ensemble la parole de Dieu Tout-Puissant et nous avons communiqué notre expérience et notre connaissance des paroles de Dieu. Nous pratiquions l’adhésion aux paroles de Dieu Tout-Puissant. Je peux voir que la parole de Dieu, la vérité et le Christ sont complètement en puissance dans l’Église de Dieu tout-puissant. Cet endroit est rempli d’égalité et de justice. C’est comme si j’avais eu un avant-goût d’une nouvelle vie dans un nouveau monde ! À l’heure actuelle, lorsque je me souviens de ces rumeurs, je me rends compte qu’elles ne font que piéger et blesser les gens. À cause de ces rumeurs, j’ai failli perdre le salut de Dieu des derniers jours. Heureusement, Dieu Tout-Puissant m’a sauvé et m’a aidé à comprendre l’œuvre de Dieu. Mon esprit a été éveillé, j’ai brisé le filet des rumeurs de Satan et je suis venu devant le trône de Dieu. Je suis reconnaissant à Dieu de m’avoir sauvé. Toute la gloire soit à Dieu Tout-Puissant !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12-02-19

J’ai accueilli le retour du Seigneur

Qingxin, Myanmar

 Mes parents sont tous les deux chrétiens et, dès mon plus jeune âge, je les accompagnais déjà à l’église pour assister aux cultes. À l’âge de 12 ans, j’ai pris part à un grand camp chrétien au Myanmar et, pendant que j’y étais, un pasteur m’a dit : « La seule façon d’éviter la mort et d’entrer dans le royaume des cieux est d’être baptisé. » Et donc, pour entrer dans le royaume des cieux, j’ai décidé de me faire baptiser pendant que je me trouvais au camp. À partir de ce moment-là, je suis devenue une vraie chrétienne.

 Après avoir atteint l’âge adulte, j’avais été présidente de l’association des jeunes de mon église pendant de nombreuses années, et chaque fois que les prédicateurs n’étaient pas là, je dirigeais les frères et sœurs dans la prière, les études bibliques, le chant des cantiques et le partage des témoignages. Après mon mariage, j’avais été chargée de recevoir les offrandes du dimanche et les dîmes. Au début, notre église fonctionnait sous l’onction du Saint-Esprit : le pasteur prêchait couramment et avec éloquence, et les frères et sœurs appréciaient ses sermons qui les édifiaient. Tout le monde débordait de confiance, et nous assistions à tous les offices de l’église et répandions l’Évangile partout où nous le pouvions avec beaucoup d’enthousiasme. Mais finalement, les sermons du pasteur devinrent répétitifs et ternes, au point de ne plus pouvoir nous apporter ce dont nous avions besoin. La confiance des frères et des sœurs s’est mise ainsi à s’effriter, et ils n’ont plus tardé à s’intéresser davantage à l’argent et aux plaisirs de la chair. Le nombre des membres de la congrégation s’est mis à baisser, au point où le pasteur devait appeler les membres au téléphone tous les samedis pour essayer de faire venir tout le monde. Quand bien même les frères et sœurs venaient, ils chantaient des cantiques avec apathie et sans dévotion aucune, s’assoupissaient pendant les sermons et se mettaient à parler affaires dès la fin des cultes. Les cultes étaient devenus une simple formalité dénuée de toute substance. Et cela me troublait beaucoup. Je me suis dit : « Comment notre église a-t-elle pu devenir un tel désert ? » Mais ensuite je me suis rappelée comment, au cours des 30 dernières années, j’avais souvent entendu différents pasteurs dire la même chose : « Nous croyons au Seigneur Jésus, aussi nos péchés ont-ils été tous pardonnés ». « Nous gagnons le salut par la grâce de Dieu à cause de notre foi. » « Le Seigneur Jésus a déjà achevé Son œuvre de rédemption une fois, ainsi nous les croyants au Seigneur sommes déjà sauvés et nous entrerons dans le royaume des cieux. » Pour cette raison, « je suis déjà sauvée, j’entrerai dans le royaume des cieux » est devenu le principe de base de ma foi en Dieu. Peu importe à quel point l’église était morne, ou à quel point les croyants étaient faibles et passifs, je me disais toujours : « Je dois me maintenir sur le chemin du Seigneur. Tant que je ne quitte pas le Seigneur, Il ne m’abandonnera pas. Quand le Seigneur reviendra, Il me conduira au royaume des cieux. » Même si je continuais de me mettre en garde de cette façon, je n’étais toujours pas capable de persévérer sur le chemin du Seigneur : je péchais le jour et confessais mes péchés la nuit ; mais chaque fois que je priais, je ne pouvais pas sentir le Seigneur à mes côtés. Mon esprit se sentait sombre et vide, et je percevais que je m’éloignais davantage du Seigneur, comme s’Il m’avait abandonnée. Cela me causait de grandes souffrances, mais je ne parvenais pas à trouver la source du problème...

 En février 2016, j’ai fait la rencontre en ligne du frère Zheng et de la sœur Li Hui. Après avoir échangé sur nos expériences dans la foi en notre Seigneur, je leur ai raconté que mon église était devenue un désert spirituel. Frère Zheng m’a dit : « Votre église n’est pas la seule à connaître tristesse et désolation ; c’est toute la communauté chrétienne qui souffre de morosité en ce moment. On dirait le temple en ruine devenu un repaire de voleurs à l’époque où le Seigneur Jésus faisait Son ministère. Si nous parvenons à cerner au départ les raisons pour lesquelles ce temple est devenu désert, nous serons en mesure de nous expliquer la morosité et la désolation que la communauté chrétienne vit en ce moment. Après que le Seigneur Jésus avait mis fin à l’ère de la Loi et inauguré l’ère de la Grâce, le Saint-Esprit avait accompli Son œuvre non pas dans le temple, mais en ceux qui avaient accepté et suivi le Seigneur Jésus. Ceux qui adoraient l’Éternel étaient passés à côté de l’œuvre du Saint-Esprit parce qu’ils ne pouvaient pas suivre le rythme de l’œuvre de Dieu. Dénués de la protection et de l’attention de Dieu, ils vivaient dans le péché, comme en témoigne le fait que leur temple était devenu un lieu de commerce de bétail, de moutons et de colombes et où échanger de l’argent. Un temple qui à l’origine brillait de la gloire de l’Éternel était devenu un repaire de voleurs, offensant ainsi le tempérament de Dieu qui l’avait abandonné par dégoût. C’était l’une des raisons pour lesquelles le temple était tombé en ruine. » Puis nous avons examiné deux passages du livre d’Amos dans la Bible : « Et moi, je vous ai refusé la pluie, Lorsqu'il y avait encore trois mois jusqu'à la moisson ; J'ai fait pleuvoir sur une ville, Et je n'ai pas fait pleuvoir sur une autre ville ; Un champ a reçu la pluie, Et un autre qui ne l'a pas reçue s'est desséché » (Amos 4:7). « Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l'Éternel, Où j'enverrai la famine dans le pays, Non pas la disette du pain et la soif de l'eau, Mais la faim et la soif d'entendre les paroles de l'Éternel » (Amos 8:11). Le frère Zheng me fit également parvenir deux passages de la parole de Dieu Tout-Puissant : « Dieu accomplira ceci : Il imposera que toutes les personnes à travers l’univers viennent devant Lui et adorent le Dieu sur la terre. Son travail dans les autres lieux cessera et les gens seront obligés de chercher la vraie voie. Ce sera comme au temps de Joseph : tous venaient à lui pour la nourriture et se prosternaient devant lui, car il avait de la nourriture. Pour éviter la famine, les gens seront contraints de chercher la vraie voie. Toute la communauté religieuse souffre d’une famine sévère, et seul le Dieu d’aujourd’hui est la source d’eau vive, seul Il possède la source qui coule sans fin pour que l’homme s’y abreuve, et les gens viendront et dépendront de Lui » (« Le Règne Millénaire est arrivé », La Parole apparaît dans la chair). « Mais en fait, le travail de Dieu en eux a cessé depuis longtemps et le travail du Saint-Esprit est absent en eux. L’œuvre de Dieu a été transférée à un autre groupe de gens il y a longtemps, des gens avec lesquels Il a l’intention de terminer Son nouveau travail. Parce que ceux qui sont dans la religion sont incapables d’accepter une nouvelle œuvre de Dieu et ne tiennent qu’à l’ancien travail du passé, Dieu a abandonné ces gens et fait Son nouveau travail sur les gens qui acceptent ce nouveau travail. Ce sont des gens qui coopèrent à Son nouveau travail et seulement de cette manière Sa gestion peut-elle être accomplie » (« L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », La Parole apparaît dans la chair). Le frère Zheng dit alors : « Si les églises sont aujourd’hui en ruine comme le temple l’était, c’est aussi parce que Dieu est en train de réaliser une œuvre nouvelle. Le Seigneur Jésus que nous avons désespérément attendu est à présent incarné sous une forme humaine et Il est revenu parmi nous. Il a pris le nom Dieu Tout-Puissant pour exprimer la vérité et accomplir l’œuvre du jugement, de la purification et du salut de l’humanité dans les derniers jours. Il est venu pour mettre un terme à l’ère de la Grâce et inaugurer l’ère du Royaume. Le Saint-Esprit a déjà quitté les églises de l’ère de la Grâce et travaille désormais sur ceux qui acceptent l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours. Tous ceux qui gardent simplement le nom du Seigneur Jésus, mais qui ne suivent pas la nouvelle œuvre de Dieu n’ont plus Dieu à leurs côtés, n’ont plus l’œuvre du Saint-Esprit et ne recevront plus jamais l’eau vive. Alors, bien sûr, ces églises seront de plus en plus en ruine… »

 En écoutant le Frère Zheng, je me suis rendue compte que la crise que traversent les églises de nos jours est en effet la même que celle des temples de l’époque du début du ministère du Seigneur Jésus. Je percevais une lumière et une orientation nouvelles du Seigneur dans ce que le Frère Zheng était en train de partager. Toutefois, je me sentais un peu déconcertée par ce qu’il avait dit au sujet du Seigneur Jésus revenant pour accomplir une œuvre nouvelle de jugement et de purification de l’humanité : il est possible que le Seigneur Jésus soit de retour, mais en ce qui nous concerne les croyants, nous avons déjà été sauvés ; aussi le Seigneur ne reviendra-t-Il que pour nous emmener directement au royaume des cieux, et non pas pour accomplir une autre œuvre de jugement et de purification ! Mais alors j’ai réalisé que le retour du Seigneur était un grand événement et donc je devrais vraiment m’efforcer de chercher des réponses.

 J’ai donc fait part au Frère Zheng de mon désarroi et il m’a dit : « Beaucoup de frères et sœurs du Seigneur partagent votre point de vue. Ils pensent également que le fait d’avoir accepté le Seigneur Jésus comme Sauveur est un gage du pardon de nos péchés et du salut par Sa grâce, et qu’à son retour, nous serons tous emmenés directement au royaume des cieux. Ils refusent donc d’accepter le salut de Dieu des derniers jours. La raison principale étant que nous ne comprenons pas les bons résultats que l’œuvre du Seigneur Jésus a apportés et nous ne connaissons pas l’œuvre de Dieu. Dieu Tout-Puissant a dit : “À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que tu croyais en Lui, Il te rachetait ; si tu croyais en Lui, tu n’étais plus un pécheur, tu avais été relevé de tes péchés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu chez ceux qui croyaient et cela devait être retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement acquis par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que tu croies, tu n’appartiendrais plus jamais au péché” (“ La vision de l’œuvre de Dieu (2) ”, La Parole apparaît dans la chair). “Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie” (“ Préface ”, La Parole apparaît dans la chair). De la parole de Dieu, il ressort que l’œuvre du Seigneur Jésus durant l’ère de la Grâce était celle de la rédemption de l’humanité. Le Seigneur Jésus a été cloué sur la croix pour servir de sacrifice d’expiation, pour nous racheter de la condamnation par la loi. En venant au Seigneur, en confessant nos péchés et en nous repentant, nos péchés nous sont pardonnés. C’est cela, être sauvé. En d’autres termes, être sauvé signifie que les péchés sont pardonnés et qu’il n’y a pas d’accusation de péché en vertu de la loi, mais cela ne signifie pas que nous avons échappé au tempérament corrompu de Satan ou à notre nature satanique et que nous ne pécherons plus jamais. Notre nature satanique, telle que l’arrogance, la tromperie, l’égoïsme et la cupidité, existe toujours. En raison de la domination de notre nature satanique et du tempérament de Satan, nous mentons et trompons encore fréquemment, nous agissons toujours de manière arrogante et bornée, et nous faisons semblant d’être bons pour tromper Dieu. Nous critiquons toujours délibérément l’œuvre de Dieu, surtout quand elle ne correspond pas à nos conceptions, nous accusons Dieu et Lui résistons. Comment une humanité telle que la nôtre qui est si profondément corrompue et réfractaire à Dieu pourrait-elle obtenir Ses éloges ? Sommes-nous qualifiés pour entrer dans le royaume des cieux ? Si Dieu nous admettait — une humanité corrompue qui Lui résiste et appartient à Satan — dans Son royaume, alors il ne serait pas possible de rendre compte de Sa Justice et de Sa Sainteté. Donc, pour que nous soyons qualifiés à entrer dans le royaume, il faut que Dieu procède au jugement et à un travail de purification pour transformer notre tempérament corrompu et nous débarrasser complètement des chaînes de notre nature pécheresse. Une fois que nos tempéraments de vie auront été transformés, nous ne nous rebellerons plus contre Dieu ni ne Lui résisterons et nous pourrons lui obéir vraiment, être complètement gagnés par Lui, complètement sauvés par Lui de même que nous pourrons entrer dans le royaume des cieux pour hériter de la promesse qu’Il a faite. Ce sont les résultats apportés par l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours, et nous pouvons voir que l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus a consisté à préparer le chemin pour le jugement et la purification de l’humanité pendant les derniers jours. Par conséquent, notre foi dans le Seigneur nous apporte le pardon de nos péchés, mais elle ne nous garantit pas de nous échapper complètement du péché ni d’entrer dans le royaume des cieux. Nous devons subir une autre étape de jugement et de purification pour être complètement sauvés du péché. L’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours rend exactement réelles ces paroles de la Bible : “à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps !” (1 Pierre 1:5). »

 En juxtaposant les paroles de Dieu Tout-Puissant avec ce que le Frère Zheng disait, je me suis rendue compte que l’œuvre du Seigneur Jésus était une œuvre de rédemption, et non une œuvre qui consiste à laver complètement les péchés. Parce qu’ils commettent des péchés, les gens devraient être accusés et punis en vertu de la loi, mais si nous venons au Seigneur Jésus et confessons nos péchés, alors nos péchés nous seront pardonnés. Dieu ne nous considère pas comme des pécheurs et Il nous absout de la punition, et c’est cela le salut. Mais ce salut ne signifie certainement pas que nous avons été purifiés et complètement sauvés. Il semble que les gens ne comprennent pas la vérité et ont donc des malentendus sur ce qu’est le vrai salut. J’y pense maintenant que nous menons encore des vies pécheresses — commettant des péchés et les confessant chaque jour — et c’est pourquoi nous avons besoin d’une autre étape de l’œuvre de jugement et de purification de Dieu. Quand je me rappelle ce qu’avait dit le pasteur du camp : « La seule façon par laquelle le chrétien peut éviter la mort et entrer dans le royaume des cieux est qu’il soit baptisé », je me rends compte qu’une telle conception est vraiment très irréaliste. On pourrait même la taxer d’être puérile et ridicule. Lorsque plus tard j’ai pu tenir de longues conversations avec le Frère Zheng et Sœur Li Hui et digérer leur échange, j’en suis venue à la conclusion qu’il y a la vérité à rechercher dans les paroles de Dieu Tout-Puissant, que ces paroles sont très pratiques et qu’elles peuvent m’être bénéfiques et beaucoup m’aider. Mais le retour du Seigneur est une grande chose, et afin d’en traiter sérieusement et prudemment, j’avais décidé de mener une enquête approfondie sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours.

 Ainsi, au cours des semaines qui ont suivi, je me suis mise à chercher en ligne des informations sur l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant. Avant d’aller en ligne, j’ai prié le Seigneur : « Seigneur, si l’Éclair Oriental est bien le Seigneur en lequel j’ai foi, je Te supplie de toucher mon cœur et de me laisser reconnaître ta voix. » Sans vraiment m’en rendre compte, j’ai cliqué sur un site web et j’ai trouvé à ma grande surprise que ce n’était que des jugements, des attaques et des accusations de la communauté religieuse et du PCC contre Dieu Tout-Puissant et Son Église. J’étais très choquée et j’ai eu peur de m’aventurer sur un chemin dangereux. Alors, j’ai envoyé le lien au frère Zheng et à la sœur Li Hui en leur demandant : « Comment expliquez-vous tout cela ? » J’ai d’abord pensé que le Frère Zheng et les autres n’auraient pas de réponse aux informations que j’avais envoyées, mais grande fut ma surprise lorsqu’ils répondirent de manière calme et ferme : « Dieu tout-puissant est le vrai Dieu, le retour du Seigneur Jésus. Les choses que la communauté religieuse et le PCC diffusent en ligne sont toutes des rumeurs et des absurdités conçues pour semer la confusion auprès des gens. Cela fait partie de leur plan malin pour empêcher les gens de suivre Dieu… »

 Ce que Frère Zheng a dit m’avait vraiment émue et, dans mon cœur, j’ai commencé à lutter pour donner un sens à tout cela. Je me suis déconnectée et j’ai prié le Seigneur : « Seigneur, si Dieu Tout-Puissant est vraiment Ton retour, alors je Te supplie de m’éclairer et de m’illuminer afin que je puisse connaître Ta voie et ne pas manquer la chance d’être témoin de Ton retour. Si toutes ces choses en ligne ne sont que des rumeurs répandues par la communauté religieuse et le PCC, alors rends-moi sourde, parce que l’emprise de Satan est une chose terrible. » Après avoir prié, je me suis sentie un peu plus calme, et puis je me suis souvenue des fois où j’avais moi aussi été faussement accusée, et également d’un incident au cours duquel un commerçant que je connaissais comme faisant de bonnes affaires en vendant des produits de jade avait vu sa réputation ruinée par des rumeurs répandues par un concurrent jaloux. Un brin de lumière s’est mis à illuminer mon cœur et je me suis rendue compte à quel point ce monde est lugubre et maléfique et que la plupart des informations publiées en ligne — bonnes ou mauvaises — ne sont que verbiage humain. Ensuite, j’ai soigneusement réfléchi aux accusations portées en ligne sur Dieu Tout-Puissant et Son Église par la communauté religieuse et le PCC : aucune preuve n’était donnée et rien de tout cela ne semblait très crédible. De plus, j’avais lu les paroles de Dieu Tout-Puissant et j’avais été en contact avec les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Ce qu’ils disaient n’avait rien à voir avec les rumeurs diffusées en ligne, et ils n’avaient pas essayé de me forcer à me joindre à leur église. Au cours des quelques mois de contact avec eux, en dehors d’explorer la Bible, de lire les paroles de Dieu Tout-Puissant et d’échanger avec moi sur la parole de Dieu, nous n’avions discuté d’aucun autre sujet. À leur façon de parler, j’avais pu arriver à la conclusion qu’ils étaient pieux et honnêtes. Leur échange était plein de lumière et je sentais qu’il était très utile pour moi, et leur église était en effet une église dans laquelle le Saint-Esprit agissait. En pensant à cela, j’ai réalisé qu’une église dans laquelle le Saint-Esprit agit est une église de Dieu, et par conséquent sujette aux attaques et accusations de Satan et à beaucoup de propagande négative autour d’elle.

 Un autre jour plus tard, j’ai lu en ligne les nombreuses actions maléfiques du PCC : comment ils chassaient les missionnaires étrangers de la Chine, brûlaient des bibles, démolissaient des églises, détenaient et tuaient des chrétiens… La haine et la colère envers le PCC ont grandi dans mon cœur. Comment pouvaient-ils être si méchants au point de persécuter des chrétiens innocents et désarmés ? Le PCC s’est toujours opposé à Dieu en promouvant l’athéisme, et a capturé et persécuté les chrétiens de manière inhumaine et irrationnelle, il n’était donc pas possible de vérifier la véracité de leurs dires. J’ai donc repris contact avec le Frère Zheng et les autres, et ils m’ont fait part de nombreuses vérités concernant l’œuvre de Dieu des derniers jours et de la manière de discerner les plans astucieux de Satan… Après les avoir écoutés, j’ai eu le sentiment que je comprenais un peu mieux l’œuvre de Dieu des derniers jours et que je pouvais discerner à quel point les absurdités diffusées en ligne par la communauté religieuse et le PCC étaient toutes des rumeurs sans fondement et des opinions ridicules qui faisaient partie des plans astucieux de Satan pour empêcher les gens d’accepter l’œuvre de Dieu Tout-Puissant. J’ai décidé de ne plus jamais écouter ce que disaient la communauté religieuse et le PCC. L’inquiétude et la peur dans mon cœur ont disparu alors et, en même temps, j’ai reconnu que l’œuvre de Dieu Tout-Puissant et l’œuvre du Seigneur Jésus étaient les mêmes et qu’elles rencontraient toutes deux des résistances et des accusations de la part des régimes politiques sataniques et des cercles religieux. Pour moi, cela m’a confirmé encore plus que l’œuvre de Dieu Tout-Puissant est la vraie voie !

 Un jour, alors que j’utilisais Facebook, j’ai entendu un cantique qui louait Dieu, que j’ai trouvé particulièrement émouvant. En effet, seul Dieu mérite des louanges et mérite d’être glorifié. Ce cantique était guidé par le Saint-Esprit et en vérifiant sa provenance, j’ai découvert que c’était un des cantiques de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je n’ai pas pu m’empêcher d’en être émue aux larmes et j’ai cherché avec excitation les frères et sœurs pour leur dire que Dieu avait ému mon cœur et m’avait guidée… Je crois maintenant complètement que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour et je suis prête à suivre Dieu Tout-Puissant jusqu’au bout du chemin.

 Maintenant, j’assiste à l’Église de Dieu Tout-Puissant, et non seulement j’aime recevoir l’eau vive qui coule depuis le trône, mais ma confiance et mon amour ont été restaurés. Plus important encore, je peux maintenant distinguer le bien du mal et les ténèbres de la lumière. Je sais discerner entre la vérité et les rumeurs. La vérité vient de Dieu, tandis que les rumeurs viennent de Satan. Lorsque nous entendons des rumeurs, nous ne devrions pas simplement les suivre aveuglément, mais nous devrions soigneusement discerner la vérité des mensonges, prier sincèrement, chercher et sonder humblement la vraie voie. Ce n’est qu’alors que nous pouvons échapper aux rumeurs et retourner à Dieu.

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11-02-19

La lumière devient chaude pendant la traversée du tunnel

 Wang Yuping

 Comme tous les autres frères et sœurs qui ont soif du retour du Seigneur Jésus, je désire aussi de façon continue que notre Seigneur revienne avec empressement pour nous recevoir bientôt dans le royaume des cieux afin que nous puissions jouir de Ses bénédictions. Un jour de novembre 2006, j’ai finalement entendu la nouvelle du retour du Seigneur. En lisant les paroles exprimées par Dieu Tout-Puissant et à travers l’échange patient et le témoignage, de la part de mes frères et sœurs, de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, j’ai finalement reconnu que Dieu Tout-Puissant incarné est le retour du Seigneur Jésus. Là-dessus, j’ai volontiers accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours.

 Lors d’une réunion, Sœur Yang m’a dit sur un ton très sérieux : « En ce moment, il y a beaucoup de frères et sœurs qui, après avoir accepté l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, sont confrontés à certains troubles et tentations de Satan. Certains sont séduits par les mensonges du Parti Communiste Chinois, certains rencontrent les problèmes et subissent les menaces des pasteurs et des anciens, d’autres sont contraints ou entravés par leurs familles, et les membres de la famille de certains souffrent de maux ou de calamités. Ce sont des ruses de Satan essayant de nous empêcher de retourner à Dieu. Nous comprenons tous déjà que l’œuvre du jugement de Dieu Tout-Puissant commence à partir de la maison de Dieu, et c’est la dernière étape de l’œuvre de Dieu pour le salut de l’humanité. Il fait tout ce qu’Il peut pour le salut de l’homme, et Satan exerce constamment sur nous ses ruses et ses troubles afin de nous empêcher de venir devant Dieu et de recevoir Son salut. En ce moment, le combat qui se déroule dans le monde spirituel devient de plus en plus intense, nous devons donc de toute urgence être équipés de la vérité et maitriser le discernement afin de ne pas être trompés chaque fois que les ruses de Satan nous atteignent et de devenir des témoins de Dieu. Maintenant, lisons un passage de la parole de Dieu Tout-Puissant. » Alors, j’ai pris le livre de la Parole de Dieu et j’ai lu attentivement le passage suivant : « Comme Dieu travaille, c’est comme cela que Satan harcèle. Dans les derniers jours, il terminera son harcèlement ; de même, l’œuvre de Dieu sera terminée, et le genre de personne que Dieu désire accomplir sera accompli. Dieu dirige les gens positivement ; Sa vie est l’eau vive, incommensurable et sans limites. Satan a corrompu l’homme jusqu’à un certain degré ; à la fin, l’eau vive de la vie accomplira l’homme, et il sera impossible à Satan de perturber et de mener à bien son travail. Ainsi, Dieu obtiendra entièrement ces personnes. Satan refuse toujours d’accepter cela maintenant ; il se dresse en permanence contre Dieu, mais Dieu n’y prête pas attention. Il a dit, Je vaincrai toutes les forces obscures de Satan et toutes les influences sombres. […] Dieu est plus sage que lui, et l’œuvre de Dieu dépasse de loin la sienne. Par conséquent, J’avais déjà dit ce qui suit : Le travail que Je fais est mené en réponse aux ruses de Satan. À la fin, Je vais exposer Ma toute-puissance et l’impuissance de Satan. Quand Dieu accomplit Son travail, Satan Le suit derrière, jusqu’à ce que à la fin, il soit finalement détruit — il ne saura même pas ce qui l’aura frappé ! Il ne réalisera la vérité qu’une fois qu’il aura déjà été brisé et écrasé ; à ce moment-là, il aura déjà été brûlé dans l’étang de feu. Ne sera-t-il pas alors complètement convaincu ? Car il n’a plus de plan à mettre en pratique ! » (« Vous devez savoir comment l’humanité toute entière s’est développée jusqu’à ce jour », La Parole apparaît dans la chair). Sœur Yang m’a gentiment dit : « Grâce à la parole de Dieu, nous pouvons voir que dans l’œuvre de gestion de Dieu, Satan suit de près chaque étape de l’œuvre de Dieu. Dieu est devant en train d’accomplir l’œuvre du salut de l’homme, et Satan est derrière, troublant et détruisant cette œuvre. Il est constamment en compétition avec Dieu pour l’homme, et ceci est particulièrement vrai pendant la phase finale de l’œuvre de Dieu pour le salut total de l’homme. À cet instant, Satan use encore de tout son pouvoir, exploitant toutes sortes de personnes et de choses pour nous déranger et nous empêcher d’accepter et d’obéir à l’œuvre de Dieu. C’est le but méprisable de Satan d’éloigner l’homme de Dieu et de faire en sorte que l’homme renie Dieu et trahisse Dieu, perdant ainsi le salut de Dieu. Cependant, la sagesse de Dieu est réalisée en réponse à la ruse de Satan. Il est capable d’utiliser les troubles de Satan pour nous amener à la compréhension de Son œuvre, de Sa sagesse et de Sa toute-puissance, et aussi pour nous permettre de voir clairement la méchanceté et la laideur de Satan. Donc, quoi qu’il arrive à l’avenir, nous devons tous prier Dieu, reposer sur Dieu et chercher la vérité, et nous devons détecter la ruse de Satan afin de pouvoir être témoins de Dieu. C’est comme les épreuves que Job a traversées. Il a été témoin de Dieu, amenant Satan à battre en retraite, humilié… » Après avoir entendu Sœur Yang me dire cela, j’ai répondu avec une foi totale : « Oui, nous croyons au vrai Dieu. Si nous dépendons de Dieu, alors nous n’avons rien à craindre ; si je suis face à la tentation de Satan, je me tiendrai certainement du côté de Dieu. »

 Un jour, peu de temps après, alors que j’avais fini d’annoncer l’Évangile et que je rentrais chez moi, ma voisine s’est précipitée vers moi en agitant les bras et en disant : « Où étais-tu ? Quelque chose de grand s’est produit ! Aujourd’hui, les amis de ton fils, Liu et Hu, sont venus emprunter ton camion et Hu l’a mis directement en cinquième vitesse et le camion a soudainement commencé à avancer et le câble en acier a fait un grand bruit de craquement, puis s’est arraché, a frappé Hu à la tempe et le sang a immédiatement jailli. Il a déjà été transporté de toute urgence à l’hôpital… » Mon esprit s’est soudainement vidé, et je me suis précipitée chez moi pour prier Dieu : « Oh Dieu ! Je ne comprends pas Ta volonté. Pourquoi est-ce que cela m’est-il soudainement arrivé ? S’il te plaît, éclaire-moi… » Après avoir prié Dieu, j’ai pensé aux Écritures de la Bible : « Jésus, rempli du Saint Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours » (Luc 4:1-2). En pensant à ces paroles, je me suis aussi soudainement rappelé l’échange avec Sœur Yang à propos de la vérité sur le combat spirituel. Alors j’ai compris. Ces choses étaient juste des tentations et des troubles de Satan à mon endroit. Satan voulait simplement utiliser ces choses défavorables pour m’attaquer afin que je doute de Dieu, que je Le blâme et Le renie. C’est en réalité un combat spirituel ! C’est à ce moment-là que j’ai pensé à une autre chose que Dieu a dite : « Tu es en mesure de te tenir du côté de Dieu quand Il se bat avec Satan et si tu ne retournes pas vers Satan, alors tu auras atteint l’amour de Dieu et tu auras tenu ferme dans ton témoignage » (« Seulement aimer Dieu est vraiment croire en Dieu », La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles de Dieu m’ont remplie de foi, et je me suis dit : Satan, peu importe comment tu me déranges, je ne tomberai pas dans tes pièges, je ne blâmerai pas Dieu ou ne douterai pas de Lui, je me tiendrai du côté de Dieu, je suivrai correctement Dieu Tout-Puissant. Une fois que j’ai compris la volonté de Dieu, je me suis sentie beaucoup plus stable dans mon cœur.

 Mais Satan ne voulait pas s’avouer vaincu, et cela me dérange toujours à travers les gens et les choses. Pendant que Hu était hospitalisé, sa famille a demandé à la mienne de tout prendre en charge. Ils voulaient que je paie tous les frais médicaux. J’ai essayé continuellement de négocier avec elle, en leur disant que j’étais prête à payer la moitié, mais elle n’était pas d’accord avec moi. Après trois semaines, Hu était déjà guéri, mais il n’était toujours pas sorti de l’hôpital. C’était un acte volontaire afin d’extorquer de l’argent à ma famille. Puis, un jour, Hu a dit : « Le camion est à vous, donc toutes les dépenses devraient être payées par vous. » La femme de Hu s’est également levée et a crié : « C’est vrai ! Puisque c’est votre camion qui a été impliqué dans l’accident, vous devriez payer toutes les dépenses… » Comme je me tenais là et qu’ils me harcelaient sans fin, j’ai senti la colère monter en moi. J’avais involontairement été impliquée dans cette affaire. Je ressentais une douleur particulière, j’étais tourmentée par l’angoisse et je ne voulais plus leur parler, alors je suis sortie mécontente de la chambre. En arrivant au rez-de-chaussée, je me suis dit : je suis croyante, je crois en Dieu ; lorsque de telles choses m’arrivent, je ne devrais pas me mettre en colère de cette manière, je devrais remettre cette affaire entre les mains de Dieu. J’ai besoin de compter sur Dieu. Quand je suis rentrée chez moi, j’ai ouvert le livre de la Parole de Dieu et j’ai vu les paroles de Dieu suivantes : « Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme s’il était né des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job vint des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque pas que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille. […] Tu devrais savoir que tout ce qui t’arrive est une grande épreuve et le moment où Dieu a besoin que tu portes témoignage » (« Seulement aimer Dieu est vraiment croire en Dieu », La Parole apparaît dans la chair). En lisant ces mots, je me suis souvenue de ce jour où je m’étais vantée devant Sœur Yang que je me tiendrais certainement du côté de Dieu chaque fois que des épreuves surviendraient. Je n’avais pas imaginé que lorsque Satan me harcèlerait de façon persistante, je ne serais pas capable de témoigner de Dieu, j’avais l’esprit sans cesse préoccupé, donc je ne pouvais pas calmement chercher la volonté de Dieu en Sa présence. Au lieu de cela, je considérais ce qui était juste et ce qui était mauvais. Je m’étais laissé piéger par les ruses de Satan. J’étais tombée dans l’obscurité. Ce n’est que lorsque j’ai fini de penser à ces choses que j’ai finalement pu voir à quel point Satan est vraiment sinistre et diabolique. Il avait utilisé cette affaire pour me déranger, il avait pensé à tout ce qu’il pouvait faire pour me faire renier la souveraineté de Dieu, me piéger dans une situation où je me mettais en colère en réfléchissant au bien et au mal, alors que j’évaluais ce qui pouvait procurer un quelconque bénéfice à ma chair, et plus encore, il voulait utiliser ces choses pour me faire renier et trahir Dieu Tout-Puissant. Mais je ne me laisserai pas prendre dans les ruses de Satan, je suis disposée à dépendre de Dieu et à remettre ces choses entre les mains de Dieu. Que Hu quitte l’hôpital ou pas et quel que soit la somme à payer à la fin, j’ai accepté que ces choses soient orchestrées par la main de Dieu, et indépendamment de l’issue, j’étais prête à obéir. Une fois parvenue à la connaissance de la volonté de Dieu, une fois prête à témoigner de Dieu, j’ai été témoin de façon inattendue de l’une des merveilleuses actions de Dieu le jour suivant. Dieu avait suscité un jeune homme pour aller dans la chambre d’hôpital de Hu le réprimander : « Je ne peux pas supporter de regarder quelqu’un comme toi, quelqu’un qui intimide les gens bien, et quelqu’un qui extorque de l’argent aux autres. Si c’était moi, je ne te donnerais pas un centime. » Une autre personne présente dans la pièce est également intervenue : « C’est vrai, c’est lui qui est monté dans le camion, et maintenant il veut l’argent de cette personne, comme c’est déraisonnable ! » « C’est vrai ! Celui qui a emprunté le camion devrait aussi payer une partie de l’argent ! Il ne peut pas demander au propriétaire du camion de tout payer ! » Après avoir entendu cela, Hu a baissé la tête sans dire un mot. Trois jours plus tard, Hu est sorti de l’hôpital. Je savais au fond de mon cœur que derrière ces événements, c’était Dieu qui m’avait ouvert cette voie de sortie.

 Après cette expérience, j’ai pu voir la méchanceté et l’ignominie de Satan. Il avait utilisé des personnes et des choses que je connaissais pour me déranger et m’attaquer, s’efforçant par-là de me forcer à me plaindre auprès Dieu, à Lui faire des reproches et à prendre mes distances avec Lui parce que j’allais perdre de l’argent, et il voulait que je vivre dans la souffrance. En même temps, j’ai pu voir que lorsque j’avais cessé de considérer ce que j’allais perdre ou gagner sur le plan physique, quand j’avais compté sur Dieu par ma foi en Lui, quand je m’étais tenue du côté de Dieu, alors Dieu avait utilisé les paroles de non-croyants pour m’ouvrir une issue, forçant Satan à se retirer, humilié. Cela m’a permis de voir l’autorité de Dieu qui mobilise et règne sur toutes choses. C’est exactement ce qui est écrit dans la parole de Dieu : « Je mobiliserai tout pour Me servir et, de plus, Je révélerai Ma puissance, de sorte que chaque homme pourra voir que dans l’univers-monde entier pas un seul objet n’est pas entre nos mains, pas une seule personne n’est pas à notre service, et pas un seul accomplissement n’est pas réalisé pour nous » (« La cent-dix-neuvième déclaration », La Parole apparaît dans la chair). Plus je lis la parole de Dieu, plus je vois que Dieu est tout-puissant, que Dieu est merveilleux. Je vois maintenant que tout est entre les mains de Dieu, et j’ai maintenant plus de foi en Dieu. Je suis maintenant disposée à faire l’expérience de plus de l’œuvre de Dieu dans tout ce qui arrivera ensuite, et je vais compter sur Dieu pour ne plus tomber dans le piège des tentations de Satan.

 Un mois plus tard, la tentation de Satan m’a à nouveau atteinte. Un jour en rentrant à la maison, ma fille, qui venait de se marier récemment, s’est soudain évanouie devant la porte d’entrée. Ma voisine l’a relevée et l’a aidée à entrer dans la maison. Quand j’ai vu que ma fille était malade, j’ai d’abord cru que c’était un simple rhume, je n’y ai pas prêté beaucoup d’attention. Je ne m’attendais certainement pas à ce qu’au milieu de la nuit, elle se mette à grelotter de la tête aux pieds. J’avais peur et ne savais pas du tout quoi faire. Je l’ai bien vite prise dans mes bras et blottie contre ma poitrine, et, après quelques instants, elle semblait un peu mieux. Le lendemain matin, ma fille m’a dit : « Maman, vaque à tes occupations, ça ira. » J’ai prié Dieu en silence : « Mon Dieu ! Tout est entre Tes mains, alors je Te confie ma fille… » Après cela, je me suis tournée vers ma fille et j’ai dit : « Jing, tu dois davantage prier Dieu et compter sur Dieu, car Il est le soutien solide dont nous avons besoin. » Après avoir exhorté ma fille à ce sujet, je suis allée faire mon devoir. Je ne m’attendais pas, deux jours plus tard, à mon retour, à trouver ma fille inconsciente dans un lit d’hôpital. Ma belle-fille s’est tournée vers moi et a dit d’une voix triste : « Maman, après ton départ, la maladie de Jing a commencé à sérieusement s’aggraver. Quand le médecin l’a examinée, il a dit qu’elle avait une hémorragie cérébrale et qu’elle avait besoin d’une craniotomie. Mais puisque son mari et toi étiez absents ces deux derniers jours, il n’y avait personne pour signer à sa place, et maintenant, il n’est plus temps de l’opérer. J’ai aussi entendu le médecin dire à la belle-mère de Jing que son état n’était pas bon et que, même si elle se réveillait, elle serait dans un état végétatif. » Quand j’ai entendu cela, j’ai eu l’impression qu’on me plantait un couteau dans le cœur et des larmes ont commencé à couler de mes yeux. Je ne pouvais tout simplement pas accepter cela comme étant la vérité. Alors j’ai gardé un peu d’espoir et je suis allée parler à un spécialiste, mais il a secoué la tête en me disant : « Nous avons utilisé tous les médicaments que nous pouvions, nous avons tout essayé, le meilleur résultat possible serait qu’elle se réveille dans un état végétatif. » Après avoir entendu les paroles de ce médecin, j’ai senti que même le ciel s’était écroulé. J’avais l’impression de vivre dans une souffrance interminable… Plus tard, quand mon gendre est arrivé et a vu l’état dans lequel se trouvait ma fille, non seulement il ne se souciait pas de savoir si elle allait vivre ou mourir, mais il s’est même tourné vers moi et a manifesté un manque total d’humanité, me demandant de rendre l’argent de la dote qu’il nous avait donné au moment du mariage. Ce jour-là, la route qui allait de l’hôpital à la maison semblait si longue, j’étais une âme perdue errant sur cette route. J’avais l’impression de marcher dans un long tunnel sombre où je ne pouvais voir aucune lumière devant moi.

 Quand je suis rentrée à la maison, je me sentais découragée et j’ai ouvert faiblement le livre de la Parole de Dieu et j’ai lu les mots suivants : « Sur terre, toutes sortes de mauvais esprits sont sans cesse à la recherche d’un endroit où se reposer, continuellement à la recherche de cadavres d’hommes pour les dévorer. Mon peuple ! Reste sous Mes soins et Ma protection. Ne vous comportez jamais de manière déréglée ! Ne vous comportez jamais imprudemment ! Au contraire, dédie ta fidélité à Ma maison, et seulement grâce à la fidélité peux-tu monter une contre-accusation contre la ruse du diable » (« Les déclarations de Dieu à l’univers entier La dixième déclaration », La Parole apparaît dans la chair). « Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache, tu dois avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois respecter Son dessein et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de toute réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes ou de larmes amères. Cela seul peut être appelé le véritable amour et la foi » (« Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir le raffinement », La Parole apparaît dans la chair). En lisant ces paroles de Dieu, je repensais aux événements qui venaient de se produire et je pouvais vraiment voir le mépris, la méchanceté et la sauvagerie de Satan. Il voulait m’éloigner des mains de Dieu, il voulait dévorer mon esprit. Il pratiquait ses ruses contre moi partout où il pouvait pour me déranger et m’attaquer. Tout d’abord, j’ai été arnaqué par d’autres personnes, et comme j’avais perdu de l’argent, je vivais’ dans la souffrance ; cette fois, Satan utilisait ma fille bien-aimée pour me tester à nouveau, il essayait d’utiliser la maladie de ma fille pour m’amener à me plaindre à Dieu, à renier Dieu et à Le trahir, afin que je perde le salut de Dieu dans les derniers jours. C’était toutes les ruses de Satan. C’était exactement comme les épreuves que Job a affrontées en son temps. En arrière-plan, il y avait un combat, et Satan voulait que Job abandonne et renie Dieu en lui faisant perdre sa richesse et ses enfants, mais Job ne s’est jamais plaint à Dieu. Au contraire, il a loué le nom de Dieu, amenant Satan à se retirer, humilié, et à donner un beau et retentissant témoignage à Dieu. Bien que ma chair soit faible, je dois aussi voir à travers les ruses de Satan et me tenir du côté de Dieu. Dieu dit : « Et seulement grâce à la fidélité peux-tu monter une contre-accusation contre la ruse du diable. » « Tu dois satisfaire Dieu en dépit de toute réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes ou de larmes amères. Cela seul peut être appelé le véritable amour et la foi. » Dieu utilise les attaques de Satan pour parfaire ma foi et ma dévotion en Dieu. La vie et la mort de l’homme sont entre les mains de Dieu. En pensant à cela, je me suis agenouillée tandis que des larmes amères coulaient sur mon visage, et j’ai prié Dieu : « Dieu Tout-Puissant ! Le sort de l’homme est entre Tes mains, je suis prête à remettre ma fille entre Tes mains. Mais si Tu n’autorises pas cela, alors ma fille ne mourra pas tant qu’un seul souffle sera dans son corps, et si, comme le médecin l’a dit, elle devient un légume, je ne Te le reprocherai pas, je continuerai de Te suivre. »

 Très tard dans la nuit, je suis restée au chevet du lit d’hôpital de ma fille jusqu’à ce que je somnole sans m’en apercevoir. Je me suis réveillée stupéfaite en entendant ma fille dire : « Maman, maman, j’ai besoin d’eau. » Mon cœur a tressailli en entendant la voix de ma fille, et je me suis levée d’un bond. Je me suis frotté les yeux et l’ai fixée. Les mains de ma fille bougeaient et ses yeux étaient ouverts. Cela m’a immédiatement submergé d’émotions au point de ne pas savoir quoi dire, et tout ce que je pouvais faire était de continuer à m’exclamer : « Oh ! Dieu ! Oh ! Dieu !… » Une autre personne présente dans la salle a également dit avec étonnement : « Oh ! C’est un miracle ! Comment a-t-elle fait pour aller mieux tout d’un coup ? » J’ai souri malgré moi. J’ai vu que c’était vraiment Dieu qui régnait sur le destin de l’homme. Les actes de Dieu sont vraiment merveilleux. C’est Dieu qui a sauvé ma fille. Trois jours plus tard, ma fille a miraculeusement récupéré de sa maladie, et elle est redevenue une personne normale. Après avoir éprouvé cette souffrance par les mains de Satan, j’ai pu voir que le combat mené dans le monde spirituel était intense, et je pouvais voir clairement la mesquinerie sinistre et la méchanceté cruelle de Satan. En même temps, j’avais une meilleure compréhension de la volonté de Dieu. Dieu avait permis à ces épreuves de m’atteindre afin qu’Il puisse mieux venir à mon secours et me parfaire, car cela m’avait permis de reconnaître la toute-puissance et la sagesse de Dieu, et cela m’avait aussi permis de voir l’autorité et la domination de Dieu. Cela a parfait ma foi, mon dévouement et mon obéissance envers Dieu. Il m’a aidé à échapper à l’influence de Satan, permettant à ma vie de grandir. Dieu est vraiment digne d’amour !

 Plus tard, j’ai lu le passage suivant de la parole de Dieu : « Tout Mon plan de gestion, qui s’étend sur six mille ans, se compose de trois étapes, ou trois ères : d’abord, l’ère de la Loi ; l’ère de la Grâce (qui est aussi l’ère de la Rédemption) ; et l’ère du Règne dans les derniers jours. Mon œuvre dans ces trois ères diffère quant à son contenu selon la nature de chaque ère, mais à chaque étape elle correspond aux besoins de l’homme, ou pour être plus précis, elle varie selon les astuces que Satan emploie dans Ma guerre contre lui. Le but de Mon œuvre est de vaincre Satan, de manifester Ma sagesse et Ma toute-puissance, d’exposer tous les artifices de Satan et de sauver ainsi toute l’humanité qui vit sous son domaine. C’est de montrer Ma sagesse et Ma toute-puissance tout en révélant l’insupportable laideur de Satan. Même plus, c’est d’enseigner Mes créations à discriminer entre le bien et le mal, à reconnaître que Je suis le Souverain de toutes choses, à voir clairement que Satan est l’ennemi de l’humanité, le plus bas du bas, le malin, et à faire la différence, aussi claire que le jour, entre le bien et le mal, la vérité et le mensonge, la sainteté et la saleté, la grandeur et la bassesse. De cette façon, l’humanité ignorante deviendra capable de témoigner en Ma faveur que ce n’est pas Moi qui corromps l’humanité, et que seulement Moi, le Seigneur de la création, peux sauver l’humanité, peux accorder à l’homme des choses pour son plaisir ; et ainsi il saura que Je suis le Souverain de toutes choses et que Satan est simplement l’une de Mes créations qui s’est retournée contre Moi plus tard » (« La vérité sur l’œuvre à l’ère de la Rédemption », La Parole apparaît dans la chair).

 Grâce à ces paroles de Dieu, je suis parvenue à une meilleure compréhension de la volonté de Dieu. J’ai pu voir que tout ce que Dieu fait est salut et amour envers l’homme. En repensant à toutes les épreuves que j’ai traversées, même si j’ai connu beaucoup de difficultés, j’ai aussi obtenu beaucoup de choses. À travers ces expériences, j’ai vu que Satan utilisait continuellement les gens et les choses à mes côtés pour me déranger, mais j’ai toujours eu Dieu à mes côtés. Il a utilisé Ses paroles pour m’éclairer et me guider, afin que je puisse mieux différencier les choses. Il m’a donné une route à suivre, m’a donné la foi et la force, afin que je sois ferme dans les moments de passivité et de faiblesse. À chaque étape, j’ai été à même de mettre un terme à l’influence sombre de Satan et de témoigner des merveilles de Dieu. Dans ma vie, je suis devenue plus forte à travers ces expériences. Après avoir vécu ces expériences, j’ai senti que je n’avais plus à craindre ces troubles et ces afflictions de Satan, parce que j’ai Dieu à mes côtés. Tant que nous dépendrons de Dieu et ne délaisserons pas la parole de Dieu, tant que nous aurons foi en Dieu, alors Dieu nous guidera vers la victoire sur les ruses et les attaques de Satan, et nous vivrons protégés sous l’œil vigilant de Dieu. Maintenant, je suis d’une conviction encore plus ferme que Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus. Il est mon Seigneur, mon Dieu ! Je reconnais aussi que nous sommes des créatures, indépendamment du fait que nous recevons des bénédictions ou endurons des souffrances, nous devons toujours obéir à Dieu et L’adorer. Je me tiens ici avec ma ferme résolution : Mon cœur est prêt à suivre Dieu Tout-Puissant jusqu’à la fin !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10-02-19

12 J’ai trouvé le vrai bonheur

Zhang Hua Cambodge

 Je suis née dans une famille agricole ordinaire. Même si ma famille n’était pas riche, mon père et ma mère s’aimaient et me traitaient très bien. Notre vie de famille était assez abondante et bénie. Quand j’ai grandi, je me suis dit : je dois trouver un mari qui me traitera bien et je dois fonder une famille pleine de bonheur et heureuse. C’est ce qui est le plus important. Je ne cherche pas de richesses, j’ai juste besoin d’une relation amoureuse avec mon mari et d’une vie de famille paisible.

 J’ai rencontré mon mari grâce à une connaissance mutuelle. Je ne l’aimais pas parce qu’il était très court, mais mon père et ma mère l’appréciaient. Ils m’ont dit : « Il a un bon cœur et il va bien te traiter. » J’ai vu que mon mari traitait les gens avec beaucoup de sincérité et il semblait être une personne qui traiterait bien sa famille. J’ai réfléchi : « C’est bien qu’il soit un peu court. Tant qu’il me traite bien, ça va. » En conséquence, j’ai accepté le mariage et en 1989, nous nous sommes mariés. Après notre mariage, mon mari m’a traitée avec beaucoup de tendresse et il s’est très bien occupé de moi. Ma vie conjugale était très heureuse et abondante. Mon mari me traitait bien, et je me souvenais de cela dans mon cœur. Je m’occupais également de lui avec attention et je pensais à lui en toutes choses. Après la naissance de nos deux filles, je suis restée à la maison prendre soin de la famille afin de permettre à mon mari d’être à l’aise au travail. En ce temps-là, ma petite fille était régulièrement malade. Une fois, pendant la nuit, elle a soudainement eu la fièvre. Mon mari travaillait le quart de nuit et il n’était pas à la maison. En panique, j’ai décidé d’emmener ma fille à l’hôpital toute seule. Lorsque mon mari a appris cela, il a voulu rentrer à la maison. Il ne voulait pas que je souffre beaucoup. J’étais très contente de savoir que mon mari avait ce genre de cœur. Par la suite, nos deux filles sont allées à l’école hors du village. J’ai loué une maison afin de les accompagner pendant qu’elles étudiaient et prendre soin d’elles. Tant que je pouvais gérer une situation, je ne dérangeais pas mon mari à ce sujet. Même si parfois c’était difficile et j’étais un peu fatiguée, notre relation en tant que mari et femme était remplie d’amour et de soutien mutuels. Je sentais que ma vie était très bénie.

 En ce temps-là, l’argent que mon mari gagnait était juste suffisant pour couvrir nos dépenses quotidiennes. Même si notre vie était un peu difficile, je ne me plaignais jamais à lui. Je sentais que le mari et la femme devraient partager les joies et les peines de la vie. Par la suite, la situation économique au lieu de travail de mon mari s’est détériorée et il était à peine capable de ramener à la maison la moitié de son salaire précédent chaque mois. Bientôt, nous ne serions pas à même de payer les frais de scolarité de nos enfants. En m’efforçant de diminuer la pression sur mon mari, j’empruntais souvent de l’argent aux membres de nos familles. Je me disais : « Ces épreuves sont juste temporaires. Les choses iront certainement mieux. » Puisque nous empruntions de l’argent depuis si longtemps, nos dettes s’étaient de plus en plus accrues. Mon mari et moi sentions tous deux que la pression était assez considérable. En 2013, mon époux a commencé à penser à voyager à l’étranger pour gagner de l’argent. Lorsqu’il me l’a dit, même si j’étais un peu réticente, je me suis dit : « S’il va à l’étranger pendant deux ou trois ans pour gagner de l’argent, nous pourrons rembourser certaines de nos dettes et améliorer notre situation familiale. » En plus, nos enfants grandissent et nous voulons leur donner un bon environnement. Pour le bien de notre famille, j’ai accepté son départ à l’étranger pour travailler.

 Mon mari est allé au Cambodge pendant trois ans. Pendant ces trois années, je suis restée à la maison prenant soin des enfants et de nos parents âgés. Au début, mon mari appelait fréquemment à la maison et montrait qu’il se souciait de la famille. Il nous envoyait également de l’argent. Après un moment, il appelait de moins en moins et nous envoyait très peu d’argent. En fin de compte, c’est devenu tellement grave qu’il n’envoyait plus d’argent à la maison et que beaucoup de temps passait avant qu’il nous appelle. J’étais inquiète à l’idée que quelque chose lui soit arrivée. Par conséquent, j’ai voyagé en compagnie de nos filles pour aller le voir. Lorsque nous sommes arrivées au Cambodge et que j’ai constaté que mon mari était sain et sauf, j’étais très soulagée. Comme c’était notre première fois au Cambodge, j’étais prête à y rester avec nos filles pendant une certaine période et à accompagner mon mari avant de rentrer au pays. Cependant, j’ai constaté que chaque fois que j’accompagnais mon mari hors de la maison, les gens qui le connaissaient me regardaient avec une expression étrange. Comme nous ne parlions pas la même langue, je ne savais pas ce qu’ils disaient. Une semaine plus tard, mon mari m’a soudainement présenté un enfant inconnu dans ses bras. Il a dit à l’enfant : « Dis rapidement bonjour à ta tante. » À ce moment-là, j’avais juste le regard fixe et vide parce que je ne savais pas ce qui se passait. Quand j’ai demandé à mon mari, j’ai découvert que c’était un enfant qu’il avait eu avec une femme qu’il avait rencontrée au Cambodge. Je suis devenue incroyablement fâchée et je n’avais aucune idée de ce qu’il fallait faire. Lorsque je lui ai fait le reproche, il a répondu prosaïquement : « C’est une pratique très courante. Ici, beaucoup de gens font cela ! » Lorsque je l’ai entendu dire cela, j’étais tellement en colère que tout mon corps tremblait. Je n’aurais jamais imaginé que mon mari et moi nous avions aimés depuis tant d’années, et que maintenant il pouvait dire une chose aussi froide et impitoyable et faire quelque chose d’aussi insolent. En colère, je l’ai giflé vicieusement deux fois. J’étais paralysée par la trahison de mon mari. Pour moi, sa trahison était comme le tonnerre dans un ciel clair. Il n’avait jamais au préalable donné une indication qu’il agirait de la sorte. Je ne pouvais pas accepter cela de lui. Je me suis assise sur le sol et j’ai pleuré amèrement. Je me suis demandée à plusieurs reprises : « Pourquoi mon mari me ferait-il cela ? Où est passé le mari que je connaissais ? » Se pourrait-il que son serment d’amour éternel, sa tendresse et ses soins aient tous été faux ? J’ai tout donné à cette famille. Je n’ai jamais demandé à mon mari de me donner de l’argent ou du plaisir matériel. Cependant, maintenant… La trahison de mon mari constituait une énorme humiliation pour moi. Je sentais que je n’avais aucune dignité pour continuer à vivre.

 Les jours suivants, je pleurais tous les jours. Je méprisais cette femme et cet enfant. J’ai dit à mon mari que je voulais divorcer et que j’étais prête à ramener mes filles à la maison et à quitter cette soi-disant famille. Je ne pensais pas que mon mari refuserait non seulement de me divorcer, mais aussi de quitter cette femme. Par la suite, j’ai appris que certains membres de ma famille savaient déjà que mon mari avait trouvé une autre femme et avait eu un enfant avec elle. Ils ne m’avaient simplement rien dit à ce sujet. Je sentais encore plus que je ne vivais avec aucune dignité. Je m’étais profondément sacrifiée pour cette famille. Je n’aurais jamais imaginé que je serais récompensée par la trahison et la tromperie. Mon cœur était brisé. ... Cette trahison était déjà très douloureuse. Ce qui était encore plus difficile pour moi d’accepter, c’est que les gens qui connaissaient mon mari et cette femme me regardaient d’une façon particulière et me critiquaient même. À l’origine, c’est mon mari qui m’avait trahi et c’est cette femme qui avait brisé ma famille. Cependant, maintenant, aux yeux des autres, j’étais la tierce partie. Je ne peux pas décrire la douleur que je ressentais en ce temps-là. Le temps avance lentement lorsqu’on se sent misérable. En un instant, j’ai perdu plus de 10 kilogrammes.

 Au moment où j’étais complètement découragée, j’ai rencontré le salut de Dieu Tout-puissant des derniers jours. Lorsque ma voisine Lin Ting a appris cet incident, elle est venue me prêcher l’Évangile. Elle a dit : « Crois en Dieu. Dieu peut t’aider. » Cependant, ayant été influencée par l’athéisme, comment pourrais-je simplement croire en Dieu ? Je ne lui ai pas donné de réponse. Après, Lin Ting m’a parlé une fois de plus : « Lis les paroles de Dieu. Dieu est capable de te sauver et de t’aider à te libérer de ta douleur. » Elle a dit les choses si sincèrement que je me suis sentie émotionnellement touchée. Je me sentais gênée de la rejeter une fois de plus et, par conséquent, j’ai reçu une copie du livre, La Parole apparaît dans la chair. J’ai ouvert le livre et j’ai lu le passage suivant : « L’humanité, qui a quitté l’offre de vie du Tout-Puissant, ne sait pas pourquoi elle existe, et pourtant elle craint la mort. Il n’y a pas de soutien, aucune aide, mais l’humanité est toujours réticente à fermer les yeux, bravant tout, traînant une existence ignoble dans ce monde dans des corps dépourvus de conscience d’âmes. Tu vis ainsi, sans espoir ; il existe ainsi, sans but. Il n’y a que le Légendaire Saint qui viendra pour sauver ceux qui gémissent dans la souffrance et attendent désespérément Son arrivée. […] Lorsque tu es fatigué et quand tu commences à sentir la désolation de ce monde, ne sois pas perplexe, ne pleures pas. Dieu Tout-Puissant, le Gardien, t’accueillera à tout moment » ( « Le soupir du Tout-Puissant », La Parole apparaît dans la chair). Lorsque j’ai lu les paroles sincères de Dieu, j’ai pleuré beaucoup et j’ai senti que ce Dieu comprend réellement l’humanité. Quand j’avais fait face à la trahison de mon mari, j’avais voulu mourir, mais je n’avais pas eu le courage de le faire et je ne m’étais pas résignée à mourir de cette manière. J’avais perdu la direction et le but de ma vie et j’avais même voulu tout laisser tomber. Quand j’ai lu les paroles de Dieu, j’ai pu voir l’espoir de la vie et mon cœur a trouvé la paix. Même si mon mari m’avait trahi, je pouvais compter sur Dieu. Je n’étais pas seule. Dieu Tout-Puissant a dit, « quand tu commences à sentir la désolation de ce monde, ne sois pas perplexe, ne pleures pas. Dieu Tout-Puissant, le Gardien, t’accueillera à tout moment. » J’étais disposée à compter sur Dieu parce que j’étais quelqu’un qui était blessée et je n’avais personne qui se souciait de moi. J’avais besoin de l’embrassade de Dieu. Je sentais que chaque jour était très douloureux et fatigant. Je ne voulais pas continuer de la sorte. Puisque Dieu comprend si bien l’humanité, Il pouvait certainement me conduire loin de cette douleur. Alors j’ai commencé à lire les paroles de Dieu avec Lin Ting. Nous avons communiqué les intentions de Dieu et avons appris à chanter des hymnes d’adoration à Dieu. Lin Ting m’a dit : « Lorsque tu traverses des moments difficiles, prie Dieu et lis Ses paroles. Dieu peut réconforter notre cœur blessé. » J’ai fait ce qu’elle m’a dit de faire. Quand j’ai vu les vidéoclips et vidéos des hymnes que les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant ont tournés, j’ai commencé à me sentir plus heureuse dans mon cœur. J’ai senti que seule la famille de Dieu avait un amour authentique et qu’une joie authentique ne pouvait être trouvée qu’avec mes frères et sœurs. C’était particulièrement le cas lorsque j’ai vu la vidéo : « La joie dans la terre bénie de Canaan. » Mon cœur a bondi avec les frères et sœurs qui chantaient et dansaient. Mon cœur souffrant et déprimé s’est illuminé immédiatement et finalement un sourire à commencé à apparaître sur mon visage. Immédiatement, j’ai senti que c’était la famille que j’avais vraiment voulue. Par conséquent, j’ai joui d’une vie d’église avec mes frères et sœurs.

 Par la suite j’ai lu davantage les paroles de Dieu : « Le problème de Satan profitant des tendances sociales pour corrompre l’homme a également besoin d’explications spécifiques. Ces tendances sociales comprennent beaucoup de choses. Certaines personnes disent : « Serait-ce les vêtements que nous portons ? Serait-ce les dernières modes, les cosmétiques, la coiffure et la gastronomie ? » Serait-ce à propos de ces choses ? Cela fait partie des tendances, mais nous ne voulons pas en parler ici. Nous voulons seulement parler des idées que les tendances sociales apportent aux hommes, de la manière dont elles poussent les hommes à se conduire dans le monde, des objectifs de vie et des perspectives qu’ils suscitent chez les hommes. Celles-ci sont très importantes ; elles peuvent contrôler et influencer l’état d’esprit de l’homme. L’une après l’autre, toutes ces tendances apportent une mauvaise influence qui continuellement débauche l’homme, qui dégrade de plus en plus leur moralité et leur caractère, à tel point qu’on peut même dire que la majorité des hommes n’a plus d’intégrité, plus d’humanité, ils n’ont plus de conscience, encore moins de raison. […] La majorité des gens, cependant, à travers leur inconscience, seront infectés, assimilés et attirés par ce genre de tendance, jusqu’à ce qu’ils, inconsciemment et involontairement, l’acceptent et soient tous submergés et contrôlés par elle. Pour l’homme qui n’est pas sain de corps et d’esprit, qui ne sait jamais ce qui est la vérité, qui ne peut faire la différence entre les choses positives et négatives, ce type de tendances, l’une après l’autre l’amène à les accepter de plein gré, la vision de la vie, la philosophie de la vie et les valeurs qui viennent de Satan. Ils acceptent ce que Satan leurs dit sur la manière d’aborder la vie et la manière de vivre. Ils n’ont pas la force, ni la capacité, et encore moins la conscience de résister » (« Dieu Lui-même, l’Unique VI », La Parole apparaît dans la chair). Quand j’ai lu cette partie des paroles de Dieu, j’ai pensé à ce que mon mari m’avait dit : « C’est une pratique très courante. Ici, beaucoup de gens le font ! » Les pensées de mon mari ne sont-elles pas représentées dans la vérité révélée par les paroles de Dieu sur la manière dont les mauvaises tendances de la société, influencées par Satan, corrompent et assimilent les gens ? Avant que mon mari ne quitte le pays, il pouvait prendre soin de sa famille, de moi et de nos enfants. Mais en trois courtes années depuis qu’il a quitté la maison pour travailler, il a complètement suivi les tendances mauvaises de la société et a trahi sa propre famille. Puis j’ai réfléchi : Dans la société actuelle, être une maîtresse n’est pas une affaire honteuse. En fait, c’est quelque chose qui se produit assez fréquemment. Beaucoup d’hommes ont été blessés par la pensée empoisonnée qui est la suivante : « Le drapeau rouge de la maison ne tombe pas, les drapeaux colorés dehors flottent dans le vent. » Ils ont effrontément des relations extra-conjugales. Comme ils ne sont pas découragés par la honte, ils sont motivés par la gloire. Mon mari ne veut pas me divorcer, mais il ne veut pas non plus quitter cette femme. N’est-il pas contrôlé par ce genre de pensée et de perspective ? En lisant les paroles de Dieu, j’ai pu comprendre ceci : en fait, tout le monde est une victime. Tout le monde a été trompé par les mauvaises pensées de Satan. C’est pourquoi nous avons été corrompus au point où nous n’avons ni morale et ni honte. Qu’est-ce que les gens ont gagné s’ils accomplissent leurs propres désirs égoïstes ? Ont-ils réellement obtenu le bonheur ? Quant à mon mari et à cette femme, je ne pense pas qu’ils soient plus heureux que moi. De plus, nos enfants sont des victimes innocentes. N’est-ce pas que la misère que ma famille a rencontrée est le résultat de la corruption et du mal de Satan ? Quand je pense à moi-même, si je n’avais pas rencontré le salut de Dieu, j’aurais aussi été corrodée par les mauvaises tendances de la société. J’ai pensé que comme mon mari avait trouvé une autre femme, je pouvais aussi chercher d’autres hommes. Je ne suis pas une femme indésirable dans aucun sens. Je suis reconnaissante que Dieu m’ait sauvée au moment où j’étais sur le point d’être avalée par Satan. Il m’a permis de venir devant Lui et de recevoir Sa protection. Sinon, j’aurais été ruinée par la marée diabolique de cette société.

 Comme je continuais à lire, les paroles de Dieu disaient : « Chaque fois que Satan corrompt l’homme ou s’engage dans le mal déchaîné, Dieu ne reste pas sans rien faire, Il n’abandonne pas non plus ceux qu’Il a choisis, ni ne leur ferme les yeux. […] Ce que Dieu veut voir, c’est que le cœur de l’homme puisse être ranimé. En d’autres termes, ces façons qu’Il utilise pour travailler en l’homme visent à éveiller sans cesse le cœur de l’homme, éveiller l’esprit de l’homme, faire en sorte que l’homme sache d’où il est venu, qui le guide, le soutient, lui donne, et qui a permis à l’homme de vivre jusqu’à cet instant ; elles consistent à faire savoir à l’homme qui est le Créateur, qui il devrait adorer, quel type de route il doit emprunter, et de quelle manière l’homme devrait se présenter devant Dieu ; elles sont utilisées pour réanimer progressivement le cœur de l’homme, pour que l’homme connaisse ainsi le cœur de Dieu, comprenne le cœur de Dieu et réalise l’intérêt et la pensée formidables qui justifient Son œuvre salvatrice pour l’homme. Quand le cœur de l’homme est réanimé, il ne souhaite plus vivre dans un tempérament corrompu et dégénéré, mais cherche plutôt la vérité dans la satisfaction de Dieu. Quand le cœur de l’homme a été réveillé, il est alors en mesure de rompre de façon décisive avec Satan, de ne plus être nui par Satan, de ne plus être contrôlé ou trompé par lui. Au contraire, l’homme peut de façon positive coopérer à l’œuvre de Dieu et dans Ses paroles pour satisfaire le cœur de Dieu, arrivant par là même à craindre Dieu et à éviter le mal. C’est l’objectif initial de l’œuvre de Dieu » (« Dieu Lui-même, l’Unique VI », La Parole apparaît dans la chair). À partir des paroles de Dieu, j’ai compris que même si Satan se sert de toutes sortes de tendances sociales pour corrompre l’homme, en même temps Dieu accomplit l’œuvre du salut de l’humanité. Que nous ayons été très profondément corrompus n’a jamais été une raison pour Lui de renoncer à notre salut. Dans les derniers jours, Dieu S’est à nouveau incarné et a exprimé Ses paroles pour éveiller l’esprit de l’homme et permettre à l’homme de ne pas se laisser prendre par le mal, l’indignité de Satan. Il nous a également éveillés afin que nous poursuivions la vérité et que nous nous libérions de notre tempérament satanique et corrompu, afin que nous abandonnions complètement Satan et retournions à Dieu. À partir des paroles de Dieu, j’ai aussi compris que seul Dieu a une essence pure et sainte, que Dieu méprise le mal et la méchanceté et que Dieu espère que nous viendrons tous devant Lui, que nous accepterons la direction de Ses paroles et obtiendrons l’illumination de la lumière. Les mauvaises pensées de Satan ont corrompu le cœur de l’homme, ont rendu l’homme impuissant à s’en détacher, l’ont corrompu et l’ont avalé petit à petit. Seul Dieu est capable de nous sauver. Seules les vérités que Dieu exprime peuvent nous permettre de ne pas nous laisser prendre par les les ruses et les plans méchants de Satan de corrompre l’homme et d’avoir le pouvoir de nous libérer du mal de Satan et d’obtenir une vie humaine authentique. Merci Dieu Tout-Puissant ! C’était Dieu Tout-Puissant qui m’a sauvée de l’abîme de douleur ! Je suis prête à lire les paroles de Dieu, à poursuivre la vérité et, à la fin, à obtenir Son salut.

 De nos jours, alors que je continue à lire plus les paroles de Dieu, je comprends un peu de la vérité et je peux résoudre de nombreuses situations. Je ne hais plus ni mon mari ni cette femme. Ils sont libres de choisir le style de vie qu’ils veulent mener. Quant aux parents et amis, je suis capable de traiter avec eux dans la tranquillité. Je ne blâme plus mes parents parce que nous avons tous été corrompus par Satan et nous sommes tous ses victimes. Maintenant, j’assiste régulièrement aux réunions avec mes frères et sœurs. Nous lisons les paroles de Dieu, nous communiquons et partageons nos expériences individuelles. Nous profitons quotidiennement des paroles de Dieu. Dans notre cœur, nous avons de la paix, de la joie et notre vie est d’espoir. Merci Dieu Tout-Puissant de m’avoir conduit sur le bon chemin de la vie et de m’avoir donné une vraie famille. Ici, j’ai trouvé le vrai bonheur ! Je suis prête à suivre Dieu pour toujours !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09-02-19

D’où vient cette voix

Shiyin

 Je suis née dans une famille pieuse et j’ai beaucoup de parents prédicateurs. Depuis mon plus jeune âge, j’ai suivi mes parents dans la foi dans le Seigneur. En grandissant, j’ai adressé une prière au Seigneur : si je pouvais trouver un mari croyant au Seigneur, je m’offrirais avec lui pour servir le Seigneur. Quand je me suis mariée, mon mari croyait sincèrement au Seigneur ; il est d’ailleurs devenu un prédicateur dévoué à plein temps. Pour que mon mari se sente bien dans son travail au service du Seigneur et puisse s’acquitter de son engagement en présence du Seigneur, j’ai activement assumé la charge de la gestion d’un ménage. Bien que ce soit un peu difficile et fatigant, mon cœur était rempli de joie et de paix quelle que soit la souffrance que j’endurais parce que j’avais le Seigneur pour soutien.

 Après 1997, j’ai découvert que mon mari n’avait plus autant de lumière qu’avant dans sa prédication. Quand je lui confiais des tâches ménagères, il s’excusait toujours d’être occupé par son travail de prédication, et il se fâchait souvent contre moi pour de petites choses. Je lui en voulais de son comportement et je n’étais plus aussi heureuse qu’avant de me charger des tâches ménagères. Le fardeau de la vie de famille et l’obscurité de mon esprit me faisaient vivre dans la souffrance, mais il n’y avait personne vers qui je pouvais me tourner pour raconter ce que je ressentais. Tout ce que je pouvais faire, c’était venir en présence de Dieu et prier au milieu de la nuit, quand tout le monde dormait, pour demander au Seigneur de me donner plus de foi et de force. En même temps, je désirais ardemment que le Seigneur revienne rapidement.

 Un jour d’avril 2000, pendant que je rangeais des vêtements, j’ai trouvé le sac de mon mari. Remarquant qu’il était bombé, j’ai ouvert la fermeture éclair par curiosité et j’ai vu qu’il y avait une Bible et un livre d’hymnes à l’intérieur. Il y avait aussi un nouveau livre relié par une couverture extérieure. Je me suis dit : « Comment se fait-il que je n’aie jamais vu ce livre avant ? Il doit s’agir d’une sorte de livre de référence, ou d’un livre présentant l’expérience d’une personne spirituelle. Je dois le lire, parce que cela pourrait m’aider. » Emportée par ma curiosité, j’ai vu un titre qui disait : « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir le raffinement ». « Quel titre neuf et original ! ai-je pensé. À en juger par le titre, le raffinement n’est pas une mauvaise chose ! Puisque je suis actuellement dans un état de raffinement qui dépasse mes capacités, je dois lire attentivement son expérience du raffinement pour pouvoir trouver le chemin de l’intérieur. » J’ai alors commencé à lire : « Les gens avaient l’habitude de prendre leurs résolutions devant Dieu et disaient : “Peu importe qui que ce soit qui n’aime pas Dieu, je dois L’aimer.” Mais maintenant, tu fais face au raffinement. Ce n’est pas conforme à tes notions, donc tu perds la foi en Dieu. Est-ce un amour authentique ? Tu as lu au sujet des actions de Job plusieurs fois. Les as-tu oubliées ? […] Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache, tu dois avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois respecter Son dessein et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de toute réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes ou de larmes amères. Cela seul peut être appelé le véritable amour et la foi. Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi, et tu dois avoir la volonté de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer personnellement des difficultés et à supporter la perte de tes intérêts personnels afin de satisfaire la volonté de Dieu. Tu dois également avoir un cœur qui s’apitoie sur toi-même de n’avoir pas été en mesure de satisfaire Dieu dans le passé et qui est capable de le regretter maintenant. Aucune de ces choses ne peut manquer et Dieu te rendra parfait par elles. Si tu ne remplis pas ces conditions, tu ne peux pas être rendu parfait » (« Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir le raffinement », La Parole apparaît dans la chair). Je lisais et pleurais en même temps, car les mots décrivaient exactement ma situation. J’avais décidé autrefois que je me consacrerais avec mon mari au Seigneur et que je serais tout à fait heureuse de le faire, même si c’était douloureux ou épuisant. À présent, cependant, à cause des difficultés à la maison et du manque de considération de mon mari, j’avais toujours l’impression d’être particulièrement lésée, de vivre dans un état de raffinement constant et d’avoir perdu la foi et l’amour que j’avais autrefois. Je n’arrivais pas à tenir la résolution que j’avais prise en présence de Dieu, et je pleurais souvent seule en secret. Je pensais à la façon dont Job avait été capable de témoigner de Dieu au milieu d’une épreuve aussi grande et difficile, sans perdre la foi en Dieu ; il avait même dit : « L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni ! » (Job 1:21). Comment avais-je pu l’oublier ? Je me suis alors sentie profondément désolée de tout ce que j’avais fait en présence de Dieu : d’autres préféreraient endurer des épreuves et perdre des avantages, et pourtant ils voudraient encore donner satisfaction à Dieu. J’avais cru au Seigneur pendant tant d’années, mais j’avais perdu la foi dans le Seigneur. Je me plaignais au Seigneur en subissant le raffinement, et où avais-je exprimé le moindre amour pour le Seigneur ? C’est dans cet esprit que j’ai secrètement décidé que je ne pouvais plus continuer comme avant, que je devais soutenir mon mari dans le travail qu’il accomplissait pour le Seigneur et qu’il était juste que je souffre un peu.

 En pensant cela, je me suis tout à coup sentie beaucoup mieux. Je sentais que ces paroles étaient bien dites et qu’elles permettaient d’aller au cœur de ma situation réelle. Je sentais qu’elles étaient capables de me montrer le chemin et de faire inconsciemment naître la foi et la force en moi. Je me suis dit : « Qui a dit ces paroles ? Comment peut-il avoir des connaissances aussi élevées ? J’ai lu des livres écrits par des personnes spirituelles connues, et bien que ces livres aient été utiles à certaines personnes, ils n’ont pas été écrits de manière aussi claire et éclairante que ce livre, ni d’une manière aussi pleine de vérité. Vraiment, qui a prononcé ces paroles ? » J’étais attirée par ce livre au point de continuer à le lire, et plus je lisais, plus j’avais l’impression que ces paroles étaient particulièrement bien exprimées. Chaque ligne parlait directement à mon cœur le plus intime. Par ces paroles, j’ai compris que peu importe l’intensité de notre souffrance, nous devons suivre Dieu jusqu’au bout. Face à la souffrance, il faut se soumettre volontairement à Dieu. Si l’on faiblit devant l’épreuve, il faut avoir la foi et compter sur Dieu pour tenir ferme. Plus je lisais, plus je me sentais illuminée dans mon cœur et plus j’avais un moyen de le mettre en pratique. C’est à ce moment-là que mon mari est rentré à la maison, et je lui ai tout de suite demandé : « Où as-tu trouvé ce livre ? » Mon mari a souri et dit : « Je l’ai emprunté à quelqu’un, je dois le lui rendre bientôt. » Comme je voulais vraiment continuer à le lire, j’ai dit : « Je veux lire ce livre moi aussi. » Mon mari m’a dit en souriant : « Alors, prie ! Dieu pourrait faire qu’il en soit ainsi. »

 Un jour, pendant que je faisais la cuisine, j’écoutais d’une oreille distraite un chant que mon mari écoutait : « Qui ne s’en émerveille pas ? Qui ne désire pas voir Dieu ? […] Jadis, Dieu a partagé les joies et les peines de l’homme, et aujourd’hui, Il a été réuni avec l’humanité, et Il partage des histoires du bon vieux temps avec lui. Après qu’Il sortit de Judée, les gens ne purent trouver aucune trace de Lui. Ils aspirent à rencontrer Dieu une fois de plus, ignorant qu’ils L’ont rencontré aujourd’hui et qu’ils ont été réunis à Lui. Comment cela ne pourrait-il pas remuer des pensées d’hier ? Il y a deux mille ans aujourd’hui, Simon, fils de Jonas, le descendant des Juifs, vit Jésus, le Sauveur, mangea à la même table que Lui, et après L’avoir suivi pendant de nombreuses années, il ressentit une profonde affection pour Lui : il L’aima du fond de son cœur, il aima profondément le Seigneur Jésus. Qu’en est-il de nous aujourd’hui ? Aujourd’hui, Dieu a été réuni avec l’humanité, et Il partage des histoires du bon vieux temps avec lui » (« Deux mille ans à soupirer », Suivre l’Agneau et chanter de nouvelles chansons). Les paroles de ce chant exprimaient mes propres pensées et évoquaient mon désir ardent du retour du Seigneur. J’ai pleuré en l’écoutant, et je me suis dit : « Depuis que je crois au Seigneur, j’ai pensé chaque jour au Seigneur Jésus, et j’ai espéré qu’Il reviendrait plus vite pour que je puisse partager avec Lui les récits des temps passés. Ces paroles sont si authentiques et si émouvantes, et, plus encore, elles savent exprimer le désir que nous avons du Seigneur. » J’ai alors laissé ce sur quoi je travaillais et j’ai écouté avec toute mon attention, entendant un autre chant intitulé « Recherchez seulement un cœur qui aime Dieu » : « Je ne demande rien d’autre dans ma vie, mais que mes pensées d’amour pour Dieu et le désir de mon cœur soient acceptés par Dieu. » Je me suis demandé : « Qui a écrit ce chant ? Comment sa résolution peut-elle être aussi grande ? Ce chant est une grande motivation pour moi. Combien est pur le cœur qui aime Dieu, comme le dit la phrase : “ne demande rien d’autre dans ma vie, mais que mes pensées d’amour pour Dieu !” » Avant, quand je croyais au Seigneur, je ne savais pas aimer le Seigneur, je voulais seulement profiter de la grâce, de la paix et de la joie du Seigneur. Aujourd’hui, ce chant a beaucoup ouvert ma vision du monde ; j’ai vu que les gens qui croient en Dieu doivent aimer Dieu et qu’ils ne doivent rien chercher pour eux-mêmes ; il n’y a que ce genre d’amour qui puisse être pur. Ce chant est bien exprimé. J’ai alors secrètement résolu dans mon cœur de poursuivre moi aussi ce but, et que j’aimerais le Seigneur peu importe ceux qui ne L’aimaient pas.

 Après avoir lu les paroles de ce livre et entendu ces chants, je me suis mise à agir selon ces paroles. Lorsque mon mari est reparti travailler sans avoir eu le temps de m’aider dans les tâches ménagères, mon cœur n’était plus aussi affligé qu’avant. Si les frères et sœurs avaient des défauts ou se trompaient dans ce qu’ils disaient, je pouvais aussi leur pardonner, parce que je voulais que Dieu soit content. Je voulais seulement chercher un cœur qui aime Dieu comme l’hymne l’avait chanté.

 En un clin d’œil, le temps des plantations est arrivé. Un soir, pendant que mon mari était en train de ranger, il m’a dit : « Demain, je vais aller travailler dans une église d’un autre secteur. » J’ai aussitôt demandé : « Pourras-tu revenir d’ici quelques jours ? » Il a répondu : « Je ne sais pas. Je ferai de mon mieux pour revenir plus tôt, pour que tu n’aies pas à t’inquiéter pour les tâches ménagères. » Quand j’ai entendu ce qu’il disait, mon visage s’est assombri et j’ai pensé : « Tu me dis de ne pas m’inquiéter, mais comment pourrais-je ne pas m’inquiéter ? Tu pars sans savoir quand tu reviendras, et chez les autres les champs ont déjà été semés. Notre champ n’a même pas encore été labouré et si l’on sème tard, la récolte ne sera pas bonne en automne. Que ferons-nous le moment venu ? Si seulement mon mari pouvait finir de semer avant de partir aider les frères et sœurs ! » Le soir de ce même jour, j’étais allongée dans mon lit, incapable de m’endormir, secouée par la grande agitation de mon cœur : la dernière fois, mon mari était parti pendant plus de quinze jours avant de rentrer, mais à l’époque ce n’était pas la saison des travaux agricoles. Et aujourd’hui, c’est l’époque cruciale des travaux de ferme. S’il part pour quinze jours encore, que vais-je faire ? Je devrais peut-être simplement lui demander d’aller trouver son collaborateur pour faire le travail et qu’on en finisse. Mais j’y ai réfléchi à nouveau : « Cela ne fera pas l’affaire, car les frères et sœurs attendent qu’il aille les aider. S’il n’y va pas, est-ce que ce ne sera pas une offense contre le Seigneur ? » Dans cet état de raffinement, je suis venue en présence de Dieu et j’ai prié : « Seigneur ! Ce n’est pas que je ne veuille pas que mon mari vienne en aide aux frères et aux sœurs, mais c’est justement le moment où notre ménage devrait travailler aux champs. Dans mon cœur, je souffre d’un raffinement assez intense et je ne sais pas quoi faire. Seigneur ! Je Te demande de m’aider à sauvegarder mon cœur et à ne pas me laisser troubler par ces choses. » Après avoir prié, ces paroles sont apparues très clairement dans mon esprit : « Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi, et tu dois avoir la volonté de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer personnellement des difficultés et à supporter la perte de tes intérêts personnels afin de satisfaire la volonté de Dieu » (« Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir le raffinement », La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles ont tout de suite conquis mon cœur, et y ont apporté une lumière éclairante : c’est vrai ! Si quelqu’un veut satisfaire le Seigneur, il doit avoir la résolution d’endurer les épreuves et il doit plutôt souffrir physiquement et subir des pertes pour satisfaire la volonté de Dieu ! Ces paroles m’ont donné la foi, et je me suis dit : si les champs sont plantés un peu tard, tant pis ! Quelle que soit la quantité que nous récoltons, elle dépend de Dieu, et le plus important est que mon mari travaille pour le Seigneur. En pensant cela, je me suis sentie légère et libérée dans mon cœur, et avant de m’en rendre compte, je m’étais endormie. Le lendemain matin, j’ai dit à mon mari : « Détends-toi et va travailler au service du Seigneur ! Peu importe quand tu reviendras. Je me soumets à l’arrangement de Dieu. » Quand j’ai pensé à ce que je faisais pour satisfaire le Seigneur, j’ai ressenti de la joie et de la constance dans mon cœur.

 Mon mari est revenu quelques jours plus tard, et j’ai découvert qu’il semblait être devenu quelqu’un d’autre. Il m’a aidée à faire les tâches ménagères et m’a dit : « Tu travailles trop dur ! Ces dernières années ont été bien assez difficiles pour toi, qui faisais tout à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. J’en ai conscience. Avant, je partais souvent pour le travail, ce qui ne permettait pas de partager avec toi les tâches ménagères. À l’avenir, j’en ferai davantage quand j’aurai le temps. » En entendant ses paroles, j’ai été très émue parce que mon mari n’avait jamais parlé comme cela auparavant. Je me suis dit : « Depuis que mon mari a lu ce livre, il y a eu une grande transformation en lui. Non seulement il prêche avec une grande lumière, mais son attitude envers moi n’est plus la même qu’avant. La lecture de la Bible n’avait pas entraîné de tels changements en lui dans le passé, mais après avoir lu ce livre, il s’est beaucoup transformé en très peu de temps. On dirait que les paroles de ce livre ont vraiment le pouvoir de changer les gens ! » En même temps, j’ai senti que les paroles de ce livre m’avaient été d’un grand secours. Après ma lecture, j’avais eu de la foi et de la force, et quand j’agissais en accord avec les paroles du livre, l’insatisfaction que je ressentais envers mon mari disparaissait. Après que mon mari a lu ce livre, son attitude envers moi a elle aussi changé, et il a compris comment être attentionné et prendre soin de moi. Tous ces changements m’ont encore plus fait penser que les paroles de ce livre étaient vraiment pleines de pouvoir et d’autorité ! Mais d’ailleurs, qui avait écrit les paroles de ce livre ? Je n’avais jamais trouvé la réponse à cette question.

 Un jour, deux mois plus tard, mon mari m’a dit qu’il voulait m’emmener assister à une réunion avec lui. J’avais le sentiment que cette réunion serait quelque chose de très spécial, sinon mon mari ne m’emmènerait pas avec lui pour l’écouter. J’étais pleine d’anticipation dans mon cœur et j’avais hâte de revoir ce livre. Le lendemain, mon mari et moi, avec deux sœurs, nous nous sommes assis joyeusement dans un véhicule qui allait chez une sœur. Il y avait beaucoup de frères et sœurs qui participaient à cette réunion, et parmi eux une sœur d’une trentaine d’années qui intégrait la Bible et qui échangeait beaucoup de vérités avec nous sur l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. En écoutant ce qu’elle disait, j’ai senti une sorte d’éclat particulier dans mon cœur, et j’en suis venue à bien comprendre de nombreux passages de la Bible, notamment sur le retour de Dieu pour accomplir l’œuvre du jugement, ce que je n’avais pas compris auparavant. Je me suis dit : « Comment peut-elle échanger aussi bien sur ce sujet, et communiquer la Bible aussi clairement ? Comment peut-elle avoir autant de compréhension ? » Puis la sœur, un sourire sur le visage, nous a dit haut et fort : « Je vais annoncer à mes frères et sœurs une excellente nouvelle qui va réjouir votre cœur. Le Seigneur Jésus, que nous désirons ardemment depuis longtemps, est revenu s’incarner parmi nous pour accomplir Son œuvre nouvelle, exprimer la Parole et ouvrir tous les mystères, dévoiler les trois étapes de l’œuvre de Dieu et Son plan de gérance de six mille ans, ainsi que l’incarnation de Dieu et les mystères de la Bible. Aujourd’hui, le contenu de ce que j’ai échangé vient des paroles que Dieu a prononcées. » Les frères et sœurs et moi-même qui étions assis avons entendu cette grande nouvelle, et nous avons finalement compris pourquoi la sœur avait compris tant de choses. En fin de compte, tout lui avait été raconté par la voix du Seigneur qui était revenu. À présent, nous aussi nous entendions la voix du Seigneur, et nous nous sommes tous embrassés avec joie, versant des larmes d’émotion, et toute la pièce a commencé à frémir d’enthousiasme. J’étais si heureuse que j’avais envie de sauter de joie, et je me suis dit : j’ai toujours espéré que le Seigneur Jésus reviendrait un peu plus tôt. Deux mille ans ont passé, mais maintenant le Seigneur est vraiment revenu ! De mon vivant, je suis capable d’accueillir le retour du Seigneur Jésus, et pour cela, je suis vraiment bénie !

 Bientôt, lorsqu’est arrivé le moment de nous disperser, les sœurs ont donné à chacun d’entre nous un livre intitulé « Le jugement commence par la maison de Dieu ». Tenant dans mes mains le livre de la parole de Dieu, j’ai soudain pensé au livre d’avant. Pouvait-il s’agir de ce livre ? En arrivant à la maison, j’ai demandé avec impatience à mon mari : « Le livre que j’ai vu ce jour-là, est-ce la même parole de Dieu que la sœur a mentionnée aujourd’hui ? » Mon mari a souri et a dit : « Oui. » À ce moment-là, ça a été comme si je me réveillais d’un rêve. Cette voix vient de Dieu après tout, c’est la voix de l’incarnation du Seigneur Jésus revenu, c’est la voix de Dieu ! Pas étonnant que ces paroles aient pu être aussi émouvantes pour moi, me donner foi et force, changer mon tempérament corrompu et me sortir de la souffrance. Alors, j’ai fait des reproches à mon mari en disant : « Tu as reçu l’œuvre nouvelle de Dieu, pourquoi me l’as-tu caché ? » Mon mari a répondu : « À l’époque, je voulais vraiment te le dire, mais la plupart des membres de ta famille prêchent à l’église, et j’avais peur que tu ne puisses pas comprendre si je te l’expliquais. J’avais peur que tes proches ne le découvrent, et s’ils venaient te perturber et te créer des obstacles, non seulement cela te ferait perdre ta chance de recevoir le salut, mais cela m’aurait aussi fait devenir une personne mauvaise ! » Entendant ce que mon mari disait, mon incompréhension de lui a disparu, et j’ai été d’autant plus reconnaissante envers Dieu de m’avoir sauvée. J’ai décidé de lire ce livre attentivement.

 En lisant la Parole du Dieu Tout-Puissant, mon esprit desséché a obtenu la nourriture et la subsistance… Je n’ai jamais pensé que je pourrais entendre la parole du Seigneur revenu de mes propres oreilles, être élevée en présence de Dieu, rencontrer Dieu face à face, et je me suis sentie particulièrement reconnaissante envers Dieu pour Son amour et Son salut. Un peu plus de 10 jours plus tard, mon mari et moi, avec les sœurs qui répandaient l’Évangile, nous nous sommes réunis et avons emmené les frères et sœurs de notre église qui avaient la vraie foi dans le Seigneur pour aller rencontrer Dieu Tout-Puissant. Tout honneur et toute gloire sont à Dieu !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08-02-19

Le tabernacle de Dieu est avec les hommes

Chen Bo, Chine

 Note de l’éditeur : Beaucoup de frères et sœurs aspirent au jour où ils pourront être élevés au ciel et rencontrer le Seigneur. C’est le plus grand rêve de tous ceux qui croient au Seigneur. Mais l’Apocalypse prophétise : « Le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux […]. » Ce passage de l’Écriture dit que le royaume de Dieu viendra sur terre. Alors, allons-nous monter au ciel à l’avenir ou serons-nous réunis au Seigneur sur terre ? Nous croyons que vous aimeriez tous connaitre la réponse à cette question. Aujourd’hui, nous vous recommandons de lire les expériences d’une sœur et nous croyons qu’une fois que vous en aurez terminé la lecture, vous récolterez tous la moisson.

 Notre plus grand désir à nous, les croyants, c’est de pouvoir entrer dans le royaume des cieux et de jouir de la félicité éternelle conférée à l’homme par le Seigneur. Chaque fois que j’ai entendu un berger prêcher que la place que le Seigneur prépare pour nous dans l’avenir se trouve au ciel, qu’il y aura des champs d’or et des murs de jade, que des pierres précieuses scintilleront partout et que nous pourrons manger du fruit de l’arbre de la vie et boire l’eau du fleuve de la vie, qu’il n’y aura plus de douleur, plus de larmes et plus de chagrin et que tout sera libre et libéré, je sentais un si grand élan d’émotion et de joie. C’est une place à laquelle j’aspirais tellement, et ma vie de peine et de chagrin sur cette terre me faisait vraiment me sentir tellement fatigué. Je me précipitais partout alors et me dépensais avec enthousiasme pour le Seigneur ; je répandais l’Évangile et j’établissais des Églises, et je ne m’arrêtais jamais, aussi souffrant ou difficile que ça devînt. Surtout maintenant que nous sommes dans les derniers jours et que le Seigneur reviendra bientôt et nous ramènera tous dans la maison céleste, je travaillais et me dépensais encore plus activement.

 Un jour, je suis allée chez ma sœur pour m’assurer que ma mère allait bien. Avant de partir, ma sœur m’a donné un livre et m’a incitée à le lire vraiment attentivement. Je me suis dit : ce livre que ma sœur m’a donné est certainement un livre spirituel. Il se trouve justement que je ressens une certaine sécheresse dans mon esprit à l’heure actuelle, je n’ai pas le sentiment que le Seigneur est avec moi et je ne me sens pas illuminée par la lecture de la Bible. Lorsque je rentrerai, il faudra que je lise ce livre attentivement. Peut-être qu’il m’apportera quelque chose. Une fois de retour chez moi, j’ai ouvert le livre et j’ai commencé à lire et, avant d’avoir eu le temps de réaliser, j’étais absorbée par les paroles de ce livre. Plus je le lisais et plus je l’aimais, plus je le lisais et plus j’avais le sentiment qu’il y avait de la lumière dans ces paroles, qu’elles étaient éclairées par le Saint-Esprit, que ces paroles ne pouvaient pas avoir été prononcées par une personne ordinaire. Depuis que je lis ce livre, j’ai compris certaines vérités que la lecture de la Bible ne m’avait pas permis de comprendre et, dans mon esprit, je ressens de la clarté et de la joie. Je suis prête à prier pour me rapprocher du Seigneur et ma foi a grandi. Ma condition spirituelle s’est améliorée. Je me suis dit : seule l’œuvre du Saint-Esprit peut fournir à l’homme foi et force, et subvenir aux besoins de l’esprit de l’homme et le nourrir. Les paroles de ce livre viennent assurément du Saint-Esprit. C’est pourquoi la première chose que je fais chaque matin quand je me réveille, c’est lire ce livre.

 Un jour, j’ai ouvert le livre et lu le passage suivant : « L’entrée de Dieu dans le repos signifie qu’Il ne continuera plus Son œuvre de salut de l’humanité. L’entrée de l’humanité dans le repos signifie que toute l’humanité vivra dans la lumière de Dieu et dans Ses bénédictions ; la corruption de Satan n’existera plus ; aucun acte d’injustice ne sera commis. L’humanité vivra normalement sur la terre, sous la garde de Dieu » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair). Je me suis arrêtée là. Mon cœur a tressailli et je me suis dit : dans le futur, l’homme va vivre sur la terre ? Le Seigneur Jésus n’a-t-Il pas promis que, dans le futur, nous vivrions dans les cieux ? Comment se fait-il que ces paroles parlent d’être sur la terre ? Comment cela serait-il possible ? Est-ce que j’interprète mal ce passage ? J’ai donc relu attentivement le passage et les paroles disaient vraiment que, dans le futur, l’homme allait vivre sur la terre. Alors, qu’est-ce que cela signifie vraiment ? Quelque chose n’allait pas. Il fallait que je comprenne ce que cela signifiait vraiment. Donc, j’ai continué à lire : « Dieu a la destination de Dieu et l’homme a la destination de l’homme. Tout en se reposant, Dieu continuera à guider tous les humains dans leur vie sur la terre. Dans la lumière de Dieu, l’homme adorera le seul vrai Dieu au ciel. […] Lorsque l’humanité entre dans le repos, cela signifie que l’homme est devenu une véritable création ; les hommes adoreront Dieu à partir de la terre et auront des vies humaines normales. Les gens ne désobéiront plus à Dieu ou ne résisteront plus à Dieu ; ils retourneront à la vie originelle d’Adam et Eve » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair). Plus je lisais, plus je me sentais perplexe : l’homme vénérera Dieu depuis la terre ? Comment cela va-t-il se passer ? Dans la Bible, n’est-il pas dit que cela se passera dans les cieux ? Comment cela pourrait-il se passer sur la terre ? Je me suis précipitée sur ma Bible, je l’ai ouverte à Jean 14:2-3 et j’ai lu le passage où le Seigneur Jésus dit : « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. » Le Seigneur Jésus dit clairement que Sa résurrection et Son ascension aux cieux visaient à nous préparer une place, donc notre destination doit être dans les cieux. C’est la promesse du Seigneur ! Je me suis dit : ce que ce livre dit est différent de ce que le Seigneur dit, donc je ne peux pas continuer à le lire. Après avoir refermé le livre, j’étais dans un état d’esprit très perplexe, je ne savais pas ce qui était vrai, donc j’ai prié le Seigneur avec persistance : « Oh Seigneur, veuillez me guider et me diriger. Que dois-je faire ? Dois-je lire ce livre, oui ou non ? Oh Seigneur, veuillez m’éclairer, me guider... » Après avoir prié, j’ai pensé à la façon dont, après avoir lu ce livre, je sentais que j’étais plus proche dans ma relation avec le Seigneur, plus enthousiaste au sujet de ma foi dans le Seigneur et que mon esprit était nourri. Si je reposais ce livre et que j’arrêtais de le lire, je reviendrais à ma condition précédente où je ressentais de la sécheresse dans mon esprit. Puisque ce livre m’apportait tellement, puisque je pouvais être sûre qu’il venait du Saint-Esprit, qu’il ne pouvait pas se tromper puisqu’il venait du Saint-Esprit, même si ces paroles ne se conformaient pas à mes conceptions, je ne devais pas y renoncer pour cette raison et ne pas les lire. En réfléchissant à tout ceci, j’ai décidé que je ferais mieux de continuer à lire avant de prendre une résolution.

 Sur ce, j’ai repris le livre et continué à lire : « Le lieu de repos de l’homme est sur la terre et le lieu de repos de Dieu est au ciel. Pendant que l’homme se repose, il adorera Dieu et vivra sur la terre, et pendant que Dieu se repose, Il guidera le reste de l’humanité ; Il la guidera du ciel, non de la terre » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair). Je n’ai pas arrêté de méditer là-dessus dans mon esprit : ce passage dit maintenant que la demeure de Dieu se trouve dans les cieux et que, tandis que l’homme se reposera, il vénérera Dieu sur la terre. Se pourrait-il que la dernière demeure de l’homme se trouve vraiment sur la terre comme le disent ces paroles ? C’est impossible ! Le Seigneur Jésus a déjà dit que nous serons là où se trouvera le Seigneur, et que le Seigneur Jésus est ressuscité et est monté aux cieux, donc nous aussi, nous monterons sûrement aux cieux ! J’ai repensé aux années passées, à la façon dont j’avais emprunté tellement de routes pour le Seigneur, à la façon dont j’avais enduré tellement de souffrances. N’était-il pas vrai que je monterais aux cieux et que je n’endurerais plus la souffrance sur la terre ? Si les choses sont vraiment telles que ce livre les dit, si, dans le futur, l’homme doit continuer à vivre sur la terre, alors mes espoirs ne seront-ils pas réduits à néant ? Je restais allongée sur mon kang, comme paralysée. Je me sentais faible des pieds à la tête. Plus j’y pensais, moins je parvenais à me calmer. Donc, pour élucider tout cela, je me suis précipitée chez ma sœur.

 Lorsque je suis arrivée chez ma sœur, j’ai rencontré une femme d’âge mûr et, lorsque ma sœur nous a présentées l’une à l’autre, j’ai appris qu’il s’agissait de Sœur Li. Rapidement, je leur ai parlé des pensées que j’avais eues après avoir lu ce livre. Après m’avoir écoutée, Sœur Li a échangé avec moi et m’a dit : « Sœur, nous tous qui croyons dans le Seigneur pensons que le Seigneur Jésus a promis de préparer une place pour l’homme et que, où qu’Il se trouve, Il nous demandera de l’y rejoindre. Le Seigneur est monté aux cieux, donc lorsque le Seigneur reviendra dans le futur, Il nous accueillera assurément aux cieux pour que nous y vivions avec Lui. Mais l’un d’entre nous s’est-il demandé si ce genre de raisonnement et d’imagination tenait la route ? Si les choses étaient telles que nous les imaginons et que le Seigneur allait venir pour nous emmener vivre dans les cieux, alors les paroles de la Prière du Seigneur, “Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel” (Matthieu 6:10) et la prophétie de la Révélation “Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux” (Apocalypse 21:3) ne seraient-elles pas réduites à néant ? Comment ces choses pourraient-elles se produire comme prévu ? Si la destination finale que Dieu nous assigne était dans les cieux, alors, lorsque Dieu a originellement créé l’homme, pourquoi nous a-t-Il fait vivre sur la terre ? » Je n’étais pas du tout convaincue et j’ai répliqué : « Même si ces textes sacrés disent ces choses, le Seigneur Lui-même a dit : “Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi” (Jean 14:2-3). Après la résurrection du Seigneur Jésus, Il est monté aux cieux et, ici, le Seigneur dit qu’Il nous préparera une place. Il dit que là où Il sera, nous pourrons être nous aussi. Donc cela prouve que Dieu nous a promis que nous monterions aux cieux pour obtenir la vie éternelle, non que nous obtiendrons la vie éternelle sur la terre. C’est là quelque chose que personne ne peut nier ! » Sœur Li a continué à parler patiemment : « Sœur, c’est vrai que le Seigneur prépare une place pour ceux qui croient en Lui, mais cette place est-elle sur la terre ou dans les cieux ? Le Seigneur ne le dit pas dans ces mots, donc sur quoi nous appuyons-nous pour dire que la place qu’Il nous prépare est dans les cieux ? Est-ce là vraiment la promesse du Seigneur ou le fruit de notre propre conception et de notre propre imagination ? Pour ceux d’entre nous qui croyons en Dieu, toutes les choses doivent être fondées sur la parole du Seigneur, nos propres conceptions et nos propres imaginations ne doivent pas se mélanger à la parole du Seigneur, et ce n’est qu’ainsi que nous pouvons dire que tel est le sens visé par le Seigneur. N’est-ce pas cela nous appuyer sur nos propres idées pour expliquer la parole du Seigneur ? N’est-ce pas cela déformer la parole du Seigneur ? Donc, nous ne pouvons pas nous appuyer sur les fictions de notre imagination, ni sur nos propres pensées et nos préférences pour expliquer la parole du Seigneur. Si nous le faisons, nous commettrons une erreur. La Genèse 2:7-8 dit : “L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé.” Il est clair que, au début, Dieu a créé l’homme sur la terre et que, avant de créer l’homme, Dieu a d’abord créé toutes les choses pour faire en sorte que l’homme vive dans un bon environnement. Nous pouvons donc voir que la volonté de Dieu est que nous vivions sur la terre. De plus, dans la Prière du Seigneur, le Seigneur nous fait prier Dieu pour que Son royaume vienne sur terre. Il est prophétisé dans le Livre de la Révélation, “Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ” (Apocalypse 11:15). “Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux” (Apocalypse 21:3). D’après ce passage et cette prophétie des Écritures, nous pouvons voir que la place que Dieu nous prépare est sur la terre et que notre destination finale dans le futur est sur la terre, non dans les cieux... » L’échange de Sœur Li allait complètement à l’encontre de mes conceptions. Je n’ai tout simplement pas écouté ce qu’elle a dit. Je me suis levée et lui ai dit avec colère : « Arrêtez de parler ! Toutes ces années, j’ai trimé, je me suis dépensée et j’ai souffert pour le Seigneur afin de pouvoir monter aux cieux ! Depuis tout ce temps, j’attends avec impatience que le Seigneur m’emmène à la demeure céleste pour que je ne souffre plus sur terre. Vous dites que notre destination finale est sur terre. Je ne peux pas l’accepter. » Après avoir dit cela, je me suis retournée pour partir. Ma jeune sœur s’est précipitée pour essayer de me parler : « Lisa, comment pouvez-vous être aussi têtue ? Ce point de vue que vous défendez est-il correct ? Le Seigneur dit “Je vais vous préparer une place” vous ne connaissez pas le vrai sens de ces paroles et vous persistez à affirmer vos propres pensées. N’est-ce pas ridicule ? Ce n’est pas le genre d’attitude que les gens qui cherchent la vérité doivent avoir ! Le Seigneur Jésus que nous attendons avec impatience est déjà revenu, Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour ! Le livre que je vous ai donné à lire est un recueil des paroles et des déclarations personnelles de Dieu ! Le Seigneur, dont tous les jours nous attendions la venue pour qu’Il nous emmène, est maintenant revenu. Nous devons écouter attentivement. Nous devons absolument ne pas gâcher cette occasion extrêmement rare ! »

 J’ai été ébahie lorsque ma sœur a dit ces mots. Je ne pouvais tout simplement pas oser croire ce que je venais d’entendre : le Seigneur est revenu ? Est-ce vrai ? Puis ma sœur a dit : « N’est-ce pas vous qui avez dit tout à l’heure que les paroles de ce livre venaient du Saint-Esprit ? Lorsque vous le lisiez, vous aviez le sentiment d’être nourrie en abondance, que vous aviez l’œuvre du Saint-Esprit et que votre relation avec le Seigneur devenait plus étroite. Réfléchissez-y bien : outre la parole du Seigneur, qui d’autre parle d’une manière qui produit ce genre d’effet ? Le Seigneur est maintenant revenu pour accomplir Son œuvre et exprimer de nouvelles paroles, et nous pouvons goûter la douceur des paroles de Dieu. Si nous ne cherchons pas et n’examinons pas, si nous ne faisons que nous accrocher aveuglément à nos propres conceptions et à nos propres imaginations, et si nous nous en tenons au sens littéral de la Bible sans en démordre, nous courrons alors, à terme, à notre perte. À leur époque, les Pharisiens qui connaissaient bien la Bible s’en tenaient aveuglément aux paroles de la Bible, ils n’essayaient pas du tout de se demander si leur propre compréhension de la Bible était correcte ou si elle était conforme à la volonté de Dieu. Au contraire, ils pensaient que l’homme qui ne s’appelait pas le Messie n’était pas le Sauveur qui allait venir, ils n’examinaient tout simplement pas la question de savoir si le chemin du Seigneur Jésus pouvait fournir la vie de l’homme ou s’il pouvait montrer à l’homme une voie à pratiquer. Ils s’en tenaient juste obstinément à leurs conceptions et à leurs imaginations et refusaient aveuglément le salut du Seigneur Jésus, pour finalement commettre le crime odieux de clouer le Seigneur à la croix. Nous ne pouvons pas emboîter le pas des Pharisiens et emprunter leur chemin de résistance à Dieu ! » Après avoir écouté les paroles de ma sœur, je me suis dit : ce que ma sœur dit est raisonnable. La parole du Seigneur est la seule solution lorsque l’esprit d’un homme est asséché. J’ai repensé à la façon dont, depuis que je lisais les paroles de ce livre, la condition de mon esprit s’était vraiment améliorée, comment il m’avait donné foi en Dieu et comment il me donnait le sentiment que j’étais en présence de Dieu. J’ai même le sentiment de comprendre certaines vérités. Se pourrait-il que les paroles de ce livre soient vraiment le Seigneur revenant pour nous parler ? Le retour du Seigneur est une affaire importante. Je ferais mieux de ne pas refuser et juger aveuglément, je dois faire l’effort d’examiner et de chercher, je ne peux pas être comme ces Pharisiens qui ne cherchaient pas la vérité, qui s’en tenaient à leurs conceptions et résistaient à Dieu ! À ce moment-là, je me suis sentie à la fois agréablement surprise et apeurée. J’étais agréablement surprise parce que je croyais dans le Seigneur et que j’attendais avec impatience qu’Il revienne pour m’accepter au royaume des cieux, où je pourrais vivre une vie sans soucis, où je n’aurais plus besoin de faire l’expérience de périodes difficiles sur la terre, et aujourd’hui j’ai entendu la nouvelle du retour du Seigneur. C’est vraiment une occasion énorme et joyeuse. J’avais peur car si Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur, alors mon rêve de servir le Seigneur et d’être acceptée au royaume des cieux s’effondrera... Dans mon cœur, j’éprouvais toutes sortes d’émotions différentes, je ne savais pas quoi éprouver. Je me sentais impuissante. Tout ce que je pouvais faire, c’était me tourner vers le Seigneur et prier : « Oh Seigneur ! Tous les jours, j’attends avec impatience que Vous veniez m’emmener dans Votre demeure céleste, mais ils disent que la place que Vous avez préparée pour ma destination finale est ici sur terre. Je suis vraiment incapable de faire face à ce fait. Je ne veux vraiment pas faire l’expérience de ce genre de périodes difficiles sur la terre. Oh Seigneur ! J’éprouve une telle souffrance dans mon cœur maintenant, veuillez m’aider et me guider sur le chemin à parcourir. » Après avoir prié, j’ai pensé aux paroles du Seigneur Jésus où Il dit : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! » (Matthieu 5:3). C’est vrai ! Le Seigneur aime ceux qui sont pauvres en esprit et qui cherchent la vérité, et Il ne permet qu’à ceux-là d’entrer au royaume des cieux. Je dois être quelqu’un qui est pauvre en esprit. Ce n’est qu’en écoutant attentivement leurs échanges que je me conformerai à la volonté du Seigneur.

 À ce moment-là, Sœur Li a dit : « Le Seigneur a dit : “Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu !” (Matthieu 5:8). Nous devons écouter la parole du Seigneur et agir en tant qu’individus au cœur pur au moment d’accueillir le retour du Seigneur. Même si l’œuvre que Dieu accomplit aujourd’hui n’est pas conforme à nos conceptions et à nos imaginations, pourtant ce que Dieu fait est bon, tout est pour l’homme et, dans tout cela, il y a la volonté de Dieu où la vérité peut être cherchée. Si nous ne le comprenons pas totalement, alors nous devons d’abord nous mettre nous-mêmes de côté et faire l’effort de chercher la vérité afin que nous puissions recevoir l’éclairage de Dieu et comprendre la volonté de Dieu. Sœur, ouvrez votre cœur et parlez des choses que vous ne comprenez toujours pas, et nous pourrons chercher ensemble via l’échange. » J’ai eu le sentiment que ce que Sœur Li avait dit était sensé, que je devais me calmer et chercher, et donc j’ai dit : « Sœur, il y a une chose que je ne comprends pas. Pourquoi est-ce que notre destination finale n’est pas dans les cieux, mais ici sur terre ? » Sœur Li a trouvé Jean 3:13 : « Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel » et Esaïe 66:1 « Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied » et elle m’a donné ces deux passages à lire. Puis elle a échangé sur le sens de ces deux passages. Grâce à l’échange de la sœur, j’ai eu le sentiment que mon esprit était soudain devenu clair. Je connaissais moi aussi ces passages des Écritures, donc pourquoi est-ce que je n’avais jamais médité à leur sujet auparavant ? Le Seigneur dit clairement que, à part le Fils de l’homme qui venait des cieux, nul homme ne peut monter aux cieux, car les cieux sont le trône de Dieu et la terre est le repose-pied de Dieu, donc comment l’homme pourrait-il mériter de monter aux cieux ? Dieu a créé l’homme sur terre et l’a fait vivre sur terre. Depuis le jour où Dieu a créé l’homme, l’homme habite sur la terre génération après génération et sa population augmente graduellement. Toute l’œuvre que Dieu a accomplie pour sauver l’homme s’est aussi faite sur terre. C’est quelque chose que Dieu a prédestiné il y a longtemps. C’est quelque chose qu’aucun homme ne peut changer. Il semble que le royaume de Dieu soit, à vrai dire, sur la terre et que la destination finale de l’humanité soit sur la terre, et non dans les cieux ! J’ai vécu pendant tout ce temps dans mes propres conceptions et ma propre imagination, j’ai déterminé que Dieu reviendrait pour m’emmener vivre aux cieux, mais cela n’est vraiment pas conforme à la volonté du Seigneur, ce n’est pas conforme aux faits ! Cependant, je n’étais toujours pas prête à vivre ce genre de vie sur terre où j’étais affligée par Satan. Donc, peu de temps après, j’ai expliqué les pensées que j’avais à Sœur Li.

 Après m’avoir écouté, Sœur Li a ouvert le livre intitulé La Parole apparaît dans la chair et m’a lu un passage exprimant la parole de Dieu Tout-Puissant : « La vie dans le repos est une vie sans guerre, sans souillure, sans iniquité persistante. Cela signifie qu’il n’y a pas de harcèlement de Satan (ici « Satan » se réfère à des forces hostiles), de corruption de Satan, ni aucune invasion par toute force opposée à Dieu. Tout être obéit à sa propre espèce et adore le Seigneur de la création. Le ciel et la terre sont entièrement tranquilles. C’est la vie reposante de l’humanité. […] Après que Dieu et l’homme entrent dans le repos, Satan n’existera plus, et, comme Satan, ces gens méchants n’existeront pas non plus. Avant que Dieu et l’homme entrent dans le repos, les individus méchants qui jadis persécutaient Dieu sur la terre et les ennemis qui Lui désobéissaient sur la terre auront déjà été détruits ; ils auront été détruits par les grandes catastrophes des derniers jours. Après que ces individus méchants auront été complètement détruits, Satan ne pourra plus jamais harceler la terre. L’humanité obtiendra le salut complet, et ce n’est qu’à ce moment que l’œuvre de Dieu sera achevée. Ce sont les conditions préalables pour que Dieu et l’homme entrent dans le repos » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair).

 Par la lecture des paroles de Dieu Tout-Puissant, j’en suis venue à comprendre que, même si dans le futur, nos vies se dérouleront encore sur terre, lorsque Dieu aura achevé l’étape finale de Son œuvre consistant à sauver l’humanité, Satan sera détruit, nos vies sur la terre ne seront plus jamais persécutées par Satan, nous n’aurons plus à nous inquiéter ni à travailler dur, ni à verser des larmes, ni à pousser des soupirs. Ce sera tout comme au temps où Adam et Ève vivaient au jardin d’Éden. Nous serons libres de vénérer Dieu, de vivre une belle vie bénie où Dieu sera avec l’homme. Telle est la destination finale de l’homme et telle est la chose finale que Dieu accomplira dans Son œuvre des derniers jours. C’est vraiment sublime ! À ce moment précis, j’ai poussé un soupir : « Qui pourrait parler d’une manière aussi claire au sujet de la destination finale de l’humanité ? Qui pourrait décider de la fin de l’humanité ? Seul Dieu le pourrait ! » Dans la parole de Dieu Tout-Puissant, j’ai reconnu la voix de Dieu et j’ai vu que l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, c’était Dieu apparaissant pour accomplir Son œuvre ! Je m’étais finalement débarrassée des conceptions de mon esprit et j’acceptais avec bonheur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours revenant devant le trône de Dieu. Gloire à Dieu Tout-Puissant !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07-02-19

Suivre le chemin lumineux de la vie

Xie Li, Amérique

 Autrefois, j’étais quelqu’un qui poursuivait les tendances du monde, je voulais m’abandonner à une vie de plaisirs et je me préoccupais seulement des plaisirs de la chair. J’allais souvent passer toute la nuit à KTV avec mes amis, j’allais faire des balades en plein milieu de la nuit, j’allais pêcher dans l’océan et je voyageais partout en quête de mets raffinés. Je regardais les autres autour de moi, et eux aussi s’efforçaient de bien manger, de porter de belles affaires et d’apprécier les bonnes choses. J’avais le sentiment que c’était pour de telles choses qu’un homme doit travailler dans sa vie, que c’était la raison pour laquelle on doit travailler dur pour gagner de l’argent, que c’était le but dans la vie que tout le monde devait avoir. Il n’y avait qu’avec ces choses-là que la vie ne serait pas vaine. Pour obtenir ces choses, je me moquais de la distance que je devais parcourir ; j’ai donc traversé l’océan pour venir en Amérique et, après m’être débattu pendant plusieurs années, j’ai ouvert ma propre entreprise. J’avais ma propre voiture et ma propre maison. Je menais la vie bénie dont j’avais rêvé. Chaque jour, je mangeais, buvais et recherchais des plaisirs jusqu’à ce que je sois rassasié et que mon cœur soit satisfait. Je pensais que c’était seulement en vivant de cette façon que la vie avait un sens. Jusqu’à ce que je reçoive l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours. Ce n’est qu’après avoir fait l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu que j’ai pris conscience de ce qu’est une vie qui a vraiment du sens, et alors je me suis mis à marcher sur le chemin lumineux de la vie.

 En mai 2016, ma femme m’a passé l’Évangile du règne de Dieu Tout-Puissant. En lisant la parole de Dieu Tout-Puissant, j’ai pris conscience du plan de gestion de six mille ans de Dieu pour sauver l’humanité, et j’ai aussi compris que Dieu tout-puissant est l’Éternel qui a conduit les Israélites hors d’Égypte, qu’Il est aussi le Seigneur Jésus qui a racheté l’humanité en étant cloué à la croix et qu’Il est maintenant revenu dans la chair pour exprimer la vérité et accomplir l’œuvre de jugement, de purification et de salut de l’homme… Peu de temps après, j’ai commencé à participer à la vie ecclésiale de l’Église de Dieu Tout-Puissant et j’y suis entré en contact avec les frères et sœurs de cette église. J’ai vu qu’ils étaient tous très sincères, qu’il n’y avait aucune prétention ni plaisanterie vaine dans les paroles qu’ils prononçaient et que mes contacts avec eux me procuraient un sentiment de libération que je n’avais jamais ressenti auparavant.

 Quand j’ai commencé à assister aux réunions de l’église, je me sentais bien et j’avais envie de me réunir avec les frères et les sœurs, de chercher la vérité correctement et de me livrer à un changement dans mon tempérament de vie. Mais, comme jusqu’alors j’avais convoité le confort de la chair et les plaisirs de la vie, je n’arrivais pas à m’en empêcher, même si j’avais le désir de nous rassembler et de chercher la vérité. Une fois, quand un ami m’a invité à dîner, c’est tombé en même temps qu’une réunion de l’église, ce qui m’a fait éprouver un grand conflit intérieur. Devais-je y aller ou non ? J’ai réfléchi à la question : ça fait longtemps que je ne suis pas sorti pour m’amuser. Ce n’est pas facile pour mon ami de m’inviter aujourd’hui, aussi je devrais y aller. Après tout, mes amis ne m’invitent pas tous les jours, et je pourrai aller à la réunion de l’église la prochaine fois. J’ai donc affirmé que j’avais quelque chose à faire et j’ai abandonné mon projet d’aller à la réunion de l’église pour aller plutôt au dîner. Nous avons mangé et bu, nous sommes allés à KTV, mais sur le chemin du retour, je n’ai ressenti aucun sentiment de bonheur à l’intérieur. Au fond de mon cœur, je ressentais une sorte de vide indescriptible et j’éprouvais aussi des sentiments de culpabilité. J’ai repensé à ce qui s’était passé. Quand j’étais au repas avec des amis et d’autres gens du village, ils étaient tous très cordiaux avec moi à table, mais derrière mon dos, ils se creusaient la cervelle, complotaient, essayaient de trouver comment me soutirer de l’argent. C’était tellement fatigant de traiter avec eux. Je n’ai tout simplement pas réussi à trouver quelqu’un avec qui parler des choses qui comptaient pour moi. Je suis sorti aujourd’hui, j’ai bu et mangé à satiété, et j’ai aussi satisfait mes amis, mais qu’ai-je vraiment gagné ? Je me sentais vide et impuissant, je sentais que j’avais déçu Dieu et je me sentais désolé envers mes frères et sœurs.

 Cependant, ce vide dans mon esprit, ce sentiment de culpabilité que j’avais encore ne pouvait pas me libérer des attraits du monde des plaisirs sensuels. Dans mon cœur, je désirais encore m’abandonner à une vie de plaisirs, à des choses qui appartiennent à la chair, mais Dieu a arrangé les choses et mis en place un environnement de façon pratique pour changer ces idées erronées sur la quête. A l’approche de la Fête nationale, ma femme m’a suggéré : « Organisons seulement une célébration simple ; puis, avec le temps qu’il nous restera, nous pourrons encore lire une partie de la Parole de Dieu et regarder des vidéos de la famille de Dieu pour nous en apprendre davantage sur la vérité et comprendre la grâce du salut de Dieu. » Mais je n’ai pas vraiment pris à cœur les paroles de ma femme, et au lieu de cela j’ai commencé à préparer la façon dont j’allais célébrer les jours fériés. J’ai choisi avec soin la route que j’allais prendre, je suis allé au marché et j’ai acheté toute la nourriture et toutes les autres choses dont j’aurais besoin. J’ai décidé d’aller avec ma femme au bord de la mer et d’organiser notre propre petit barbecue. Et donc, quand le jour de la Fête nationale est arrivé, j’ai emmené ma femme avec moi et nous sommes partis heureux en voiture. Cependant, tout ne s’est pas passé comme prévu : il y a eu des embouteillages tout le long du trajet et, à mi-chemin, nous nous sommes rendu compte que le GPS ne fonctionnait pas correctement et que nous allions dans la mauvaise direction. Il n’a pas été facile d’atteindre notre destination et, au final, une fois arrivés au bord de la mer, les vents soufflaient très fort, ce qui rendait notre barbecue impossible. Ma femme m’a alors demandé de faire demi-tour et de rentrer à la maison, mais je n’en avais pas envie. J’ai insisté pour que nous continuions notre route à la recherche d’un parc non loin où nous pourrions allumer notre barbecue, mais les trois parcs où nous sommes allés étaient pleins de gens et il n’y avait même pas de place pour se garer. C’est seulement après tout cela que j’ai fait demi-tour à contrecœur pour rentrer chez nous. Le trafic sur la route du retour était tout aussi dense qu’auparavant. Nous avions initialement décidé de faire un barbecue pour le déjeuner, mais il était déjà 16 heures passées et nous n’avions encore rien préparé. Nous étions affamés. D’ordinaire, je me sens dans mon droit et j’éprouve une pleine confiance en moi, mais à ce moment-là, j’étais démoralisé et je n’avais rien à dire. J’étais seulement assis en silence et je conduisais en me sentant malheureux. C’est à ce moment-là que la voiture devant moi a soudain freiné brusquement, et que j’ai dû freiner rapidement à mon tour. Même si je n’ai pas touché la voiture devant moi, j’ai été heurté par la voiture qui me suivait. Heureusement, personne n’a été blessé et seule la carrosserie de la voiture a été un peu abîmée. Je savais que Dieu avait permis cet événement. Comme je n’avais pas l’intention d’accuser l’autre conducteur, je suis parti. Je me suis dit : hé, tous ces plans minutieux que j’avais conçus pour la journée n’ont servi à rien ; c’est bien vrai que les plans ne peuvent jamais suivre le rythme des changements et que tout est arrangé par Dieu. Je n’aurais vraiment pas dû sortir aujourd’hui pour m’abandonner aux plaisirs de la vie. Je n’aurais pas dû compter sur mon propre tempérament !

 Quand nous sommes rentrés à la maison, ma femme et moi avons lu plusieurs passages de la parole de Dieu ensemble : « De plus en plus de gens considèrent les enregistrements de l’œuvre de Dieu et Ses paroles pendant l’ère de l’Ancien Testament comme des mythes et des légendes. Dans leurs cœurs, les gens deviennent indifférents à la dignité et à la grandeur de Dieu, à la doctrine selon laquelle Il existe et domine sur toutes choses. La survie de l’humanité et le destin des pays et des nations ne sont plus importants pour eux. L’homme vit dans un monde vide qui ne se préoccupe que de manger, boire et de rechercher du plaisir… Peu de gens prennent sur eux de rechercher l’endroit où Dieu réalise Son œuvre aujourd’hui, ou de chercher comment Il préside et organise la destination de l’homme » (« Dieu préside au destin de toute l’humanité », La Parole apparaît dans la chair). « Un monde qui le devient de plus en plus. Lorsque les gens regardent le monde, leur cœur y est attiré et plusieurs sont incapables de s’en tirer ; […] Si tu ne t’efforces pas de progresser et que tu n’as pas d’idéaux, tu seras emporté par cette vague de péché » (« Pratique (2) », La Parole apparaît dans la chair). Les paroles du Dieu Tout-Puissant expriment l’essence des tendances du monde de manière très claire. Les tendances du monde ne sont que Satan séduisant l’homme et le dépravant. Ce ne sont que des tours et des stratagèmes destinés à dévorer l’homme. Satan utilise seulement le fait de boire et de manger, de rechercher le plaisir et d’autres choses conformes à la chair pour tromper et attacher l’homme. Dès que le cœur de l’homme est possédé par ces choses qui appartiennent à la chair, il n’est plus enclin à chercher des choses positives et il s’éloigne de plus en plus de Dieu, ce qui le conduit à être dévoré et capturé par Satan. En lisant la Parole de Dieu, j’ai réalisé que mes idées sur la quête étaient toutes complètement fausses. Quel que soit ce qui me préoccupe, qu’il s’agisse de manger, de boire, de rechercher les plaisirs de la chair ou de chercher une vie où je suis au-dessus des autres, ces choses-là sont toutes le résultat de Satan corrompant la race humaine. J’ai eu la confirmation par mes propres expériences que quand on recherche ces choses qui appartiennent à Satan, on devient seulement de plus en plus dépravé, de plus en plus instable et débauché. Cela ne fait qu’amplifier l’avidité, l’égoïsme, la méchanceté et la traîtrise. On vit dans le péché et en dehors d’une humanité normale. Même si l’homme profite de plus en plus de ces choses, même si l’homme en obtient de plus en plus, à la fin, elles seront toujours dans le vide. Si un homme possédait toutes ces choses mais ne venait pas devant Dieu, sa vie serait encore vaine, elle n’aurait ni importance ni valeur. Ce n’est qu’en venant devant Dieu, en croyant en Dieu et en adorant Dieu que l’homme marchera sur le chemin d’une vie convenable, et ce n’est qu’alors que l’homme se libérera d’une vie de vacuité et de malheur. J’ai donc décidé de changer ma façon de vivre et de marcher sur le droit chemin.

 Quand j’ai vu mes frères et sœurs se dépenser activement pour Dieu, quand j’ai vu leur dévouement à accomplir leurs devoirs et leur quête d’une vie pleine de sens, j’ai moi aussi ressenti le désir de chercher ces choses et de vivre comme vivent les gens vrais, conformément à ce que Dieu exige. C’est pourquoi, en plus des réunions régulières, j’ai aussi voulu trouver le temps d’accomplir mes propres devoirs. C’est à ce moment-là que l’église a arrangé quelques tâches pour moi. Il fallait que j’aille en voiture conduire deux de nos sœurs quelque part et que je les ramène la semaine suivante. La première fois que ce devoir m’a été confié, je l’ai accepté avec joie. Mais quand les frères et sœurs qui m’ont confié cette tâche sont partis, j’ai commencé à avoir des doutes et même quelques regrets : « Oh là la, le jour où je suis supposé emmener ces sœurs est censé être mon jour de congé, et la semaine suivante je dois aller les chercher. Je vais devoir me réveiller super tôt ces deux jours-là. La durée du trajet n’a pas d’importance ; l’important, c’est que cette route est très facilement encombrée par la circulation. Il vaut mieux y aller tôt le matin parce qu’il y aura moins de voitures, mais qui peut dire combien de temps je vais rester coincé dans les embouteillages sur le chemin du retour ? Je vais perdre tout mon temps dans la circulation, et je n’aurai pas mon jour de repos… » Quand ma femme m’a entendu me plaindre ainsi, elle a échangé avec moi : « Accomplir tes devoirs n’est pas aussi simple que tu l’imaginais. Cela impliquera certainement que tu mettes la vérité en pratique. Pratiquer la vérité, c’est renoncer à la chair, et cela signifie que tu vas subir des épreuves et payer un prix. Penses-y : tu avais l’habitude d’aller boire, manger et rechercher des plaisirs, et même si tu ne t’amusais pas vraiment après une journée fatigante, tu ne te plaignais jamais. A présent on t’a confié une tâche, tu dois y consacrer un peu de ton temps et tu dois suivre un chemin qui comporte des difficultés, mais dans ton cœur tu n’as pas envie de le faire. Ce devoir, même si à l’extérieur il semble avoir été arrangé pour toi par tes frères et sœurs, en réalité ce n’est pas pour une personne en particulier que tu l’accomplis : c’est pour satisfaire Dieu et lui rendre Son amour. Ce devoir t’a été donné aujourd’hui, c’est Dieu qui t’élève et c’est l’amour de Dieu qui vient sur toi. Tu devrais chérir cela. Ne te crée pas de regrets pour ton premier devoir. » Après avoir dit cela, elle m’a lu un passage de la parole de Dieu : « Tout ce que tu fais requiert que tu paies un certain prix dans tes efforts. Sans difficulté réelle, tu ne peux pas satisfaire Dieu, ça ne commence même pas à satisfaire Dieu, et ils ne sont rien d’autre que des slogans vides ! Ces slogans vides peuvent-ils satisfaire Dieu ? Quand Dieu et Satan se battent dans le domaine spirituel, comment dois-tu satisfaire Dieu et comment dois-tu tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur ? Tu devrais savoir que tout ce qui t’arrive est une grande épreuve et le moment où Dieu a besoin que tu portes témoignage. Extérieurement, elles pourraient ne pas sembler très importantes, mais quand ces choses se produisent, elles montrent si oui ou non tu aimes Dieu. Si tu L’aimes, tu seras en mesure de tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur, et si tu n’as pas mis Son amour en pratique, cela montre que tu n’es pas quelqu’un qui met la vérité en pratique, que tu es sans la vérité et sans vie, que tu es une paille ! Tout ce qui arrive aux gens est quand Dieu a besoin qu’ils tiennent ferme dans leur témoignage en Sa faveur. Rien de majeur ne t’est arrivé jusqu’à ce moment et tu ne portes pas un grand témoignage, mais chaque détail de ta vie quotidienne se rapporte au témoignage en faveur de Dieu » (« Seulement aimer Dieu est vraiment croire en Dieu », La Parole apparaît dans la chair).

 Quand j’ai fini de lire la parole de Dieu Tout-Puissant, quand j’ai fini d’écouter les paroles de ma femme, je me suis rendu compte que Dieu en me confiant ce devoir me mettait vraiment à l’épreuve, pour voir si oui ou non je pouvais satisfaire Dieu et endurer des épreuves. Mais ce que je révélais, c’est que je considérais seulement les intérêts de ma propre chair, que je tenais seulement compte de mes pertes et profits personnels, que je n’étais pas prêt à souffrir et à payer un prix, et qu’au lieu de cela je me plaignais. J’ai vu que j’étais extrêmement égoïste, que dans mon cœur les plaisirs charnels comme boire, manger et autres avaient déjà dépassé le statut de Dieu dans mon cœur. J’étais parfaitement heureux de dépenser tout ce que j’avais, de payer n’importe quel prix pour manger, boire et trouver du plaisir, mais quand on m’a confié un devoir qui exigeait de moi de consacrer du temps à Dieu, j’ai commencé à calculer mes propres pertes et profits et j’ai été réticent à pratiquer la vérité pour satisfaire Dieu. Ces pensées et ces actions de ma part feraient rire Satan et ne me permettraient pas de rendre témoignage devant Dieu. Après avoir compris ces choses, je me suis rapidement présenté devant Dieu et j’ai prié pour qu’Il puisse me donner la volonté de faire en sorte de renoncer à ma chair et de ne plus suivre Satan, afin que je puisse rendre témoignage devant Dieu et vaincre Satan dans la lutte spirituelle dans laquelle je me trouvais ! Après que j’ai changé d’attitude au sujet du devoir, dans ma coopération pratique, j’ai bien vu la bénédiction de Dieu. Que ce soit quand j’ai emmené les sœurs à leur destination ou quand je les ai ramenées, dans aucun des deux sens je n’ai rencontré de gros embouteillages. Cela avait complètement dépassé mon imagination et mes conceptions étaient vraiment neutralisées. J’ai éprouvé pour la première fois le sentiment de paix et de bonheur que m’apportait l’accomplissement du devoir, et j’ai aussi vu que lorsque les gens renoncent à la chair et pratiquent la satisfaction de Dieu, non seulement Dieu leur ouvre le chemin, mais Il leur permet aussi de comprendre la vérité et de voir Ses œuvres. J’ai soudain senti que cela me rendait plus heureux que de partir en vacances ou de manger des repas extravagants. Et il s’est avéré que faire cela un jour de repos n’est vraiment pas une perte de temps. C’est en fait plein de sens !

 Par ces expériences concrètes, j’ai pu constater par moi-même qu’il était doux de renoncer à ma chair et d’accomplir le devoir de satisfaire Dieu. J’ai vu que tout ce que Dieu fait, c’est pour me sauver de la sombre influence de Satan, pour qu’un jour prochain je puisse marcher sur le droit chemin de la quête de la vérité. Ces choses viennent toutes de l’amour de Dieu et du salut de Dieu. Quelques jours sont passés, puis j’ai reçu un appel d’un des frères. Il m’a demandé si j’étais prêt à aller dans un autre État pour chercher des frères et sœurs, et j’ai accepté sans la moindre hésitation. Après avoir accepté cela, je n’ai pas ressenti de plainte. J’étais parfaitement disposé et heureux de faire ce que j’étais censé faire, et tout le voyage s’est déroulé sans encombre. Après avoir conduit les frères et sœurs à leur destination en toute sécurité, je me suis senti très fier de moi, parce que c’était la première fois que je m’étais acquitté d’un devoir de mon plein gré, sans aucune impureté. Cela m’a aussi appris que l’accomplissement du devoir qu’une créature doit accomplir est vraiment la chose la plus importante que l’on puisse faire. Je n’avais plus envie de boire, de manger et de poursuivre des plaisirs, je ne voulais plus poursuivre les plaisirs de la chair ; tout ce que je voulais faire, c’était chercher la vérité, accepter la vérité et pratiquer la vérité, de sorte qu’un jour prochain je puisse devenir quelqu’un qui aime vraiment Dieu. Ces petites choses dans ma vie ont fini par me changer à mon insu. Ma vie n’est plus mauvaise et dépravée comme par le passé. J’ai commencé à changer et à travailler activement en vue de certaines choses. C’est comme si j’avais commencé un tout nouveau chapitre de ma vie. Dans mon cœur, je ressens une douceur et un plaisir que je n’avais jamais éprouvés auparavant, et je suis reconnaissant au Dieu Tout-Puissant de me guider sur le chemin lumineux de la vie. Toute gloire est à Dieu Tout-Puissant !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06-02-19

Une espèce différente d’amour

Chengxin, Brésil

 En 2011, par le fait du hasard, je suis venu au Brésil depuis la Chine. À mon arrivée, je me suis senti assailli de toutes parts par des expériences nouvelles, par la curiosité, et j’ai éprouvé un beau sentiment concernant le futur. Mais, peu de temps après, ce nouveau sentiment a vite été remplacé par la solitude et la souffrance qu’on éprouve quand on se retrouve dans un pays étranger et lointain. Tous les jours, je rentrais chez moi seul, je mangeais seul, je regardais les murs qui m’entouraient sans avoir personne à qui parler et je me sentais particulièrement seul dans mon cœur, pleurant souvent tout seul. Alors que j’étais au comble de la souffrance et de l’impuissance, le Seigneur Jésus m’a fait aller à une réunion par le biais d’un ami. En lisant la parole du Seigneur, en chantant des hymnes et en priant dans des réunions, mon cœur solitaire a bénéficié de la consolation du Seigneur. J’ai appris dans la Bible que les cieux, la terre et toutes les choses ont été créés par Dieu, et l’homme aussi est la création de Dieu. Le Seigneur Jésus a été crucifié pour la rédemption de l’humanité, et c’est le Seigneur Jésus qui a racheté nos péchés, et Il est le seul Rédempteur de l’humanité. En raison du salut offert par le Seigneur, qui est plus grand que tout le reste, je me suis senti profondément ému et résolu à suivre le Seigneur pendant le reste de ma vie. Pour cette raison, j’ai été baptisé le jour d’Action de grâce pour devenir un chrétien, pas seulement en nom mais aussi en réalité. Comme j’aimais chanter les hymnes, surtout ceux qui louent Dieu, j’ai pris l’initiative, après mon baptême, d’intégrer un chœur et d’y travailler en tant que membre. Grâce aux conseils et aux bénédictions de Dieu, je vivais dans la paix et le bonheur. À chaque fois que j’allais à une réunion ou que je louais Dieu par vénération, je me sentais plein d’énergie.

 Mais une bonne situation ne dure pas éternellement et, lorsque j’ai intégré les rangs du ministère de l’église, j’ai vu peu à peu que, dans le souci et le soin que les frères et les sœurs de l’église se témoignaient les uns aux autres, ils semblaient tous à première vue en harmonie, mais, dans leurs discours et leurs actions, ils agissaient tous, en fait, dans leur intérêt personnel. Ils ne voulaient subir aucune perte personnelle dans leur travail au sein du ministère de l’église, et ils cancanaient souvent dans le dos des autres au sujet de qui en faisait plus et qui en faisait moins. Même le pasteur était extrêmement snob. Il traitait les gens en fonction du montant de leurs donations et, lorsqu’il prêchait, il parlait toujours de donations. À chaque fois qu’il venait à une réunion, la chose sur laquelle le pasteur mettait le plus l’accent, c’était la question de savoir si les gens faisaient des donations et combien ils avaient donné, et il ne voulait rien entendre au sujet de la vie des frères et sœurs. Il parlait d’amour, mais ne manifestait pas une seule action authentique. Lorsque les frères et les sœurs avaient des difficultés, le pasteur ne voulait pas les aider, mais ce qui indignait les gens encore plus, c’était le fait qu’il les critiquait toujours et qu’il méprisait ces frères et ces sœurs impuissants et sans le sou… Lorsque j’ai vu cet environnement de l’église, j’ai été déçu mais aussi perplexe : comment l’Église avait-elle pu changer au point de n’être pas différente de la société ? Progressivement, j’ai perdu l’amour et la foi que j’avais auparavant et, le dimanche, quand j’allais à l’église, je me sentais beaucoup moins revigoré. Je ne voulais même pas chanter. Chaque semaine, quand j’allais à l’église, je restais debout à l’extérieur en buvant un café ou je faisais une petite sieste sur un banc de l’église. Lorsque le sermon était fini, je déposais ma donation et je sortais. Il y avait toujours un sentiment de peine ou d’impuissance dans mon cœur.

 Un dimanche d’août 2016, j’ai rencontré Sœur Li Min qui était venue d’Amérique et qui était une camarade de classe des sœurs Gao Xiaoying et Liu Fang. Elles croyaient toutes dans le Seigneur. Nous nous sommes mis à bavarder, assis sur la pelouse. Nous avons parlé et parlé, et puis nous en sommes venus au sujet de l’environnement d’église, et je leur ai dit tout ce que j’avais vu au sein de l’église. Après avoir entendu cela, Sœur Li Min a hoché la tête pensivement et dit : « De nos jours, non seulement votre église est devenue comme cela, mais le monde religieux dans son ensemble a perdu l’œuvre du Saint-Esprit. Ils ont sombré dans les ténèbres et la désolation. Le Seigneur Jésus a autrefois prophétisé : « Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira » (Matthieu 24:12). L’époque des derniers jours est déjà là et l’illégalité se répand de plus en plus dans le monde religieux. Les pasteurs et les anciens n’obéissent pas aux commandements du Seigneur Jésus, ils ne mettent pas en pratique le chemin du Seigneur et ils pensent que ce n’est pas grave de vivre dans le péché comme cela. Nous savons tous que la prospérité de l’église est le fruit qu’on récolte grâce à l’œuvre du Saint-Esprit. Aujourd’hui, Dieu accomplit déjà une nouvelle œuvre, et l’œuvre du Saint-Esprit est transmise à un groupe de gens qui acceptent la nouvelle œuvre de Dieu et lui obéissent. Les pasteurs et les anciens du monde religieux ne guident pas les croyants quand il s’agit de chercher l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et d’enquêter à son sujet, mais ils résistent plutôt à la nouvelle œuvre de Dieu et la condamnent en propageant toutes sortes de rumeurs et d’idées fausses pour empêcher les gens de revenir vers Dieu. Ils se heurtent à la haine et au rejet de Dieu, si bien que tout le monde religieux est privé de la bénédiction de Dieu, qu’il a complètement perdu l’œuvre du Saint-Esprit, et qu’il a été écarté et éliminé par le Seigneur. Donc, le monde religieux devient de plus en plus triste et sombre. C’est tout comme l’époque où le Seigneur Jésus s’est incarné pour accomplir Son œuvre. L’œuvre du Seigneur Jésus a inauguré l’ère de la Grâce et mis fin à l’ère de la Loi. Et comme ces gens qui suivaient le Seigneur Jésus acceptaient la nouvelle œuvre de Dieu et lui obéissaient, ils ont ensuite obtenu l’œuvre du Saint-Esprit tandis que, au contraire, le Saint-Esprit n’a pas agi parmi les gens qui n’acceptaient pas le Seigneur Jésus et restaient toujours dans le temple. Donc le temple, qui avait autrefois été consacré à la glorification de Dieu et où les croyants avaient vénéré Dieu, est devenu un lieu où l’on faisait des affaires et un repaire de voleurs. Cela signifie que le triste état de l’église, d’un certain point de vue, est causé par le fait que les pasteurs et les anciens n’adhèrent pas aux commandements de Dieu et ne mettent pas en pratique la parole de Dieu, et par les méfaits qu’ils commettent. D’un autre point de vue, il est causé par le fait que Dieu accomplit une nouvelle œuvre, que l’œuvre du Saint-Esprit s’est transformée et que les gens n’emboîtent pas le pas de Dieu. Cependant, la volonté de Dieu est présente dans le triste état de l’église et on peut trouver là une vérité. Par le biais du triste état de l’église, Dieu a obligé tous ceux qui croient en Dieu avec un cœur sincère et qui ont soif de vérité à quitter le monde religieux, afin qu’ils puissent le quitter pour chercher l’œuvre du Saint-Esprit et emboîter le pas de Dieu et se retrouver en présence de Dieu pour obtenir l’œuvre présente et le salut de Dieu. »

 Après avoir écouté l’échange de Sœur Li, j’ai hoché la tête et dit : « Ce que vous avez dit est vrai. Les choses sont assurément telles que vous les dites. Je n’avais jamais pu comprendre ce problème parce que l’église était originellement un endroit destiné à la vénération de Dieu, mais il n’y a plus de différence entre l’église et la société dans son ensemble. En outre, il n’y a pas de nouvelle lumière dans ce que les pasteurs prêchent, ni de plaisir pour celui qui les écoute et les gens vivent maintenant dans les ténèbres. À vrai dire, nous ne sommes pas encore à la hauteur de la nouvelle œuvre de Dieu, donc que devons-nous faire maintenant pour nous mettre à la hauteur de la nouvelle œuvre de Dieu ? » Sœur Li a dit : « Le Seigneur Jésus est revenu depuis longtemps. Dans les derniers jours, Dieu s’incarne sous la forme d’un homme pour exprimer la vérité au nom de Dieu Tout-Puissant. Il accomplit une étape de l’œuvre consistant à juger et à purifier l’humanité. Nous devons nous mettre à la hauteur de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et accepter le jugement de la parole de Dieu, et ensuite nous pourrons obtenir l’œuvre du Saint-Esprit… » Lorsque j’ai entendu dire que le Seigneur Jésus était revenu pour accomplir une étape de l’œuvre du jugement, j’ai été stupéfait. Je me suis dit : « Le jugement, n’est-ce pas punir une personne après l’avoir condamnée ? Dieu est venu dans les derniers jours pour juger ceux qui ne croient pas en Dieu, et nous qui croyons dans le Seigneur Jésus avons déjà été absous de nos péchés et gratifiés du salut. Nous n’avons pas besoin de recevoir le jugement de Dieu car, lorsque le Seigneur viendra, Il nous hissera directement jusqu’au royaume des cieux. Comment pourrait-Il venir pour nous juger ? » Avec cette pensée, j’avais exprimé ma propre opinion. À ce moment-là, Sœur Liu Fang a dit : « Frère, j’enquête sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours depuis une semaine avec Sœur Gao. À lire la parole de Dieu Tout-Puissant, nous reconnaissons qu’il s’agit de la voix de Dieu. Dieu Tout-Puissant est en vérité le Seigneur Jésus de retour. Lisez la parole de Dieu Tout-Puissant et vous comprendrez. La raison pour laquelle le Seigneur Jésus est revenu accomplir l’œuvre du jugement, c’est que, même si nous qui croyons dans le Seigneur avons été pardonnés pour nos péchés, nous vivons tous au milieu de péchés auxquels nous ne pouvons pas nous soustraire. Il nous est impossible de nous soustraire à l’emprise et à la domination du péché et, en vérité, nous avons besoin que Dieu exprime la vérité pour nous juger et nous purifier et pour éradiquer notre nature pécheresse et notre tempérament satanique corrompu. L’œuvre du jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours est une œuvre nouvelle et remarquable bâtie sur la base de l’œuvre rédemptrice du Seigneur Jésus. Elle purifie et sauve complètement les hommes par le jugement de la parole et conduit les gens à un état merveilleux d’obéissance. » Après cela, elles ont échangé patiemment avec moi au sujet d’autres vérités. Mais elles avaient beau argumenter, je ne pouvais tout simplement pas accepter le fait que le Seigneur était revenu pour juger ceux qui croyaient en Lui. J’étais partagé mais, en même temps, j’étais aussi perplexe : Sœur Gao et Sœur Liu étaient des croyantes très pieuses, et tout le monde reconnaissait leur croyance et leur amour pour le Seigneur et, donc, comment pouvaient-elles croire que le Seigneur Jésus était revenu pour nous juger, nous qui croyions en Lui, et qu’Il ne nous hisserait pas directement jusqu’au royaume des cieux ? Y avait-il dans tout cela un mystère de la vérité que je ne connaissais pas ?

 Alors que je réfléchissais, Sœur Li Min s’est emparée d’un livre et m’a dit avec sérieux : « Frère, le Seigneur Jésus a dit : “Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !” (Matthieu 5:3). Ne tirez pas de conclusions hâtives, d’accord ? Voyons d’abord si la parole de Dieu Tout-Puissant est la voix de Dieu, et si elle peut nous fournir la vie, et si elle peut nous purifier et nous sauver, et alors nous saurons si Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour. Les brebis de Dieu écouteront la voix de Dieu, donc lisons ensemble la parole de Dieu ! » J’étais un peu réticent dans mon cœur et je n’ai pas répondu à sa question. Les trois sœurs étaient un peu attristées par mon attitude. Sœur Liu a soudain suggéré : « Prions d’abord, puis lisons encore la parole de Dieu ! » Après qu’elle a dit cela, les trois sœurs ont commencé à prier et j’ai dû les accompagner. Pourtant, alors que je priais, je pouvais à peine calmer mon cœur. Même si je ne pouvais pas entendre ce que les sœurs disaient dans leurs prières, j’ai été ému par leur manière de vivre leur foi. Elles traitaient Dieu avec une telle attitude de sincérité et cherchaient la volonté de Dieu en toute chose. Elles espéraient que j’enquêterais sur l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et cela est aussi venu de l’amour de Dieu pour moi. Après la prière, Sœur Li m’a remis un livre et m’a dit avec sincérité : « La plupart des questions dans ce livre, Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie, existent parmi les gens de toutes les confessions. À chaque question, des passages correspondants sont choisis parmi les paroles de Dieu pour l’expliquer. Allez-y, jetez-y un coup d’œil. » Je ne voulais pas prendre le livre mais, voyant à quel point elles étaient sincères, j’ai regardé à nouveau Sœur Gao et Sœur Liu, et j’ai vu combien elles espéraient me voir enquêter et chercher. J’ai pensé que c’était une affaire cruciale d’accueillir la venue du Seigneur et que je ne devais pas la traiter négligemment. À ce moment-là, j’ai accepté le livre et dit : « D’accord, je suis prêt à accepter ce livre. Tenons-nous en là pour aujourd’hui. D’abord, je lirai ce livre et ensuite nous parlerons. »

 Après être rentré chez moi, j’ai mis le livre de côté, empli de confusion. J’ai pensé à ce sur quoi Sœur Li Min avait échangé et j’ai eu le sentiment que tout était clair et distinct. Toutes les phrases qu’elle avait dites étaient des faits, mais je ne pouvais pas comprendre une chose : pourquoi le Seigneur accomplirait-Il une étape de l’œuvre du jugement à Son retour ? Après avoir considéré cette question avec soin, je ne la comprenais toujours pas. Mais, en ce qui concerne la seconde venue du Seigneur, comme j’en avais entendu parler, je ne pouvais pas faire les règles aveuglément et rester assis, résigné à subir mon sort. Je me suis dit que ce serait une bonne idée de jeter un coup d’œil au livre et de progresser un peu dans ma différenciation. À partir de là, j’ai passé six jours à lire ce livre du début à la fin. J’ai vu que Dieu Tout-Puissant avait fait connaître beaucoup, beaucoup de vérités et de mystères dont je n’avais jamais entendu parler. Cela m’a permis d’obtenir une provision importante, et aussi, après avoir lu les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai eu le sentiment qu’il y avait beaucoup de choses qui étaient dites sur le même ton que celui du Seigneur Jésus. Il y avait de l’autorité et du pouvoir, comme si c’était la voix de Dieu qui parlait. Donc, après avoir fini de lire le livre, j’ai voulu en savoir encore plus sur ce qu’il y avait derrière l’œuvre du jugement accomplie par Dieu Tout-Puissant. J’ai décidé d’aller trouver Sœur Gao pour lui demander des éclaircissements.

 Le jour suivant, je suis allé chez Sœur Gao et j’ai été amené à rencontrer certaines de ses amies. Elles acceptaient toutes l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et s’étaient réunies pour échanger les unes avec les autres. Nous nous sommes salués, puis Sœur Li Min est allée droit au but en me demandant : « Frère, quelles notions avez-vous toujours ? Quels aspects de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours cherchez-vous toujours à comprendre ? Nous pouvons échanger ensemble. » J’ai dit : « Vous avez dit que c’est parce que l’œuvre du Saint-Esprit progresse dans les derniers jours que l’église a été plongée dans un triste état. Je peux accepter cela, mais nous qui croyons dans le Seigneur avons déjà vu nos péchés absous et le Seigneur ne nous voit pas comme des pécheurs. Pourquoi Dieu veut-Il faire une nouvelle étape de l’œuvre du jugement ? Ne pouvons-nous pas être hissés jusqu’au royaume des cieux sans passer par cette étape ? Lorsque Dieu juge des gens, ces gens ne sont-ils pas reconnus comme des pécheurs ? Ne doivent-ils pas tous être punis ? Comment peuvent-ils encore être hissés jusqu’au royaume des cieux ? » Sœur Li Min a dit : «En ce qui concerne les notions de la plupart des gens, les gens que le Seigneur est revenu juger sont les non-croyants qui ne croient pas en Dieu. Parce que Dieu a jugé les gens, les gens ont été reconnus comme pécheurs et ont été punis, et ceux qui croyaient en Dieu ont vu leurs péchés absous. Lorsque le Seigneur viendra, ce sera pour les hisser directement jusqu’au royaume des cieux, non pour les juger. Donc ils refusent d’accepter l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours. À penser cela, on se méprend complètement au sujet de la volonté de Dieu et on démontre qu’on est quelqu’un qui ne connaît pas l’œuvre de Dieu. À vrai dire, l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours — consistant à exprimer la vérité et à juger et purifier l’homme — vise à hisser les croyants jusqu’au royaume des cieux. Nous savons tous que la Bible dit : “Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu” (1 Pierre 4:17). Cette prophétie nous dit clairement que l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours commence par la maison de Dieu. Autrement dit, elle commence par les gens qui croient en Dieu avec un cœur sincère et acceptent l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Donc, nous considérons que c’est une notion erronée de penser que croire au Seigneur Jésus signifie qu’on n’a pas à accepter l’œuvre du jugement. Dans les derniers jours, Dieu utilise Ses paroles pour juger tous ceux qui se présentent devant Son trône, et purifie et sauve ces gens. Avant la calamité, Il forme un groupe de gens capables de surmonter les obstacles et, après cela, quand la calamité s’abattra sur le monde, Il récompensera les bons et punira les méchants. C’est ainsi que procède l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours. Personne ne peut échapper à l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours mais, en ce qui concerne les gens qui acceptent le jugement de Dieu et lui obéissent, ils sont purifiés, sauvés et rendus parfaits. En ce qui concerne ceux qui refusent l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours et lui résistent, même s’ils pourront éluder le jugement de la parole de Dieu, ils ne pourront, au final, pas échapper à la catastrophe. C’est un fait ! La raison pour laquelle Dieu veut nous juger dans les derniers jours est dite très clairement dans la parole de Dieu Tout-Puissant. Lisons ensemble un passage de la parole de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : « Tu sais seulement que Jésus descendra dans les derniers jours, mais comment exactement descendra-t-Il ? Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu » (« Concernant les appellations et l’identité », La Parole apparaît dans la chair). Nous comprenons en lisant la parole de Dieu que, par la foi dans le Seigneur Jésus, nos péchés sont simplement pardonnés. Cela ne signifie pas que nous ne péchons pas, ni que nous soyons sans péché. En réalité, nous vivons tous dans un cercle vicieux où nous commettons nos péchés, puis les confessons, et nous avons encore besoin que Dieu exprime Sa parole pour nous juger et nous purifier. Lorsque nous serons purifiés, nous serons éligibles pour être hissés jusqu’au royaume des cieux. C’est rapporté dans la Bible : “vous serez saints, car je suis saint” (Lévitique 11:44). “sans laquelle personne ne verra le Seigneur” (Hébreux 12:14). Dieu est pur et saint. Les gens souillés et corrompus ne peuvent pas voir le visage de Dieu et ne sont pas habilités à entrer dans le royaume de Dieu. L’œuvre de la rédemption accomplie par le Seigneur Jésus nous a seulement absous de nos péchés, mais ne nous a pas arrachés à nos tempéraments corrompus et à nos natures pécheresses. Donc, notre arrogance, notre suffisance, notre ruse et notre roublardise, notre égoïsme et notre ignominie, notre méchanceté et notre avidité, notre aversion pour la vérité, notre penchant pour l’injustice et nos autres natures sataniques et corrompues sont encore là. Ces natures corrompues sont précisément la source qui nous conduit au péché et à la résistance à Dieu. À moins de s’en débarrasser, nous pécherons souvent, lutterons les uns avec les autres pour la gloire et la richesse, connaîtrons la jalousie et le conflit, mentirons et tromperons, nous louerons nous-mêmes, nous rendrons témoignage à nous-mêmes, etc. Surtout lorsque l’œuvre de Dieu ne se conforme pas à nos notions, nous sommes encore capables de nous en remettre à nos notions et à nos imaginations, lorsque nous jugeons, nions et accusons Dieu, et résistons à l’œuvre de Dieu. Comment des gens comme cela qui résistent à Dieu peuvent-ils être hissés jusqu’au royaume des cieux ? Dieu exprime la vérité et accomplit l’œuvre du jugement dans les derniers jours, et Il le fait dans le but de purifier les natures sataniques corrompues que nous avons en nous-mêmes, mais aussi pour réaliser notre rêve d’être hissés jusqu’au royaume des cieux. Lorsque nous acceptons le jugement de Dieu et nous libérons de notre tempérament corrompu, nous atteignons la purification et nous nous transformons. Nous serons alors qualifiés pour hériter de la promesse de Dieu et être conduits par Dieu jusqu’au royaume des cieux. »

 Après avoir écouté l’échange de la sœur et la parole de Dieu Tout-Puissant, je me suis dit : lorsque quelqu’un entre dans la foi dans le Seigneur, le fait que ses péchés sont pardonnés ne signifie pas qu’il ne commet pas de péchés. C’est tout à fait vrai ! En ce qui concerne ceux qui font partie de l’église, des pasteurs et des anciens jusqu’aux membres ordinaires, y compris moi-même, tout le monde vit dans le péché la journée et confesse ses péchés le soir, et nul ne peut échapper à l’emprise et à la domination du péché. Apparemment, il est certain que les gens ne pourront pas voir le visage du Seigneur sans passer par le jugement et la purification de la parole de Dieu ! Lorsque les choses sont formulées ainsi, il est absolument nécessaire pour Dieu de venir et d’accomplir une étape de l’œuvre du jugement et de la purification de l’homme ! Je pensais autrefois que celui qui avait foi dans le Seigneur Jésus n’avait pas à être jugé. Je pensais que, à la venue du Seigneur, Il jugerait les gens qui ne croyaient pas en Lui. Je comprends maintenant que cette notion ne s’accorde pas du tout avec la volonté de Dieu et qu’il s’agit d’une acceptation erronée. Ensuite, Sœur Gao m’a passé une vidéo de l’Église de Dieu Tout-Puissant, où les gens chantaient et dansaient, intitulée La joie dans la terre bénie de Canaan : « Je suis de retour dans la famille de Dieu, très heureux et excité. Je suis honoré de Te connaître, Dieu Tout-Puissant, je T’ai déjà voué mon cœur. Même en passant à travers la vallée des larmes, j’ai vu la beauté de Dieu. Mon amour pour Dieu grandi jour après jour, Dieu est la source de ma joie. La beauté de Dieu occupe mes pensées, mon cœur Lui est attaché. Je ne L’aimerai jamais assez, le cœur plein de chants de louange. […] » La chanson toute entière était gaie et émouvante et suscitait particulièrement l’inspiration. J’ai vu que, dans la vidéo, les visages de tous les frères et de toutes les sœurs étaient rayonnants de bonheur, et nous n’avons pas pu nous empêcher de chanter nous aussi. Nous nous sommes mis à danser sur la chanson et nos cœurs étaient vraiment émus. J’ai vu que les frères et les sœurs qui avaient l’approvisionnement de la parole de Dieu étaient bénis et joyeux. Alors qu’ils étaient passés par le jugement et le châtiment de Dieu, ils étaient quand même sans souci, libérés, libres, joyeux et heureux. J’ai pensé à la façon dont ma propre foi et mon propre enthousiasme envers la religion avaient pratiquement disparu. Tout ce que je voyais, c’était le triste état et les ténèbres dans lesquels se trouvait l’église, mais les frères et les sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant étaient pleins de l’œuvre du Saint-Esprit. Ils échangeaient au sujet de la vérité avec lumière et louaient Dieu avec vigueur, et ils rendaient témoignage à Dieu avec beaucoup de passion et d’énergie… À comparer les deux, on aurait dit deux mondes différents. À l’époque, je me suis senti comme un orphelin errant qui était rentré chez lui et qui appréciait l’étreinte chaleureuse d’une mère. Je me suis dit : la vérité est vraiment à chercher ici. Je dois bien écouter ce que disent les frères et les sœurs dans leurs échanges sur la vérité de l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours, pour que je ne manque pas ma chance d’être hissé jusqu’au royaume des cieux au retour du Seigneur.

 Après cela, Sœur Li nous a lu deux autres passages extraits de la parole de Dieu : « À travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? À travers Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste principalement en la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction, et Son perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent que si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors comment peut-il encore être perfectionné ? Telles sont les paroles des gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge ce sont les péchés de l’homme. Bien qu’Il parle durement et sans la moindre sensibilité, Il expose tout ce qui est dans l’homme, et par ces paroles sévères Il expose ce qui est essentiel dans l’homme, mais par un tel jugement, Il donne à l’homme une profonde connaissance de l’essence de la chair, et ainsi l’homme se soumet à l’obéissance envers Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan, elle est désobéissante et objet du châtiment de Dieu et ainsi, pour permettre à l’homme de se connaître, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre sur lui et il faut y utiliser toutes sortes de raffinements ; c’est seulement alors que l’œuvre de Dieu peut être efficace » (« C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », La Parole apparaît dans la chair). « Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui » (« Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », La Parole apparaît dans la chair).

 Sœur Li a échangé avec nous et a dit : « Après avoir été corrompus par Satan, nous avons tous vécu sous le domaine de Satan et sommes devenus des dégénérés qui résistions à Dieu. Sur la base de la substance juste et sainte de Dieu, nous étions tous des cibles de la malédiction et de la destruction divines, mais la volonté de Dieu n’est pas de détruire l’humanité mais de sauver l’humanité. Donc, pour complètement secourir les gens qui sont sous le domaine de Satan, Dieu exprime la parole dans les derniers jours et accomplit l’œuvre de jugement et de purification de l’homme. L’œuvre du jugement, c’est, à vrai dire, Dieu qui utilise Sa parole pour faire voir la façon dont les paroles, les actions, la nature et l’essence des gens sont contraires à Dieu et résistent à Dieu. Elle vise à faire en sorte que les gens connaissent l’essence et la vraie condition de leur corruption et reconnaissent le tempérament juste et saint de Dieu, pour qu’ils atteignent un état de haine d’eux-mêmes et qu’ils se repentent et se transforment vraiment. Elle a pour objectif qu’ils se libèrent du tempérament satanique et corrompu et qu’ils soient gagnés par Dieu. De cette manière, les gens recevront le salut. Ce n’est que par le jugement et le châtiment de la parole de Dieu que nous pouvons voir que nous sommes emplis de corruption. En tout lieu et à tout moment, nous manifestons le tempérament corrompu de l’égoïsme, de l’arrogance, de la perfidie et de l’avidité. Nous sommes emplis de notions et d’imaginations, de désirs extravagants et d’exigences déraisonnables au sujet de Dieu. Nous n’avons ni conscience ni raison, ni dévouement ni loyauté. Plus nous acceptons le jugement de Dieu, plus nous reconnaissons le fait que nous sommes profondément corrompus et que, en vérité, nous n’avons pas d’humanité. Nous commençons à éprouver du dégoût pour nous-mêmes et à nous haïr nous-mêmes dans nos cœurs. Plus nous acceptons le jugement de Dieu, plus nous voyons la sainteté de Dieu, et Sa justice, et plus nos cœurs révèrent Dieu. Nous sommes prêts à aller contre nos désirs charnels et à vivre conformément à la parole de Dieu. Ensuite, une transformation se produira dans notre point de vue sur les choses et notre nature corrompue, et nous commencerons à vivre une certaine ressemblance avec un homme réel. C’est le signe d’un immense amour et désir de salut pour nous lorsque nous faisons vraiment l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu. Sans le jugement et le châtiment de Dieu, nous serions tous des cibles vouées à la destruction. »

 J’ai été très ému à ce moment de l’échange de la sœur, et j’ai vu à quel point l’amour de Dieu était grand et vrai. Il est le Dieu qui aime l’humanité ! C’est moi qui m’étais mépris sur les bonnes intentions de Dieu en ce qui concerne le salut des gens. J’avais cru que Dieu jugeait les gens pour déterminer leur culpabilité et les punir, mais je n’avais jamais pensé que, lorsque Dieu exprimait Sa parole et jugeait les gens dans les derniers jours, c’était un amour encore plus vrai, ni que c’était un salut encore plus grand pour nous ! Dieu Tout-Puissant soit loué ! En lisant la parole de Dieu Tout-Puissant et en écoutant les échanges des sœurs, j’ai acquis une certaine compréhension de l’œuvre du jugement de Dieu et j’ai éliminé mes notions fausses concernant Dieu. J’en suis venu à croire fermement que Dieu Tout-Puissant n’est nul autre que le Seigneur Jésus de retour et je suis devenu prêt à accepter l’œuvre du jugement de Dieu. J’émergeais pleinement hors de la brume et mon visage arborait un sourire joyeux. Sœur Li a dit avec bonheur : « Dieu soit loué de t’avoir guidé. Tout cela est le fruit obtenu par la parole de Dieu. Cela nous permet de voir que, pour comprendre la vérité, malgré les notions sur Dieu et l’œuvre de Dieu qui nous viennent à l’esprit, tout ce qu’il nous faut faire, c’est chercher et accepter la vérité et écouter la parole de Dieu, et alors nous comprendrons la vérité et prendrons connaissance de l’œuvre de Dieu, et nos notions et nos imaginations seront dissipées comme des nuages ou de la fumée. Nous pourrons alors comprendre la volonté de Dieu et ne nous méprendrons plus au sujet de Dieu. » J’ai hoché la tête avec bonheur et remercié Dieu pour Son salut.

 Après avoir accepté l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, j’ai installé une application de messagerie sur mon téléphone pour que Sœur Gao et les autres puissent souvent partager avec moi des films évangéliques, des clips vidéo et des hymnes de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Lorsque j’ai vu le film évangélique de l’Église de Dieu Tout-Puissant intitulé Du trône de Dieu s’écoule l’eau de la vie, cela a eu un fort impact sur moi. Le triste état de l’église dans le film était tout comme dans notre propre situation et le film montrait l’origine de ce triste état avec une clarté parfaite. Parce que l’œuvre de Dieu s’était transformée, et que Dieu n’œuvrait plus à l’intérieur des églises, les gens qui refusaient d’accepter l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours souffraient tous de la famine. Ces gens qui acceptaient la parole de Dieu Tout-Puissant atteignaient l’approvisionnement divin en eau de vie et ne souffriraient plus de la soif. Ils étaient parvenus à une vie bénie où ils étaient face à face avec Dieu. Lorsque j’ai regardé le film Attente, je n’ai pas pu m’empêcher de pousser un soupir. Le vieux pasteur du film avait cru dans le Seigneur toute sa vie et pensait que son dur labeur avait été méritoire. Il ne faisait qu’attendre la venue du Seigneur pour pouvoir être hissé aux cieux. Mais il s’obstinait à croire que, lorsque le Seigneur viendrait, Il descendrait sur un nuage et lui donnerait la révélation en premier. À cause de cette obstination, il résistait à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et la refusait, si bien que, à la fin, il ne faisait que fixer le ciel dans l’attente d’un nuage et de mourir dans le regret. Cette leçon amère faisait vraiment réfléchir les gens profondément ! Parallèlement, je me réjouissais dans mon cœur et remerciais Dieu Tout-Puissant de m’avoir sauvé, moi qui, en fils rebelle, n’avais cherché qu’à obtenir de Lui des bénédictions mais qui avais été réticent à accepter Son jugement et Sa purification. Il m’avait conduit devant le trône de Dieu pour obtenir le salut de Dieu dans les derniers jours.

 Je suis maintenant entré dans la vie dans l’Église de Dieu Tout-Puissant et, en faisant vraiment l’expérience du jugement et du châtiment de la parole de Dieu, j’ai peu à peu commencé à percevoir la façon réelle et pratique dont Dieu accomplit l’œuvre du jugement. Lorsque Dieu disséquait la nature perfide des humains, j’avais le sentiment que moi-même je n’avais pas de mensonges dans mon discours et que je n’admettais pas la situation réelle révélée dans les paroles de Dieu. Cependant, lorsque je suis confronté à un environnement pratique que Dieu m’a donné pour révéler les choses, je profère involontairement des mensonges pour protéger mon intérêt personnel et ma vanité. De plus, j’ai de la perfidie et de la tromperie dans mon cœur, et j’ai aussi beaucoup de secrets que je ne veux pas faire connaître. Cela m’a conduit à voir que tout ce qui est révélé par la parole de Dieu est la vérité et la situation réelle, et que c’est la nature et l’essence de l’homme. Ce n’est qu’alors que j’ai été vraiment convaincu par la parole de Dieu et que j’ai eu un désir urgent de chercher la vérité et de transformer ma nature perfide. Après cette expérience, j’en suis venu à comprendre que, sans le jugement et le châtiment pratiques de Dieu, je n’aurais jamais pris connaissance de ma propre nature perfide. Je n’aurais pas non plus pu mettre la vérité en pratique et transformer mon propre tempérament perfide. Le jugement et le châtiment de Dieu ont, en vérité, été ma purification et mon salut, et un genre différent d’amour. Je veux chérir correctement ce genre particulier d’amour et accepter le jugement et le châtiment de Dieu. Je veux vite me transformer pour devenir une nouvelle personne et satisfaire Dieu. Tout honneur et toute gloire à Dieu !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Marie-Capucine à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]